Trump fait jaser les Japonais

Selon Donald Trump, le Japon «volerait» des emplois manufacturiers aux États-Unis.

trump12
Donald Trump (Photo : J. Locher / AP / PC)

Chaque coup de gueule de l’excentrique candidat à l’investiture républicaine Donald Trump fait la manchette un peu partout dans le monde. Mais peu de pays suivent sa campagne avec autant d’intérêt que le Japon. « C’est vraiment une grosse histoire là-bas », dit David Goto McCagg, réalisateur à la télé publique japonaise, qui suit Trump dans ses déplacements aux États-Unis.

Et pour cause. Trump ne se gêne pas pour attaquer le Japon. Selon lui, le pays « volerait » des emplois manufacturiers aux États-Unis, notamment en raison des millions de véhicules japonais vendus aux États-Unis. Le richissime homme d’affaires a aussi remis en question le traité militaire, signé en 1951, qui force les États-Unis à défendre le Japon en cas d’attaque. « Ce serait impossible de sous-estimer l’importance pour les Japonais de ce traité et de la présence des bases militaires américaines dans le pays », dit Goto McCagg.

Puisque Donald Trump est toujours dans le peloton de tête dans les intentions de vote des électeurs, ses moindres paroles continuent d’être scrutées à la loupe au pays du Soleil-Levant. « Même si je n’aime pas ses idées, c’est un personnage fascinant à suivre. Je mentirais si je disais qu’il ne rend pas mon travail beaucoup plus intéressant », dit David Goto McCagg.