Îlots de fraîcheur pékinois

En débarquant à Pékin, on peut être rapidement rebuté par les immenses avenues ouvertes, les vastes espaces sans verdure, la pollution exécrable et les embouteillages monstrueux. Mais ce serait sans compter tous les îlots de fraîcheur qui ponctuent la capitale culturelle et éternelle de la Chine.

 

chine-1-235
Les jardins du palais d'Été - Gary Lawrence

 

En fait, baguenauder dans les nombreux parcs de Pékin est non seulement nécessaire, c’est salutaire pour apprécier cette ville. Dans chacun d’eux, l’activité populaire est aussi intéressante à observer que les impressionnants monuments qui y sont érigés.

Que ce soit dans les jardins du palais d’Été, dans le parc Beihai ou autour du temple du Ciel, tout s’y déroule comme si un sas bien étanche nous isolait du tumulte urbain.

 

chine-1-329
Le parc Beihai - Gary Lawrence

 

Mais ces vases clos ne se limitent pas qu’aux parcs : depuis quelques années, le Dashanzi Art District (ou 798 Space) prend de plus en plus d’ampleur. Aménagé dans d’anciennes manufactures de munitions, ce quartier du nord-est de la ville forme une véritable pépinière de créativité, dans une ville qui n’en a que pour le déploiement de projets pharaoniques.

 

chine-2-283
Dashanzi Art District - Gary Lawrence

 

Créateurs presque subversifs, galeries d’art étonnantes et installations parfois choquantes se bousculent en ce haut-lieu de l’avant-gardisme artistique chinois. Et dans ce pays ou le simple fait de parler du Falun Gong, du Tibet ou de Taiwan peut vous valoir des embrouilles, c’est vraiment rafraîchissant.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Chine encensée, et tellement redoutée. Amour et aversion, avant-gardisme et conservatisme, profondeur et inconsistance… Voici ce qu’elle dégage jour après jour.

Votre article permet de reprendre notre souffle!