Encore Lacroix

Vincent Lacroix est demeuré impassible comme si tout ce qu’il entendait ne le concernait pas. Devant des gens ruinés et à la vie détruite par sa propre faute, il n’a manifesté aucune compassion ni la moindre émotion. Hier, Vincent Lacroix se croyait au cinéma. Mais n’est-ce pas ce qu’il a toujours fait ?

Mon collègue et ami René Vézina se demande si Lacroix est intelligent. D’un côté, il a trompé tout le monde. On se dit qu’il faut tout de même, outre la malhonnêteté, un peu d’ingéniosité pour avoir berné tant de monde pendant tant d’années. Mais de l’autre, il a produit une défense minable et tous les arguments qu’il a invoqués ont été plus bêtes et plus imbéciles les uns que les autres.

Et si c’était tout simplement un type d’une extraordinaire banalité et dépourvu (ainsi que son entourage…) de tout sens moral. Pour payer ses cabanes, sa table au bar de danseuses, sa loge au Centre Bell et son restaurant, il a tout simplement puisé dans l’argent de ceux qui lui ont confié leur argent. Il était devenu financier pour se payer du bon temps, et il s’en est payé.

Je crois qu’il a pu méduser tout le monde justement parce que son arnaque était tellement grosse, tellement absurde et tellement « primaire ». On dit que l’enquête était complexe. Certes, il fallait retracer tous les mouvements d’argent pour produire une véritable preuve. Mais on parle ici de pur vol. Nous sommes loin du peu de scrupules de Conrad Black qui exigeait une prime de non compétitivité personnelle quand il vendait les actifs de l’entreprise qu’il dirigeait. Nous sommes à des années lumière des stratagèmes diaboliques d’Enron qui contrôlait le prix de l’énergie grâce à une savante manigance impliquant 3 000 sociétés offshore.

Non, Norbourg, c’est l’histoire d’un Ti-Clin qui voulait aller aux danseuses. Minable.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

12 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Effectivement son seul génie fût de trouver le moyen d’aller piger dans les comptes sans être poigné. Bref, de voler.
La question qu’il faut se poser c’est: où étaient les contrôles? Où était le gardien des fonds?

On dirait qu’il a fallu le témoignage de quelques témoins hier pour décrouvrir l’ampleur phénoménale du drame humain derrière ce méga-vol! 9200 victimes. Des dizaines de milliers de victimes collotérales. Sans doute le plus grand criminel de l’histoire du Québec. Et toujours libre deux et demie après le crime. Pincez-moé quec’qu’un!

Ce qui m’horrifie dans tout ça : Lacroix va faire quelques mois en prison et, à sa sortie, va recommencer.
Ou encore, il va aller se réfugier dans un paradis secret (Bahamas ou autres) avec les millions qu’il a réussi à cacher aux enquêteurs…
Quant aux pauvres victimes, je leur donne un conseil : NE METTEZ JAMAIS TOUS VOS OEUFS DANS LE MÊME PANIER !!!

L’habit fait le moine.

Moi ce gars me rappelle encore le mot psychopathe, c’est-à-dire sans morale et aucun scrupule et l’autre avec. C’est exactement ce que vous décrivez m. Duhamel.

L’intelligence se voit dans la figure, mais dans la sienne il n’y a pas grand-chose contrairement à Black. Ses propos en interview ont toujours été très niaiseux.

Je me suis toujours méfié du veston noir en cravate avec une BM. Les gens d’entreprises sérieux et prospères, dans mon expérience, ont toujours une apparence ben ordinaire. J’en ai jamais vu un essayer de me passer son sapin, habillé ordinaire.

Si on peut vendre 3 paquets de 3,25$ en spécial à10$, il faut se dire que ça marche pour 100,000$ aussi.

Ce que je retiens de ces deux histoire est qu’en affaires et en mise en marché, ainsi qu’en politique, l’habit fait le moine.

Et le Ti-Clin minable en a bien profité.

Il me semble que voler 10$ à une mère de famille mono parentale qui en arrache à chaque fin de mois, est un crime plus grave que de voler 100,000 piasse à Black!

Un crime doit être jugé sur la nature de l’acte et non sur l’identité de la victime. Voler $10 à une mère mono parentale ou voler $10 à un millionaire exige une pénalité identique. C’est la base de notre société de droit: pas de discrimination; oeil pour oeil, dent pour dent.

Voler $10 peut avoir diverses conséquences pour la victime, selon son statut social. Heureusement, le code pénal ne module pas les punitions selon le statut social de la victime ou du criminel. Oeil pour oeil, dent pour dent.

