Tunisie : la révolution n’est pas finie

En quittant la Tunisie sous la pression populaire après 23 années au pouvoir, le président Zine El Abidine Ben Ali a laissé derrière lui un pays miné par le chômage. Aujourd’hui, le peuple manifeste tous les jours pour réclamer des réformes.

Galerie d’images

Infos
Fermer
Plein écran

      En quittant la Tunisie sous la pression populaire après 23 années au pouvoir, le président Zine El Abidine Ben Ali a laissé derrière lui un pays miné par le chômage. Un mois plus tard, le peuple ne décolère pas. Il manifeste tous les jours pour réclamer des réformes économiques et politiques au gouvernement intérimaire, détruisant et incendiant au passage des édifices publics.

      Les commentaires sont fermés.

      Bien sûr que la révolution n’est pas finie, elle concerne en premier lieu la Tunisie et la Libye… Nous, Tunisiens, avons évincé un « chien », il reste l’autre « Chacal » de Kaddafi, reconstituons l’Ifriquia, allions nous avec l’Egypte nouvelle, reconstituons les cartes géographiques, et surtout méfions nous de l’Algérie et du Maroc, il ont été et restent les « complices » de la France et de l’Europe….

      pour avoir une bonne structure, il faut implanter sur des bonne terres, de se fait nous nous sommes pas arrivée malheureusement a se point donc il faut creuser, notre base de cette revolte est de trouver une satisfaction morale ,travaillons donc a desintergrer toutes liaisons avec le regime ancien meme avec touts les indices qui rapelle .

      Le Web ne permet plus ces dictatures sanguinaires capitalistes et même les collusions les enveloppes brunes et le vol des ressources naturelles
      Les totalitaires les royalistes les colonisateurs doncc les menteurs les voleurs et les tueurs doivent le comprendre

      la révolte en tunisie est a peu pres la soeur jumelle de celle qui a dévaster l’europe precedament.le peuple tunisien reclame son droit d’etre respecter et traiter comme tous autre peuple libre dans ce monde et cest le pourquoi de l’exigence d’un nouveau régime présidentiel démocratique avec tous le sens du mot.