10 endroits pour fuir le monde moderne

Fidèle à son habitude d’établir des palmarès, Lonely Planet a dressé une liste de dix endroits où il fait bon se couper du 21e siècle. En voici un bref résumé.

Boukhara, Ouzbékistan - Atilin/CC 3.0/ Wikimedia

Boukhara, Ouzbékistan
Sa vieille ville âgée d’au moins 2000 ans est l’un des hauts lieux de la Route de la Soie. À ne pas manquer: plusieurs madrasas aux façades en tuiles vernissées de même que la mosquée Po-i-Kalân et son minaret de 48 m.

Nuwara Eliya, Sri Lanka
Située au coeur de plantations de thé, accessible après un périple en train, cette station de montagne fait replonger à l’époque coloniale anglaise. Surtout si on se rend au Hill Club, ancien mess des officiers de Sa majesté converti en hôtel.

Siwa, Égypte
Située non loin de la frontière libyenne, Siwa est perdue au beau milieu du désert de l’Ouest (ou désert libyque) et compte une population majoritairement berbère d’environ 20 000 âmes. Habitée depuis la Haute-Antiquité, elle semble demeurée à cette époque à bien des égards, surtout quand on sait que la route de bitume qui la relie au reste du pays n’a pas 30 ans.

Fès, Maroc
Au Maroc, deux villes sont incontournables pour sentir à fond l’esprit de la médina – les vieux quartiers – et de ses souks aux relents médiévaux : Marrakech et Fès. L’avantage de cette dernière sur la première: ses souks sont aménagés sur une pente, ce qui diminue quelque peu les risques de s’y perdre, puisqu’on peut toujours gagner le sommet si on s’égare. En tout état de cause, mieux vaut néanmoins retenir les services d’un guide (un officiel, s’entend).

La Havane, Cuba
Même si la capitale cubaine est presque devenue familière pour les nombreux de Canadiens qui l’ont déjà arpentée, elle demeure un lieu figé dans le temps à bien des égards, que ce soit à travers ses immeubles coloniaux décatis, ses fabuleuses bagnoles des années 50, les bolero et son qui s’échappent des fenêtres ou même le quotidien de ses habitants.

Broadstairs, Angleterre
Ce petit village, le « joyau sur la couronne de Thanet » (une île du Kent) était fréquenté par Charles Dickens, entre autres estivants, et il a gardé son allure et son ambiance victoriennes d’autrefois.

Muthaiga Country Club, Nairobi, Kenya
Inauguré en 1913, ce club élitiste forme une sorte d’enclave coloniale britannique en plein coeur de la capitale kenyane.

Cosenza, Italie
Au coeur d’une ceinture d’immeubles de béton des années soixante se trouve un coeur médiéval authentique, Cosenza, avec ses murs pelés, ses vieux cafés séculaires et ses échoppes poussiéreuses profondément calabraises.

Old Dehli, Inde
Quelques pas à peine en dehors de la station du métro (tout neuf) de Chandni Chowk, et nous voilà téléportés au temps jadis, dans des bazars qui paraissent dater de l’époque de l’empereur Shah Jahan (17e s.).

Nevada Joe’s, Nevada, États-Unis
Est-ce une station-service, un magasin général, un restaurant ou un saloon? Tout ça à la fois: perdu au beau milieu de nulle part dans un décor qui siérait bien à un film de David Lynch ou des frères Cohen, cet ovni rose semble surtout tombé tout droit du ciel.

Pour tous les détails et des photos, c’est par ici…

Les commentaires sont fermés.

Nous sommes actuellement sur la Riviera Turque, plus precisement a Kalkan, pres de Kas dans la province d’Antalya.
La saison touristique n’etant pas commence en fin de mars, au bord de la Mediterrannee, vous admirez la couleur turquoise de la mer et son clapotis, les rayons du soleil a peine chauffant mais suffisant pour un bain de soleil, je recommanderai, cette region ou on oublie le monde moderne au bord de la mer. Vous avez toujours la possibilite de prendre les nouvelles a la tele et aussi de vous brancher sur internet, mais la tranquilite de cette region (Kas et Kalkan) vous donnera la serenite desiree.
Un abonne de l’Actualite

Salut !
Le plus kitch des kitchs que j’ai vu à m’esclaffer de rire tellement c’était d’un flash absurde, c’est un temple bouddhiste tout neuf au nord de la Thailande, dans la région de Cham Maï. Je ne me souviens plus du nom du temple. Bref, il était monté à la Disney( autour duquel vole la petite fé ailée en générique) dont les murs extérieurs sont incrustés de petits fragments de miroirs dans le crépit blanc. En plus de son allure artificielle à la Las Vegas, on avait peine à le regarder tellement il nous éclaboussait de son soleil réfléchi. Aussi désagrėable que les retours de son des haut- parleurs ! Mais le plus loufoque : à l’entrée du temple trônait deux sortes de gargouilles nues laides comme ce n’est pas possible, accroupies avec des testicules qui touchaient par terre ! Le tout d’une cruelle laideur ! Il me semble que le bon goût n’est pas une question de culture… Salut Gary !

Les plus populaires