[Photo] Syrie : Homs, avant et après la guerre civile

La tragédie syrienne se reflète dans un photomontage de la ville de Homs, avant et après le conflit.

Le 18 mars 2011, trois jours après le début des manifestations anti-Assad en Syrie, quatre personnes sont tuées par les forces de l’ordre à Deraa, dans le sud du pays. Elles sont les premières victimes du conflit. Près de trois ans plus tard, au 30 décembre 2013, les pertes humaines s’élevaient à 130 433, dont 46 266 civils, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. Et encore, le nombre total de morts pourrait être majoré d’environ 50 000 personnes, dit l’organisme, si l’armée et les rebelles n’étaient pas aussi discrets quand vient le temps de comptabiliser les décès.

Une tragédie qui se reflète dans un photomontage (voir ci-dessous) d’une rue cossue de la ville de Homs, durement touchée par les affrontements. Amro Ali, chercheur-doctorant à l’Institut pour la démocratie et les droits de l’Homme de l’Université de Sydney, s’est cependant désolé sur Twitter que son photomontage n’ait été aussi populaire que parce qu’il montre les ravages subis par un quartier résidentiel de la classe moyenne. « Les bidonvilles de la Syrie ne circulent pas aussi bien (sur le Web) », a-t-il écrit.

« La triste réalité est que la majorité de la Syrie est une série déchirante de montages avant/après », a ajouté Ali.

Photos © Amro Ali
Photos © Amro Ali