Tahrir, vivre au cœur de la résistance

Place Tahrir, le Caire, février 2011. La place de la liberté est devenue une deuxième maison pour beaucoup d’opposants au régime du président Moubarak, qui y ont organisé une microsociété autogérée et coopérative.

Galerie d’images

Infos
Fermer
Plein écran

      Le gouvernement a tout fait pour les chasser, mais rien n’y a fait. Chaque jour, ils se sont réunis par dizaines de milliers sur la place Tahrir pour réclamer le départ du président Moubarak, avec pour mot d’ordre « nous partirons quand lui s’en ira ». Et ils ont gagné. Durant les manifestations, la place de la liberté est devenue une deuxième maison pour beaucoup d’opposants au régime, qui y ont organisé une microsociété autogérée et coopérative.

      Dans la même catégorie
      Boutique Voir & L'actualité

      Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

      3 commentaires
      Les commentaires sont fermés.

      Ces gens d’une grande fierté sont très organisés malgré les embûches rencontrés. Je suis soufflé d’autant d’humanité et de combativité. Bravo!

      C’est réellement impressionnant de voir en photos ce qu’a été le quotidien des Égyptiens pendant le soulèvement. Ils ont fait preuve de courage et de dignité. C’est un peuple que je ne connaissais pas vraiment mais avec ce reportage photo, j’ai l’impression de les connaître un peu mieux.
      Bravo à l’Actualité de nous donner accès à ces moments historiques.

      Que de solidarité entre les gens, c’est impressionnant! Je suis fière d’eux. Ils ont prouvé au monde entier qu’un peuple qui se tient peut faire de grandes choses. C’est sûr que c’est l’avenir qui le dira. Je vais continuer à suivre leur évolution vers la démocratie; c’est ce que j’espère pour eux.