À gauche, la vie ; à droite, la mort

Vu au Musée des religions du monde, à Nicolet, en 2010, une exposition majeure : À la vie à la mort – photos de Walter Schels – qui s’arrête à la Basilique Notre-Dame, à Montréal, avant de reprendre son tour du monde.

Sujet : en noir et blanc, 24 visages d’humains – ils ont entre 17 mois et 83 ans – photographiés avant et tout de suite après leur mort. Tirages de grand format escortés de textes relatant, sans le moindre pathos, histoires et réflexions recueillies auprès des agonisants par la journaliste Beate Lakotta.

Morbide ? Macabre ? Vous n’y êtes pas du tout. D’une indicible émotion, d’une bouleversante beauté. Et d’un incroyable apaisement : ceux que la mort effraie, ceux qui n’ont jamais accompagné un proche dans ses derniers instants trouveront dans ces images une grande consolation.

On sort de l’exposition changés, du moins pendant quelques heures avant d’être repris par le tourbillon de la vie qui nous fait croire qu’on ne mourra jamais…

À la vie à la mort, Espace B, Basilique Notre-Dame, à Montréal, jusqu’au 9 oct., 514 842-2925.