« Heureusement, le code pénal ne module pas les punitions selon le statut social de la victime ou du criminel »

Mouais!! Malheureusement, j’ai souvent l’impression que les punitions sont modulées selon le statut social du criminel. À moins que ce ne soit que la capacité qu’ils ont de se payer de bons avocats… ce qui n’est pas le cas de Lacroix.

Cher Doc… … … illimité etc.,

Toutes mes félicitations pour toute l’empathie que vous avez pour les gens qui travaillent beaucoup plus durement que vous à la sueur de leur front et qui par leur travail vous apportent confort et bien être par le billet de leurs taxes payées à l’état pour vous faire vivre.

Encore faut-il savoir ce qu’est la nature de l’acte commis, ce que vous semblez ignorer et en être heureux.

Pourtant vous êtes le premier à critiquer les juges d’être trop ou pas assez sévères.

Œil pour œil, dent pour dent. Très bien alors c’est votre avis.

Réfléchissez bien à une chose m. Laughrea derrière le confort de votre écran, si vous en êtes capable, bien entendu; un peuple a failli disparaître de la planète, il y a un demi-siècle parce que des gens comme vous ont pensé que leurs yeux valaient bien plus cher que les vôtres.

Œil pour œil, dent pour dent.

Ça me fait penser aux joueurs de poker professionels qui refusent de jouer contre des débutant. Parce que les débutants ont un comportement trop erratique et trop peu logique ce qui fait qu’il est impossible pour un pro d’analyser le jeu de son adversaire.

Au cours de ma vie, j’en ai vu de ce genre de personnages, Certains plus intelligents que d’autres. Pendant que j’écris ces lignes, il en a d’autres qui répètent le même scénario. Il me semble que nous sommes face à des gens malades qui ne se sont jamais rendu compte de ce qu’ils faisaient. Des gens au dessus de la mêlée et surtout qui se sentent invincibles.
Qui ne comprennent pas ce qu’ils leur arrivent. Ils sont convaincus qu »ils ont fait tout correct. En fait, ils ont perdu le contact avec la réalité. Je mets dans le même sac, ces nombreux « preachers américains ». Ils deviennent des personnages vivant un rôle dans un monde parallèle. Il a eu des études de psychiatres sur le sujet. Il faut qu’un plomb ait sauté dans leur cervelle pour vivre ce qu’ils vivent sans remords, au contraire, ils croient qu’ils sont les victimes. Il serait intéressant de connaitre l’avis de psychiatres.

Je remercie M. Fleurent de confirmer (sans s’en apercevoir, cependant) ce que je disais. Il y une époque, en effet, il y a 60 ans ou crever l’oeil d’un Allemand catholique était suivi d’une punition bien plus grave que pour crever l’oeil d’un Allemand juif.

Un peuple a failli disparaitre parce que le précepte biblique n’a pas été appliqué par de nombreux Allemands, dont le chef nazi suprême, qui a néanmoins payé sa dime à l’eglise catholiques jusqu’à sa mort, et dont l’ensemble des médecins et avocats non-juifs allemands, qui se sont empressés d’appliquer avec célérité les mesures de Nurenberg dès qu’elles ont été promulguées. Quel élite! Quelle soumission veule devant l’appât du gain (les clients-patients que les médecins-avocats juifs étaient obligés d’abandonner).

Claude Alexandre,

Vous avez raison mais ils sont nés comme ça.

J’en ai vu aussi la plus part sont, je le répète des psychopathe. Ils correspondent très bien à cette définition.

Ça vaut la peine de faire la recherche bien que les avis récent diffèrent mais correspondent encore plus à Lacroix.

Vous n’êtes pas très subtil m. Laughrea et relisez mon texte (celui là même que j’ai écrit sans m’en apercevoir) pour vous rendre compte de qui donne une valeur aux yeux et vous y trouverez « des gens comme vous ». Le « vous » c’est Laughrea et ce « vous » est celui qui donne une valeur comme bon lui semble aux yeux.

Pas très subtil non plus si vous voulez ainsi berner les lecteurs.

Encore moins subtil, vous ne semblez confondre un oeil et une dent et une paire de chausette.

Pour vous l’éducation d’un enfant de pauvre a une valeur de travail plus grande que l’éducation d’un enfant de riche.

Et votre sainte bible d’amour et pleine de contradictions et d’erreurs géographique, des gens comme vous lui ont toujours fait dire ce qu’ils voulaient pour ne pas l’observer quitte à en changer les écrits.

La science et la religion ne font pas un bon ménage de rigueur.

Bonne réflexion!
.
.
PS. L’absence de capitale au mot bible est volontaire.