Shangri-La : le paradis du bout du monde

En moins de 10 ans, la petite ville chinoise de Zhongdian s’est transformée en véritable eldorado touristique. Comment ? En changeant son nom pour Shangri-La, l’endroit mythique imaginé par l’auteur James Hilton.

Galerie d’images

Infos
Fermer
Plein écran

      Shangri-La était un lieu inventé, sorti de l’imaginaire de l’écrivain britannique James Hilton, auteur du roman Lost Horizon (Horizon perdu), publié en 1933. Mais, en 2001, les autorités chinoises se sont approprié ce nom évocateur et l’ont donné à une ancienne ville forestière déterminée à attirer les touristes: Zhongdian, dans le nord du Yunnan, à la frontière du Tibet. Depuis, le nombre de visiteurs a quadruplé.

      Les commentaires sont fermés.

      pour y avoir visitez cette ville a part son nom cest bien loin du paradis terrestre elle a un coté charmant avec une couple de monasteres et la vieille ville qui les entoure pour etre au bour du monde pour nous canadien cest presque le bout mais le vrai bout cest le tibet

      Merci pour ce beau reportage. Revenant tout juste de Chine, nous n’aurions pas eu le temps d’aller dans cette région de Yunnan car la Chine est remplie d’endroits à visiter et le pays est tellement vaste. Je suis heureuse de connaître un peu plus grâce à vous, reporters sans frontières.

      Quel plaisir de pouvoir voyager à travers le monde grace à ce magnifique reportage. Ce qui est plaisant c’est qu’après la lecture de l’article à partir de la revue je peux voir plus de photos explicant en détail ce qu’ont vu les deux journalistes. Finalement, j’en profite pour échanger avec mes deux filles sur ce qui se passe dans d’autres pays. Merci encore.