Turquie : le boum de la mode islamique

Pendant qu’au Québec le débat sur le port de signes ostentatoires (comme le hijab) fait rage, la Turquie — poussée par l’émergence d’une nouvelle classe moyenne et la percée des islamo-conservateurs au pouvoir — se lance dans un nouveau marché : celui de la mode islamique.

Galerie d’images
Les commentaires sont fermés.

La Turquie a levé l’interdiction du port du voile dans les universités et les administrations depuis début octobre 2013. Le port du voile est permis partout, même à l’assemblée nationale où 2 femmes le porte actuellement.

C’est quelque chose qui enrageait mes amis turcs istanbuliotes, qui n’étaient pas habitués à ces foulards qui venaient de l’est du pays. pour eux c’était d’une tristesse….

Quel bonheur ce doit être de vivre dans un pays où, contrairement au Québec, on est aussi ouvert, et où on reconnait aux femmes leur droit d’être traitées comme des objets et de pouvoir pouvoir vivre comme des créatures invisibles.
J’espère que Monsieur Couillard va être ferme et n’avoir de cesse que le Québec soit aussi libre et ouvert que l’Arabie Saoudite!

Je ne peux pas m’imaginer qu’une femme vêtue comme on le voit sur ces photos, foulard jaune criant et rose bonbon, ou robe scintillante argentée avec foulard fuchsia, puisse paraître invisible.

Les Québécois ne voient-ils que les femmes qui portent des mini jupes avec tallons de six pouces rehaussant le muscle pelvien, un gaminet montrant à la fois le nombril et les seins soutenus par des soutien-gorge avec armatures? Chose certaine, on en voit ainsi vêtue en plus grand nombre que des femmes portant la mode islamisée. Cela doit répondre à une demande.

La Turquie et le Québec convergent, mais à partir de positions bien différentes! Ce mouvement turc en est un d’ouverture après presqu’un siècle d’une laïcité radicale (Ataturk). Mais cette tolérance nouvelle inquiète comme ici, les intégristes laïcs. Au Québec, le mouvement droitier de Bernard Drainville quitte le centre, celui d’une société de droit, vers une laïcité plus radicale, celle de l’État qui interdit plutôt que de rassembler, inspirée dit-on de la laïcité française, mais qui en réalité fait partie d’un mouvement droitier en France, qui fait du musulman le repoussoir ou le bouc émissaire d’une République incapable désormais de gérer la diversité. L’authentique laïcité française, établie par une loi en 1905, s’inspirait d’ailleurs du libéralisme anglo-saxon, notamment de Thomas Jefferson, que Bernard Drainville et Jean-François Lisée interprètent tout de travers dans le New York Times.
Pas très forte, notre élite politique péquiste!.

Le cheveu féminin, quand découvert en public, serait donc une occasion de déplaire à Allah parce qu’.il exciterait trop les mâles portés aux péchés, de toutes origines mais pas le maquillage féminin ?

Le foulard attire l’attention sur le visage d’une femme plutôt que sur son corps. Une femme qui porte la mini jupe et un décolleté profond attire l’attention sur son corps plutôt que sur son visage. C’est surprenant que l’homme que vous êtes ne l’ayez jamais remarqué. Les religions ne disent pas que la femme n’est pas belle mais que son esprit est plus important que son corps – même chose pour l’homme d’ailleurs. En accentuant son visage avec le maquillage une femme accentue la beauté de son visage sans compromettre sa modestie. Le visage est le miroir de bien des choses, du coeur, de l’âme.

À moins que vous ne soyez du genre d’homme qui ne voit chez les femmes que son corps et soyez incapable de considerer que dans ce corps feminin vibre un coeur. Lâche pas mon Gérard?