Zoom sur… la Chine qui monte

C’était attendu, c’est maintenant chose faite : la Chine a ravi au Japon le titre de deuxième économie mondiale, qu’il détenait depuis une quarantaine d’années.

Zoom sur... la Chine qui monte
Photo : iStockphoto

Au deuxième trimestre (d’avril à juin), le PIB chinois était de 1 337 milliards de dollars américains, alors que celui du Japon a atteint 1 288 milliards. La Chine a-t-elle raison de pavoiser ? Pas tout à fait…

Développement encore faible

La Chine est riche, mais ses habitants ne le sont pas. Leur revenu annuel moyen de 3 600 dollars américains fait que le PIB de la Chine se rapproche davantage de celui de l’Algérie ou du Salvador que de celui du Japon (32 600 dollars américains) ou des États-Unis (46 400), première puis­sance économique.

Ralentissement
Propulsée à un rythme de 10 % par année depuis plus d’une décennie, l’économie chinoise commence à s’essouffler. Elle repose trop sur les exportations et les investissements, et peine à stimuler la demande intérieure. La population de la Chine vieillit, et le phénomène prendra rapidement de l’ampleur. La proportion d’adultes en âge de travailler diminuera.

À quand la première place ?
Les États-Unis peuvent souffler encore un peu. Ce n’est probablement pas avant 2030 que la Chine deviendra la première économie mondiale.