Un humaniste à l’ONU

Le Portugais António Guterres, 67 ans, deviendra le neuvième secrétaire général de l’ONU.

António Guterres. (Photo: R. Marchante/Reuters)
António Guterres. (Photo: R. Marchante/Reuters)

Fervent catholique, grand défenseur des droits de la personne et des droits des réfugiés, António Guterres succédera à Ban Ki-moon le 1er janvier 2017. S’adressant aux 193 membres de l’Assemblée générale des Nations unies, peu après sa nomination, il a promis de combattre le terrorisme et le populisme.

Principaux faits d’armes

Premier ministre du Portugal de 1995 à 2002, il a entre autres mis en place un revenu minimal garanti, fait entrer le Portugal dans la zone euro et  convaincu l’ONU d’intervenir au Timor oriental (ex-colonie portugaise) après son invasion par l’Indonésie.

Haut-commissaire de l’ONU pour les réfugiés de 2005 à 2015, il a géré la crise des quatre millions de réfugiés syriens et réformé son organisation en réduisant du tiers le personnel de Genève pour envoyer plus de personnel sur le terrain.