Fromage: Charest se montre confiant sur les répercussions du libre-échange

PEKIN, Chine – L’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, estime qu’une entente de libre-échange avec l’Union européenne changera le paysage économique du Canada et du Québec.

Il fait valoir que le Canada se trouvera ainsi au milieu de la plus grande zone de libre-échange au monde, profitant d’ententes avec l’Amérique du Nord et l’Europe.

Interrogé alors qu’il se trouvait en Chine, M. Charest s’est montré confiant sur les répercussions d’un tel accord dans le secteur agricole et plus particulièrement dans celui de la production de fromage au Québec.

Il estime que la situation sera parfaitement gérable, l’augmentation des quotas de fromage européens entrant au pays devant se faire graduellement, en même temps qu’une augmentation de la consommation.

S’il devait y avoir des effets plus importants que prévu, il est d’avis que le gouvernement fédéral devrait mettre sur pied un programme d’aide à l’intention des producteurs.

Les plus populaires