L’ancien député néo-écossais Trevor Zinck écope de quatre mois de prison

HALIFAX – Un ancien député provincial de la Nouvelle-Écosse a été condamné à une peine de quatre mois de prison et 12 mois de probation pour avoir fraudé le gouvernement.

Trevor Zinck avait plaidé coupable, en juin, à une accusation de fraude de plus de 5000 $ et d’abus de confiance, pour avoir accepté, en 2008 et 2009, environ 9000 $ du bureau du président de l’Assemblée législative pour des dépenses liées à sa circonscription, mais sans remettre ensuite l’argent à ceux qui devaient le recevoir.

Zinck s’est excusé en cour auprès de ses électeurs et des résidents de la province, mais le juge Glen McDougall a déterminé que l’accusé savait ce qu’il faisait.

Au cours d’une audience, la semaine dernière, en Cour suprême de Nouvelle-Écosse, l’avocat de la défense, Lyle Howe, a déposé un mémoire indiquant que son client n’avait pas volontairement commis de fraude. Il y explique également que Zinck a suivi les règles et procédures, mais qu’il y avait eu un manque de supervision à son bureau.

La Couronne a plaidé quant à elle que si l’argument de la défense était accepté, le degré de culpabilité de Zinck s’en trouverait réduit.

Zinck, qui siégeait comme indépendant, a d’abord refusé de quitter la vie politique après son plaidoyer de culpabilité, mais il a finalement remis sa démission après que le président de l’Assemblée législative ait évoqué la possibilité que les députés soient rappelés pour discuter de son éventuelle expulsion de la Chambre.

En s’excusant, Zinck a dit que les gens qui ne le connaissent pas «ont le droit de le regarder avec mépris».

Les plus populaires