El Bullì en bulles et bédé

Consternation, la semaine dernière, chez les épicuriens, hédonistes et gourmets du monde entier : l’un des chefs les plus salués de la planète annonçait qu’il accrochera son tablier pour deux ans, en 2012 et 2013, histoire de se reposer et… de se ressourcer.

À moins de faire partie du cercle intime de Ferran Adrià, quiconque désire accéder à une table du El Bullì doit parfois attendre des années pour obtenir une réservation : pas moins de 2 millions de personnes s’arrachent les 8000 places annuelles de cet auguste restaurant de la Costa Brava catalane.

C’est ce qui est arrivé à Adam D. Roberts, critique gastronomique du savoureux blogue Amateur Gourmet, qui a finalement pu s’attabler au El Bullì, en juillet dernier, après… 5 ans d’attente.

Le reportage qu’il a tiré de sa fine ripaille de 30 services est non seulement original et rigolo, il est absolument appétissant : publié sous la forme d’un photo-roman et ponctué de clips vidéo, il donne une bonne idée du genre d’expérience qui attend les convives du « pape de la cuisine moléculaire ». Voyez plutôt.

Les commentaires sont fermés.