Russie : une réforme Barrette à la puissance 1000

La chute des prix du pétrole frappe la Russie de plein fouet et force le pays à mettre la hache dans les dépenses de l’État.

Patients et personnel médical manifestent dans les rues de Moscou contre les réformes du système de santé. (Photo : Dmitry Serebryakov/AFP)
Patients et personnel médical manifestent dans les rues de Moscou contre les réformes du système de santé. (Photo : Dmitry Serebryakov/AFP)

La chute des prix du pétrole frappe la Russie de plein fouet et force le pays à mettre la hache dans les dépenses de l’État. Les compressions touchent durement le système public de santé.

28

L’an dernier, 28 cliniques et hôpitaux ont fermé leurs portes à Moscou, ce qui a envoyé au chômage près de 10 000 travailleurs de la santé. D’ici 2018, 11 % de l’ensemble des hôpitaux publics du pays seront fermés.

3,7 %

Augmentation du nombre de patients qui sont morts dans les hôpitaux des régions rurales russes de 2013 à 2014. Il manque en ce moment 55 000 médecins en Russie.

17 500

Nombre de municipalités qui ne possèdent aucune infrastructure médicale sur leur territoire.

(Source : Bloomberg Businessweek)