En pyjama dans les rues de Shanghai

En ce bruineux matin d’avril, je marche nonchalamment dans les vieux quartiers de Shanghai quand, subitement, je me fais doubler par une cycliste… en pyjama. Pantoufles aux pieds, elle pédale doucement vers le parc Fuxing, où d’autres Shanghaiens en tenue de nuit s’adonnent au tai-chi, papotent sur un banc ou dansent sous les arbres en fleurs. Y aurait-il une épidémie de somnambulisme en ville?

Exercice matinal au parc Fuxing, Shanghai - Gary Lawrence
Exercice matinal au parc Fuxing, Shanghai - Gary Lawrence

Non pas. En fait, c’est une pratique typiquement shanghaienne que de sortir ainsi affublé. Entre autres explications, certains avancent qu’elle remonterait au début du siècle dernier, alors que le pyjama, importé par les Occidentaux, était un signe de richesse qu’il était de bon ton d’arborer en public ; avec le temps, la pratique s’est intégrée aux us et coutumes.

De nos jours, nombre de Shanghaiens revêtent le pyjama comme vêtement décontracté aux premières heures du jour, ou préfèrent ne pas s’habiller autrement pour aller faire leur exercice matinal ou de rapides emplettes, par exemple.

Mais les jours de cette pratique sont peut-être comptés : ces dernières années, et surtout ces derniers mois, Shanghai a mené plusieurs campagnes de sensibilisation pour la bannir, question de ne pas « susciter la risée » des millions de visiteurs attendus à Expo 2010, qui bat son plein depuis le premier mai. Une histoire à suivre…

[youtube jcou9q-5hfg nolink]