Une émission 7 fois plus populaire que le Super Bowl

Pendant que les Broncos de Denver se faisaient pulvériser, les Chinois visionnaient en masse leur gala télévisé annuel.

Selon la chaine de télévision chinoise CCTV, 750 millions de téléspectateurs étaient au rendez-vous lors du grandiose gala du Nouvel An chinois. C’est sept fois plus que l’édition 2014 du Super Bowl américain, qui a rassemblé 111,5 millions curieux (un nouveau record).

Depuis sa première diffusion en 1983, le spectacle de variétés — connu sous le nom de Fête du Printemps — est devenu une véritable tradition en Chine. Alors qu’ils entraient dans l’année lunaire du Cheval, le 31 janvier dernier, des millions de Chinois se sont réunis pour visionner le programme d’une durée de… 4 heures et demi !

Malgré des cotes d’écoute explosives, le gala alliant chant et danse s’est fait vilipender sur le Web. En cause: son format figé et désuet. «Très drôle. Des Chinois partagent des photos de familles endurant la spectaculaire Fête du Printemps de CCTV», peut-on lire sur Twitter.

Photo: ©Twitter
Photo: ©Twitter

Même les apparitions de Jackie Chan et de Sophie Marceau, très connue en Chine pour ses comédies romantiques, n’ont pas su les garder éveillés. En direct et en mandarin, l’actrice française a souhaité une bonne année à la Chine, pour ensuite entonner La vie en rose, d’Édith Piaf, en duo avec Liu Huan, star de la pop chinoise.

Si les annonceurs au Super Bowl paient en moyenne 4 millions de dollars pour une publicité d’à peine 30 secondes, il en est autrement sur les ondes chinoises. Avec l’adoption de ses nombreuses mesures d’austérité, la Chine a banni les annonces durant le gala. Depuis quatre ans, le programme doit plutôt se concentrer à promouvoir les idéaux socialistes et célébrer les progrès de la Chine. En 2010, les revenus publicitaires de l’événement s’élevaient à près de 107 millions de dollars.

Les commentaires sont fermés.