Trump s’attend à une foule immense!

Y aura-t-il une foule record à la cérémonie d’assermentation de Trump? Tout dépend à qui on pose la question.

La foule s’était rassemblée très tôt pour assister à la cérémonie d’assermentation du second mandat de Barack Obama, en 2013. (Photo: Pat Benic/UPI/MCT Getty Images)

Combien de personnes assisteront à la cérémonie d’assermentation de Donald Trump? La réponse varie selon qui répond à la question. Selon Trump et ses représentants, il va sans dire que ce sera la foule la plus imposante, la plus spectaculaire et la plus extraordinaire qui soit, à part bien sûr les manifestants. Le président désigné a lui-même affirmé au New York Times: «Je m’attends à un nombre incroyable, un nombre record d’assistance pour la prestation de serment. Toutes les boutiques de mode sont vides en ce moment. Il est très difficile de trouver une belle robe pour la cérémonie.»

Après vérification auprès des propriétaires de boutiques et des grands magasins de mode pour dames, il y aurait encore bien des robes de soirée à vendre à Washington. La soi-disant pénurie n’existe pas.

L’équipe de Trump a aussi affirmé au quotidien new-yorkais qu’elle s’attend à une foule record de trois millions de personnes, mais selon le chef de la sécurité intérieure de Washington, rien ne semble indiquer qu’il y aura plus de 800 000 ou 900 000 personnes.

Donald Trump et son équipe seraient certainement plus heureux si leur estimation était la bonne, puisqu’ils auraient attiré plus de spectateurs que Barack Obama, dont la cérémonie d’assermentation avait attiré en 2009 près de deux millions de personnes. Un record. La foule s’était déplacée pour voir l’historique prestation de serment du premier président noir des États-Unis, et il faut dire qu’Obama était une personnalité connue et appréciée. Trump est plutôt perçu comme un élu controversé, dont le taux de popularité est plutôt bas si on le compare à celui des autres présidents au début de leur premier mandat.

Ce tiède enthousiasme à l’endroit de Trump pourrait faire que le nombre de personnes présentes à son assermentation sera plus faible qu’à celle d’Obama. En 2001, George W. Bush, le dernier président à avoir remporté les élections avec moins de voix que son rival — comme c’est le cas pour Trump —, avait attiré 300 000 spectateurs. Par comparaison, si 900 000 personnes finissent par se pointer à la cérémonie de Trump, ce sera tout de même une foule importante. Mais cela ne battrait pas Obama.

Et comme Trump refuse de concéder qu’il a perdu le vote populaire de façon honnête, il y a fort à parier qu’il ne reconnaîtra pas l’estimation de la foule par les autorités, s’il la juge trop faible…

(Ce texte est adapté de Maclean’s.)

Dans la même catégorie
6 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Ça va tu faire là de toujours abaisser M. Trump de la sorte? Beaucoup aime Trump, mais à cause de vos articles, mals vaillants, de tous vos journeaux à potins, les gens vont être embarrassés de se pointer, mais, il reste que beaucoup admire la franchise de ce président. Moi inclusivement. J’aimais bien aussi Hillary mais tout de même ici au Québec quand il y a des campagnes électorales les candidats se traitent de menteur et voleur etc. Alors là parce que c’était une femme on en fait tout un plat…et le mouvement féministe s’est levé et là arrête plus de faire des mauvais commentaires à son sujet. Je crois qu’il a du potentiel et peut changer des choses il a déjà commencé d’ailleurs, vous ne voulez juste pas l’admettre vous autres journalistes.

Dire que Donald Trump est franc est aussi faux que de prétendre que la terre est plate. Trump ment comme il respire.

Trump n’a jamais nié avoir perdu le vote populaire une fois que celui ci fut complété. (Il propose que les irrégularités décelées dans le recomptage du michigan peuvent se retrouvées dans d’autre états) Votre article pu le biais et ce genre de journalisme sans crédibilité tue votre industrie et vous devriez en avoir honte!