Terrorisme : trahi par ses pupilles

Les douaniers des aéroports américains pourront d’ici quelques années démasquer les voyageurs qui représentent une menace pour la sécurité nationale.

Terrorisme : trahi par ses pupilles
Photo : AF Archive / Alamy

Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis planche sur un système de détection des réactions corporelles communes chez les personnes qui s’apprêtent à commettre un méfait : augmentation du rythme cardiaque, sueur abondante, dilatation des pupilles, etc.

Les voyageurs jugés suspects par le système, appelé Future Attribute Screening Technology (FAST) – Technologie de surveillance des comportements futurs -, pourront être soumis à des vérifications supplémentaires.

Le projet est toutefois controversé. Des défenseurs des droits civils craignent que la FAST ne criminalise des états d’esprit plutôt que des faits et gestes, et qu’elle ne viole du coup un principe fondamental de justice.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie