10 destinations à voir cet été

Il est rassurant de constater que Minneapolis figure parmi les dix endroits que le magazine National Geographic Traveler suggère de visiter, cet été: ainsi, si jamais le pont Champlain et/où le pont Mercier s’écroulent un jour, Montréal pourra toujours demeurer une ville digne de mention aux yeux des touristes, après quelques années de jachère.

Le Weisman Art Museum, oeuvre de Frank Gehry, Minneapolis - Wikimedia Commons

Outre cette ville du Midwest, vantée pour son centre-ville piétonnier, l’affabilité de ses habitants, le Weisman Art Museum et le Nickelodeon Universe, plus vaste parc thématique familial intérieur des États-Unis, National Geographic Traveler estime que toutes les destinations qui suivent méritent d’être vues, au cours de la présente saison estivale:

La région de Muskoka, Ontario
C’est le terrain de jeux des Torontois, à 2 h de la métropole canadienne, qui couvre 2500 milles carrés d’espace naturel ponctué de lacs, de plages, de chutes, de 17 villages historiques et de nombreux complexes de villégiature, familiaux ou pas.

La Patagonie, Argentine
Pour ceux qui ne peuvent s’empêcher de skier à longueur d’année, les Andes du Sud de l’Argentine comptent de nombreux domaines skiables ouverts de la mi-juin jusqu’à la fin du mois de septembre.

Les Îles San Juan, Washington
Situé à 45 minutes de vol de Seattle, cet archipel jouit d’un climat clément dans une région pluvieuse, grâce à une barrière de montagnes. Au programme: vélo, rando et observation des orques, en kayak ou depuis le littoral.

Les îles San Juan - Wikimedia Commons

Le parc national Glacier Bay, Alaska
Classé sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco, ce parc est couvert à 27 % par des glaciers. Une faune variée (baleines, marsouins, orignaux, ours noirs et bruns, chèvres de montagne, etc.) évolue sur son vaste territoire de 3,2 millions d’acres, entre mer et montagnes.

Cardiff, Pays de Galles
Mieux connue pour ses mines de charbon, la capitale du Pays de Galles – une région par ailleurs riche en fabuleux châteaux – est devenue une ville moderne et une destination prisée pour ses loisirs ainsi que ses activités sportives, grâce au développement de Cardiff Bay. Dans cet ancien port charbonnier et le lac d’eau douce qu’il borde, on peut désormais s’attabler au resto, s’adonner au rafting et au kayak, faire du windsurf, se balader à vélo, assister à des festivals…

L’archipel de Stockholm, Suède
Pas moins de 25 000 îles, dont à peine un millier sont habitées, forment une barrière naturelle devant la ravissante capitale suédoise. Un véritable labyrinthe édénique pour kayakistes, canoteurs et autres plaisanciers qui peuvent s’affaler sur une plage isolée, camper sur une île déserte ou encore séjourner à l’auberge et randonner sur l’une des îles habitées.

Les Açores, Portugal
Pour ses neuf îles volcaniques, ses sources thermales, ses vignobles, ses villages pittoresques éclatants de blancheur sur fond de champs d’hydrangers, et le rythme de vie de ses habitants, qui vivent isolés dans l’océan Atlantique, à 1500 km de Lisbonne.

Les Açores - Björn Ehrlich/Wikimedia/CC 3.0

Roatan, Honduras
Bien connue des plongeurs du monde entier, l’île de Roatan est située au large de la côte caraïbe du Honduras. Encerclée par une vaste barrière de corail, sa faune aquatique est particulièrement riche, foisonnante et aisément accessible, même pour les plongeurs en apnée. Entre autres activités notables, on peut entrer en contact et nager avec des dauphins en liberté.

Istrie, Croatie
Bien qu’elle s’étende également, d’un point de vue historique, jusqu’en Slovénie et en Italie (Trieste), l’Istrie demeure principalement située en Croatie, de nos jours. Encore méconnue, c’est une splendide région de villages médiévaux, de cités vénitiennes, de plages bordées de pins et de vastes forêts sauvages, le tout sur fond de culture slave.

Rovinj, en Croatie - Wikimedia/CC 3.0

 

Les plus populaires