DSK : Le bûcher des vanités II

Les récentes péripéties de Dominique Strauss-Kahn (DSK) me font penser au roman de Tom Wolfe Le Bûcher des vanités, publié il y a presque 25 ans.

Sherman McCoy, richissime broker de Wall Street, sort d’une soirée avec sa maîtresse. Il prend une mauvaise sortie d’autoroute et se retrouve dans un secteur malfamé du Bronx où lui et son illégitime compagne font face à deux personnes de race noire. McCoy panique, démarre en trompe et heurte au passage l’un des individus qui se retrouve dans le coma. C’est un cas classique de délit de fuite.

Parce qu’il est très riche et très puissant – il s’auto-proclame « Master of the universe » – Sheman McCoy se croit intouchable. L’histoire du livre et de l’adaptation cinématographique qu’en a faite Brian De Palma, sera celle de sa déchéance.

Il y a du Sherman McCoy chez Dominique Strauss-Kahn. Il est riche. Puissant ? Extrêmement, puisqu’il était jusqu’à son arrestation le président du Fonds monétaire international, un acteur incontournable et constamment sollicité depuis la crise financière et la précarité des finances de plusieurs États. Son plan B ? Les sondages le donnaient gagnants aux prochaines élections présidentielles françaises. C’est vraiment l’un des « maîtres de l’univers ».

Il y a chez DSK cette aura d’invulnérabilité qui lui aurait permis d »échapper au fil des ans à plusieurs situations embarrassantes. Le fait qu’il soit l’une des personnalités les plus en vue du Parti socialiste français et ancien ministre a ajouté une protection supplémentaire  à un personnage qui semblait intouchable et inoxydable dans son propre pays. Il faut lire les propos de Bernard Henri-Levy (BHL) sur son blogue pour mesurer cet aveuglement et le statut particulier que devrait avoir quelqu’un comme Dominique Strauss-Kahn :

« Ce que je sais c’est que rien au monde n’autorise à ce qu’un homme soit ainsi jeté aux chiens. (…) J’en veux, ce matin, au juge américain qui, en le livrant à la foule des chasseurs d’images qui attendaient devant le commissariat de Harlem, a fait semblant de penser qu’il était un justiciable comme un autre. (…) Et puis je suis consterné, bien sûr, par la portée politique de l’événement. (…) La gauche qui, si Strauss-Kahn venait à s’éclipser, perdrait son champion. La France dont il est, depuis tant d’années, l’un des serviteurs les plus dévoués et les plus compétents. »

Le poste et le statut seraient donc suffisants pour éviter une inculpation pour viol et pour agression sexuelle ? L’acte d’accusation parle d’une « relation orale et anale sous la contrainte » passible de 74 ans et trois mois de prison. Comment peut-on prétendre que DSK n’est pas un « justifiable comme un autre » ?

Monsieur Strauss-Kahn sera peut-être disculpé. Peut-être que toutes ces vilaines histoires qui circulent à son sujet ont été inventées de toutes pièces. On verra.

La première leçon qu’il faut néanmoins retenir, c’est que nul ne devrait être à l’abri des lois.

La seconde, c’est que les gens ordinaires, malmenés par la crise et qui peinent à  joindre les deux bouts, ne sont pas dans des prédispositions particulièrement favorables aux puissants de ce monde, surtout quand ils se comportent mal. Sherman McCoy, le banquier déchu du Bûcher des vanités, l’avait appris à ses dépens.

Photo: WTO

 

Laisser un commentaire

Le bûcher des vanités est l’un des meilleurs romans américains que j’ai lu. Un style, une écriture époustoufflante. L’adaptation cinétographique par contre était ratée, voire minable.

——
DSK a surtout un problème de…. C’est pas le premier politicien qui se croit tout permis. Pensez à John, Bill, Sylvio. Pensez même à notre célèbre René et aux gants de la jeune journaliste….(qui a bien vieilli depuis!)

Vous savez la situation de ce Monsieur n’a rien d’extraordinaire.

Je me suis déjà fait prendre dans coin isole d’Atlanta. Vers les mêmes minutes un couple de Québécois c’est fait descendre dans le voisinage. Pour nous, un bon samaritain en pick up nous avait averti du danger des lieux.
=============

Je ne suis pas facile à convainque d’un scandale sexuel.

Qu’arriverait-il si demain, en public, j’accuserais ma voisine, mon député, Layton ou Harper, ou notre hôte.

Si demain j’accuse en public un ministre d’agression sexuelle sur une ado, sa carrière est terminée que ce soit vrai ou faux.

Seuls des milliardaires isolés de la société peuvent s’en tirer.

Vous savez maintenant comment faire tomber le politicien que vous ha—ïssez.

Un ti coup de téléphône suffit. (Accompagné de deux bruns évidemment.)

Deux(2) attitudes differentes
en regard d une meme situation :

Les Etats-Unis devant une agression sexuelle alleguee

La France devant les incartades sexuelles

Si j etais femme de chambre dans un grand hotel, quel pays choisirais-je ?

