Petit guide de survie en Chine

À quoi s’attendre, quoi faire et quoi ne pas faire… Les trucs essentiels à savoir avant de partir, selon les témoignages de Québécois qui ont vécu l’expérience.

À quoi s’attendre
• À des comportements qui sembleront choquants. Les Chinois ont l’habitude de cracher dans la rue, de jeter des déchets n’importe où, de pousser les gens pour monter dans les transports en commun. Ces comportements tendent à disparaître, grâce à de vastes campagnes d’éducation publique mises en place à l’approche des Jeux olympiques de Pékin, cet été, et de l’Exposition universelle de Shanghai, en 2010.
• À l’absence d’intimité. Les Chinois sont extrêmement curieux des Occidentaux. Ils n’hésiteront pas à observer ce que contient votre panier d’épicerie, à regarder votre écran d’ordinateur, même à interrompre votre conversation au téléphone pour vous demander à qui et de quoi vous parlez.
• À la pollution. L’air est très pollué en Chine, en particulier dans les grandes villes. À cela s’ajoute la fumée des cigarettes : les Chinois fument beaucoup et respectent rarement les interdictions dans les lieux publics.
• Au bruit. Les Chinois crient dans leurs téléphones cellulaires et s’interpellent dans la rue. Ils font un usage immodéré du klaxon et la musique joue très fort partout : dans les magasins, les autobus, les ascenseurs, etc.
• À la foule. Les Chinois sont nombreux. Au quotidien, cela signifie des files d’attente, des autobus bondés, une pénurie de taxis les jours de pluie.
• Au manque de politesse. Dans les magasins et autres lieux de services, les clients chinois n’ont pas toujours l’habitude de saluer ou de dire merci. Ils peuvent jeter l’argent qu’ils doivent sur le comptoir sans un regard pour le vendeur. Vous serez souvent surpris de la façon très rude dont ils se traitent et il n’est pas rare d’assister à des disputes dans la rue. Les Chinois sont cependant très pacifiques avec les étrangers.

Quoi faire
• Apprendre les rudiments du mandarin avant le départ pour savoir au moins demander son chemin et commander au restaurant. L’anglais sera utile pour communiquer avec des Chinois instruits.
• Lire et s’informer sur la Chine avant de partir et plonger dans la culture une fois sur place (festivités, sorties, cuisine, sports, loisirs…). C’est le meilleur moyen de comprendre les Chinois et d’apprécier la vie là-bas.
• Se faire un ami chinois en arrivant. (Un truc : proposer un échange linguistique anglais-mandarin.) Être accompagné de quelqu’un du pays facilite les démarches administratives. Les Chinois sont très généreux lorsqu’il s’agit de rendre service aux Occidentaux, mais ils s’attendent à ce qu’on leur rende aussi service en retour.
• Établir des contacts et des réseaux, essentiels pour ouvrir bien des portes. Ne pas hésiter à distribuer sa carte de visite, les Chinois apprécieront !
• Poser des questions : en Chine, les services ne sont pas aussi développés qu’au Québec, et il est souvent difficile de rassembler les renseignements dont on a besoin.

Quoi ne pas faire
• S’énerver contre les Chinois. Ils ne supportent pas l’affrontement et si vous faites perdre la face à quelqu’un, vous ne pourrez plus rien obtenir de lui par la suite.
• Suivre les premières indications que l’on vous donne lorsque vous demandez votre chemin. Pour ne pas perdre la face (ce qui est essentiel en Chine), les Chinois préféreront vous envoyer n’importe où plutôt que d’avouer qu’ils ne connaissent pas le chemin. Recoupez plusieurs avis avant d’opter pour une direction.
• Calculer trop justement le temps nécessaire pour se rendre quelque part. Dans les grandes villes, le trafic est intense et les temps de déplacement, très longs.
• Partager l’addition au restaurant. En Chine, c’est celui qui a le plus de moyens qui paie spontanément le repas pour tout le monde.
• Payer d’emblée le prix demandé dans un marché public. Le marchandage fait partie des pratiques en Chine et un bon négociateur peut obtenir jusqu’à 80 % de réduction sur le prix initial.
• Perdre patience. Quoi que vous fassiez, tout est toujours long et compliqué en Chine. Les raisons de s’énerver sont multiples, mais garder son calme en toute circonstance est la meilleure chose à faire.

Le coût de la vie à Shanghai
Une bière : 0,40 $
Une course de taxi : 3 $ pour aller d’un bout à l’autre du centre-ville
Un appartement (4 pièces) : 700 $ par mois
Un CD de Céline Dion : original, 8 $ ; piraté, 1,50 $
Une nuit dans un hôtel trois étoiles : 50 $
Une soupe wonton dans un petit resto de quartier : 0,75 $
Un repas de canard laqué dans un bon restaurant : 17 $
Un repas au McDonald’s ou au PFK : 1,50 $
Un vélo de ville : 55 $
Une visite chez le médecin : médecin chinois, 7 $ ; médecin chinois parlant anglais, 50 $ ; médecin occidental, 125 $
Un cellulaire : 150 $ pour l’appareil et 5 $ par mois de frais de communication
Un manteau d’hiver sur mesure : 70 $

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie