Ces villes qu’on aime haïr

La plus récente livraison de Comet, le bulletin d’information mensuel des guides Lonely Planet, dresse la liste des villes les plus détestées du monde – du moins, selon ceux qui fréquentent le site Web de cette maison d’édition.

San Salvador, capitale du Salvador - Wikipedia Commons
San Salvador, capitale du Salvador - Wikipedia Commons

La grande gagnante est Détroit (« pour son taux élevé de criminalité, sa pollution et ses immeubles déliquescents »), suivie de près par Accra, au Ghana (« laide, chaotique, tentaculaire et indifférente à sa situation maritime »). Si Wolverhampton, en Angleterre, et San Salvador (« la capitale la plus sale d’Amérique centrale ») font aussi partie de ce palmarès, d’autres font moins l’unanimité, comme Séoul ou Los Angeles. Et aucune ville canadienne ou québécoise n’a été retenue. Sauf que…

Sauf que dans une liste précédente, diffusée il y a un mois, on demandait aux internautes de se prononcer sur les villes « qu’ils préféraient le moins ». Et cette fois, une ville canadienne figurait aux côtés des Guatemala City, Bangalore (Inde), Abu Dhabi (Émirats arabes unis) et autres Nashville, à savoir: Québec! Ce qui ne fut pas sans susciter de nombreux commentaires d’étonnement de la part des internautes. Comme quoi tout palmarès de ce genre est soumis à des critères essentiellement subjectifs.

Pour ma part, je garde de fort mauvais souvenirs de Managua, au Nicaragua, et d’Antananarivo, à Madagascar (très pauvres et dangereuses); de Montego Bay, en Jamaïque (inhospitalière); de Shenzen, en Chine (une pâle imitation de Hong-Kong); de Tetouan, au Maroc (chef-lieu des trafiquants du Rif); de Houston, Texas (zzzzzzzz…) et d’un nombre indéterminé de bleds bulgares à la grise mine communiste. Mais il existe sûrement bien d’autres cas…

Les commentaires sont fermés.

Tetouan et Managua sont deux bons choix. Guatamala ciudad, Athènes, Bucarest et Oula Bator ne sont pas trop piqués des vers non plus.

Au Québec, difficile de battre… Montréal

Je suis allée en Jamaïque en décembre dernier et tous les hommes avec qui je voyageais partageaient ton avis. Pour ma part, j’ai eu un méga-coup de coeur pour tout le pays (y compris MoBay), et surtout, pour ses habitants! J’ai trouvé les gens justement… hyper-hospitaliers. Mais il faut dire qu’en tant que fille, je ne m’aventure jamais dans les coins réputés dangereux. J’ai eu des discussions sur la plage, sur la rue (et même des backstores de magasins) avec des tas de gens, chaque fois en me disant à quel point ils étaient chaleureux (sans être dragueurs ni déplacés)!

Cela dit, ça me fait toujours un peu rigoler ces palmarès (tout comme ceux de TripAdvisor d’ailleurs). Selon le média/cible, ils changent complètement! Mais ça reste toujours intéressant! 😉

Moi aussi j’ai beaucoup aimé le pays dans l’ensemble (surtout le mausolée de Bob Marley, complètement génial à cause du « préposé de Bob »), bien qu’on tende à trop le développer. Mais MoBay, vraiment pas. Je me rappelle encore des flics qui m’ont intercepté pour me dire de changer de direction, parce que là où j’allais, ça craignait, alors que j’étais en plein quartier touristique…

Moi aussi, les palmarès me font bien rire – à preuve, la disparité qui existe entre ceux que je mentionne dans ce billet. D’ailleurs, des palmarès, il y en a partout, sur tous les sujets. On dirait que ça rassure les gens de tout catégoriser. Mais effectivement, ça demeure toujours intéressant et c’est une source intarissable de divertissement!