Trop comique on interprête la baise de revente de maison en avril a cause de la hausse des taux(pratiquement nulle) et d’un ralentissement de l’économie. RDI Mais on ne s’explique pas dans ce contexte la hausse des prix.
Et le temps de cochon lui personne n’Y a pensé. Allez voir les vendeurs de cliamtiseurs, de piscine, de pavé unis et de motos etc. Les gens se ramassent dans les centre d’achats, restos, saq et se magasinent des vêtements, des voyages, des voitures de luxe économique en essence. Attendez que le beau temps prennent ils vont se ruer sur les visites libres parce qu’il y a beaucoup de propriété inscrites sur le marché ou croyez que ces gens prévoit s’en aller à la vente de leur propriété??? Dans une autre peut-être propriété?? Ici on ne peut pas vivre dans un bâteau à l’année et le prix des logements est tellement près de celui des maisons que ceux qui ont le choix (qui ont du comptant ou de l’équité dans une propriété) vont certainement acheter une autre propriété.
Certains analystes oublient parfois le gros bon sens.

@ lagenteféminine (17 mai, 15h 15)

Êtes-vous sûre d’être sur le bon blogue????

Pour l’anecdote du « Bucher des vanités », vous faites erreur. C’est la maîtresse qui conduisait et qui a tué le jeune noir mais la police newyorkaise trouve plus facile et sensass de poursuivre le millionnaire McCoy, avec la complicité de la belle dame d’ailleurs. A-t-on le même genre de scénario dans le cas de DSK?

Les amaricains au bord de la faillite, ne crier pas victoire trop vite. Les amaricains ont investi dans l’or noir 727 million de baril c,est beaucoup d’actifs au prix qu’il est en ce moment.
http://www.fossil.energy.gov/programs/reserves/
Et plus la crise dure plus le prix monte
http://www.defimedia.info/articles/797/1/Petrole-crise-alimentaire-et-inflation–Leconomie-mauricienne–sous-la-menace-dun-triple-choc/Page1.html
Curieusement la devise europeennne a descendu en lien avec l’affaire du president du fond monetaire a un moment assez strategique merci.
Alors qu’on sait que les amaricains ont profité d’un boom économique a chaque fois qu’ils sont entré en guerre, on peut se demander s’il n’Y a pas un scénario comme à l’holiwoodienne qui relie tout ces évènements et spéculer sur le résultats. Attention les écrits parle de dec 2012, je ne veux pas jouer aux profètes de malheur mais je pense que les unions mondiales doivent se pencher sur la question et les obliger a mettre sur le marché du petrol et nous les canadiens cesser de leur en vendre tant qu’ils auront cette réserve. On ne va pas mettre notre population sur la paille parce qu’on doit assumer l’inflation que ça cause particulièrement dans les produits alimentaires puisque tout lle long du procédé que ce soit le travail de la terre, ses engrais, son labourage, la récolte, la transformation, l’entreposage et finalement le transport et aussi la préparation pour le servir l’énergie fossil y joue un rôle incroyable et multiplie chaque fois le coût. Vite des tours agricole autosuffisantes. Votons une politique d’approvisionnement et de transformation de tout le petrol pour usage domestique canadien. Faisons l’exploitation par des cie a contrat a commission avec des employés en coopérative pour réduire nos coûts augmenter la productivité et conserver une marge bénéficiaire beaucoup plus élevée. Mettons des programmes pour tranformer les bâtiments aux énergies vertes (éolienne, géothermie, solaire, électricité) et changeons immédiatement notre parc automobile du moins investissons dans des moteurs hybride de remplacement immédiats pour les véhicules récents énergivore surtout dans le transport en commun, des marchandises et des véhicules lourd pour les travaux de construction avec tout les chantiers qui s,en viennent on ne veut pas ralentir notre développement. Vite le TGV-MONORAIL une voie rapide aux changement dans nos habitudes de consommations. Et rapide a construire aussi tout fabriqué en usine robotisé 24 sur 24 avec des travaux d’installations mineurs. Il ne faut pas attendre d’être devant la crise ou il n’Y aura pas moyen d,avoir des capitaux pour réagir.

La gauche a toujours été prétentieuse et a constamment donné des leçons de savoir-vivre et autres au reste de l’univers.

On en voit les malheureux résultats…

En France comme au Canada et aux ÉU il y a la présomption d’innocence mais celle-ci s’applique différemment selon les systèmes juridiques. En France on est plus préoccupé par les images alors qu’aux ÉU, on crée l’image car ça reflète bien le système accusatoire où c’est un combat entre deux parties, l’état et la défense. Les systèmes juridiques sont très culturels et sont le miroir d’un pays et il n’est pas étonnant de voir les Français choqués par la justice des ÉU et si le contraire se produisait, on verrait aussi les Américains très frustrés avec le système français. Mais ce que les 2 ont en commun c’est la présomption d’innocence et c’est un juge et / ou un jury qui décident de la culpabilité d’un individu après un procès juste et équitable. Les condamnations ou théories de complot et d’innocence n’ont pas leur place, sinon pour faire valoir un point de vue qui n’est même pas pertinent pour ceux qui vont décider du sort de DSK. Le chien aboie, la caravane passe (proverbe arabe).

Imaginez si DSK se serait fait prendre au Québec continuellement à genoux devant la Frônce…

2 ou 3 petites tapes sur les doigts et il serait revenu chez-lui, à l’abri en Frônce et le tout, probablement à NOS frais!!!

Je ne pense pas que DSK abusait consciemment de sa position de puissant de ce monde. Il semblait au contraire conscient de son point faible, mais le défiait.

IMAGINEZ une seule seconde si DSK avait eu le malheur d’êttre de droite!!!