Un Canadien arrêté pour trafic de migrants en Colombie

Les autorités ont arrêté Glenen Alexander Ross, 58 ans, pour avoir transporté 29 passagers clandestins sur son voilier.

(Photo : Kaveh Kazemi/Getty Images)
Photo : Kaveh Kazemi/Getty Images

Alors que l’Europe connaît une crise migratoire sans précédent, un Canadien est détenu pour trafic de migrants… en Colombie. Les autorités ont arrêté Glenen Alexander Ross, 58 ans, pour avoir transporté 29 passagers clandestins sur son voilier.

La garde côtière a repéré dans la baie de Carthagène des Indes un bateau de plaisance rempli de passagers qui se dirigeait vers une destination inconnue, dans la nuit du dimanche 20 septembre.

«Nous avons demandé au capitaine de nous présenter l’autorisation de quitter le port, celui-ci a répondu qu’il ne l’avait pas. Lorsque nous avons vu la présence de nombreux ressortissants cubains et équatoriens à bord, les services de l’Immigration ont été alertés», a déclaré un officier de la Marine au journal colombien El Tiempo.

D’une capacité de six passagers, le voilier WindQuest IV transportait un bébé de quatre mois, un enfant de un an, 11 femmes et 16 hommes.

«L’embarcation n’aurait pas pu supporter une charge aussi importante, a confié au journal un membre de la garde côtière, qui a participé à l’opération. En haute mer, le voilier aurait fait naufrage et ses occupants se seraient noyés.»

Les autorités migratoires ont pu constater que neuf des Cubains possédaient une carte d’identité émise par l’Équateur et un visa colombien. Quinze autres avaient un sceau d’entrée pour l’Équateur sur leur passeport, mais le sceau de sortie était manquant, ce qui est contraire à la loi.

Les enquêteurs croient que les migrants sont entrés en Colombie en traversant la frontière de l’Équateur. Un réseau de passeurs les aurait amenés jusqu’à la côte caribéenne. Ils ont été pris en charge par les services de l’Immigration en attendant leur déportation.

Les autorités soupçonnent que le voilier s’apprêtait à mettre le cap vers le Panama. Une des femmes trouvées à bord de l’embarcation, enceinte de quatre mois, a affirmé qu’elle souhaitait se rendre avec toute sa famille aux États-Unis.

Le capitaine du bateau, originaire de la Nouvelle-Écosse, se trouvait aussi en Colombie de façon illégale. Des sources policières ont précisé dans l’acte d’accusation que le Canadien était déjà accosté au pays sans visa.

Glenen Alexander Ross, qui a comparu devant un juge mercredi dernier, a démenti les accusations qui pèsent contre lui. Les enquêteurs souhaitent désormais déterminer si le capitaine du bateau fait partie d’un réseau international de trafic de migrants.

Cette année, 4700 clandestins ont été retrouvés en Colombie. Des opérations policières récentes contre des réseaux de trafiquants ont permis de savoir que des migrants d’Afrique et d’Asie entraient en Colombie par l’Équateur et le Venezuela. Les sans-papiers étaient ensuite transférés jusqu’à un port, où ils s’embarquaient pour le Panama dans le but d’atteindre les États-Unis.