Sénégal : coup d’éclat démocratique

Grâce à la victoire de Macky Sall, qui a remporté près de 66 % des voix lors de la présidentielle du 25 mars, le Sénégal vogue vers un troisième transfert pacifique du pouvoir depuis son indépendance, en 1960. C’est le seul pays d’Afrique de l’Ouest à n’avoir connu aucun coup d’État.

Sénégal : coup d’éclat démocratique
Photo : I. Sanogo / AFP / Getty

Grâce à la victoire de Macky Sall, qui a remporté près de 66 % des voix lors de la présidentielle du 25 mars, le Sénégal vogue vers un troisième transfert pacifique du pouvoir depuis son indépendance, en 1960. C’est le seul pays d’Afrique de l’Ouest à n’avoir connu aucun coup d’État.

Le président sortant, Abdoulaye Wade, 85 ans, au pouvoir depuis 2000, avait suscité des réactions en se présentant pour un troisième mandat, en dépit de la limite de deux mandats qu’il avait lui-même instaurée. Des manifestations ont fait six morts pendant la campagne électorale.

Macky Sall, 50 ans, ingé­nieur géologue et ancien premier ministre de Wade, a pour défi de stimuler la formation et l’emploi chez les Sénégalais de moins de 35 ans, qui composent les trois quarts de la population. Ce pays de 13 millions d’habitants a l’un des 10 taux de chômage les plus élevés au monde, à 48 %. En outre, une crise alimentaire guette 800 000 personnes dans le nord du pays, frappé par la sécheresse. Sall a promis une baisse du prix des denrées alimentaires de base – sucre, huile et riz -, qui a crû de près de 7 % en 2011.