L’incroyable aquarium naturel des Maldives

Si les Maldives ne sont pas réputées pour la flamboyance de leurs coraux – surtout depuis que El Nino en a blanchi tout un rayon en 1998 -, elles demeurent néanmoins l’un des meilleurs endroits au monde pour nager en compagnie d’une infinité de poissons et animaux marins, petits et gros.

Crédit: Gary Lawrence

Raison de cette surpopulation sous-marine? Notamment l’isolement de cet archipel de 1200 îles, situé à 400 km au large du sud de l’Inde, ainsi que sa multitude d’anneaux coralliens, immenses garde-manger fréquentés par des contingents de créatures aquatiques. Même pas besoin de sortir son attirail de plongée sous-marine: il suffit de porter masque, tuba et palmes, et de se mettre la tête sous l’eau.

Crédit: Gary Lawrence

Aujourd’hui, en trois ou quatre heures à me laisser flotter en surface, j’ai ainsi pu voir une raie pastenague, quatre requins de récif (inoffensifs), une grosse tortue, quelques thons et des milliers, des milliers de poissons, toutes couleurs unies.

Crédit: Gary Lawrence

Tout ça sur le pourtour de la barrière de corail qui ceinture l’île de l’hôtel W, située dans l’atoll d’Ari, l’un des meilleurs sites où admirer la poiscaille, aux Maldives.

Fesdu, dans l'atoll d'Ari, abrite l'hôtel W Maldives - Gary Lawrence

Ne manque plus, pour faire mon bonheur, que la rencontre inopinée avec une raie manta, voire un requin baleine, « le saint Graal des plongeurs », dixit le Lonely Planet. Peut-être demain?

Nemo enfin retrouvé: il s'était réfugié aux Maldives. On le comprend: la Grande barrière de corail, ce n'est pas de tout repos. - Gary Lawrence