Référendum en Écosse : partitionnistes en campagne

Si l’Écosse devient indépendante du Royaume-Uni à la suite du référendum du 18 septembre prochain, elle devra affronter les prétentions autonomistes des archipels situés à l’ouest et au nord du territoire.

ecosse-referendum
Photo : J. Mitchell / Getty Images

Si l’Écosse devient indépendante du Royaume-Uni à la suite du référendum du 18 septembre prochain, elle devra affronter les prétentions autonomistes des archipels situés à l’ouest et au nord du territoire.

Les îles Shetland, Orcades et Hébrides craignent qu’une victoire du oui ne fasse que centraliser les pouvoirs à Édimbourg plutôt qu’à Londres. Elles réclament donc, entre autres, l’autorité sur les services locaux — comme les traversiers — et une part des revenus du pétrole extrait de la mer du Nord.

Dans une pétition déposée devant le Parlement écossais à la fin d’avril, le Conseil des îles menace même de quitter une Écosse indépendante pour s’annexer au… Royaume-Uni.

Pour Michael Keating, professeur de sciences politiques à l’Université d’Aberdeen, il s’agit d’une stratégie des unionistes — qui s’opposent à la souveraineté de l’Écosse — pour saper le nationalisme écossais.

« Il n’est pas question d’indépendance réelle. Les îles, dont certaines sont situées à plus de 12 heures de traversier de l’Écosse, veulent seulement obtenir une attention particulière en Écosse. Et si certains insulaires n’aiment pas Édimbourg, ils apprécient encore moins Londres », dit-il.

Les commentaires sont fermés.

Le pire est de se dire que c’est fort probablement en étudiant de près notre retorse situation canadienne, avec ses agités du drapeau bornés et patriotards de part et d’autre, que les adversaires de l’indépendance de l’Écosse – du côté desquels je suis, en théorie – ont recopié cette immonde stratégie grand-serbe du partitionnisme (en réalité, si on ôte les euphémismes, un chantage à la guerre civile), saloperie à laquelle je serais censé souscrire sous prétexte que je suis fédéraliste. Ainsi que nos benêts de bonne foi (« fesso in buona fede ») sèment leur délire dans le monde tout en gardant une conscience immaculée, d’un angélisme total.

Les plus populaires