Vive la presse d’État

Au pays de l’Empire du Milieu, il fait bon être… journaliste ! Selon les résultats du baromètre de confiance produit par le groupe mondial de relations publiques Edelman, le courant semble très bien passer entre les Chinois et leurs médias, puisque 67 % d’entre eux leur font confiance, une hausse de 12 % depuis 2008.

Photo : Elizabeth Dalziel / AP / CP
Photo : Elizabeth Dalziel / AP / CP

« Le contrôle des médias a bien porté ses fruits en Chine, dit François Bugingo, président de Reporters sans frontières Canada. Combien de jeunes Chinois ne savent toujours rien des événements survenus à Tian’anmen il y a 20 ans ? Quand il y a eu un tremblement de terre l’an dernier, on a laissé les médias dénoncer les entrepreneurs qui avaient bâti des maisons fragiles ou autres gabegies, faisant croire à la population que la critique est sincère et réelle, alors qu’elle est bien canalisée. »

Attention, les Chinois ne sont pas naïfs, dit Alan Vandermolen, président d’Edelman pour la région Asie-Pacifique. « Le rôle des médias chinois est de contribuer à construire une identité nationale, à promouvoir ce que le gouvernement appelle une « société harmonieuse ». Mais pour la plupart des citoyens, c’est convenu et accepté. Ils ont grandi avec ces médias gouvernementaux et ils les prennent pour ce qu’ils sont, c’est-à-dire une chaîne qui répand les opinions du gouvernement. »

Ils font confiance aux médias

  2008 2009

Chine

55% 67%

Inde

55% 65%

Canada

48% 37%

États-Unis

44% 25%

Europe de l’Ouest

(France, Allemagne, Royaume-Uni)

35% 28%

Monde

46% 42%

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Edelman, sondage mené auprès de 5 000 répondants (diplômés universitaires et personnes appartenant au quart supérieur de la population, selon le revenu des ménages).

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie