Le premier hôtel de l’espace

La Terre telle que vue d'Apollo 17 - et peut-être bientôt de votre chambre? - Wikimedia Commons

Bientôt, les voyageurs pourront admirer de splendides clairs de Terre et les nouveaux mariés diront à leur famille qu’ils partent en terre de miel. Galactic Suite Ltd, une société barcelonaise fondée en 2007, vient en  effet d’annoncer l’inauguration du premier hôtel de l’espace pour 2012 – autant dire demain.

Si tout se déroule comme prévu, le Galactic Space Suite Resort pourra accueillir quatre hôtes à la fois pour 1 million d’euros la nuit (minimum trois nuitées), entraînement de 8 jours inclus. À ce jour, pas moins de 200 personnes ont manifesté leur intérêt et plus d’une quarantaine ont réservé leur séjour, assure l’entreprise.

Une fois là-haut, les touristes spatiaux seront vêtus d’une combinaison avec velcro pour leur permettre de se déplacer aisément à l’intérieur de l’hôtel. Au cours de leur séjour, ils assisteront quotidiennement à 15 levers de soleil et ils effectueront le tour de la Terre à toutes les 80 minutes.

Pour se rendre sur place, à 400 km au-dessus de la surface terrestre, on aura recours à une fusée russe qui décollera d’une base située sur une île, où aura également lieu l’entraînement des futurs voyageurs de l’espace.

Si l’échéancier de ce projet hôtelier inusité en laisse plus d’un sceptique, le p.-d.-g. de Galactic Suite Ltd, l’ancien ingénieur en aérospatiale Xavier Claramunt, demeure confiant puisqu’il dit bénéficier de l’appui d’un milliardaire anonyme qui le finance à hauteur de 3 milliards de dollars. L’homme d’affaires voit même déjà plus loin, en caressant le rêve de lancer la première chaîne d’hôtels spatiaux, dans un avenir pas si lointain.

Dans un proche registre, rappelons que Virgin Galactic, l’entreprise de tourisme spatial du milliardaire britannique Richard Branson, compte bientôt entamer une série de vols suborbitaux à bord d’une navette spécialement conçue à cette fin. Sa base de lancement, Spaceport America, est présentement en cours de construction au Nouveau-Mexique.

Photo : NASA/Wikimedia Commons

Les commentaires sont fermés.

Galactic Space Suite Resort: 3 milliards
International Space Station: 600 milliards
Une bonne idée de Publicité Gratuite: Sans prix!!!

😉

Réactions matinales…

Ridicule !! Effarent ce que l’égo de l’homme peut générer comme connerie ! On pouvait attendre mieux de la part d’un ancien ingénieur en aérospatiale…

Remarquez, certains vont bien dans l’espace pour nous expliquer qu’il faut économiser l’eau ! des fois qu’on serait trop c… pour le savoir ! En passant, heureusement qu’ils sont là tout ses donneurs de leçon…

A l’heure ou tout le monde est engagé dans une bataille contre le réchauffement de la terre et la lutte contre la pollution !

J’ose espérer que dans le prix du billet des futurs ÉGO-touristes il y aura un gros pourcentage reversé à titre de participation pour le règlement de la facture -qui s’annonce salée- aux pays en voix de développement… Vous savez cette subvention déguisée sous forme de facture, qui va enrichir un peu plus les pseudo dirigeants démocratiques africain..que nous pays pollueurs devons payer…

Bon j’préfère aller prendre mon p’tit expresso en pensant à autre chose…

Bonne journée à toutes et à tous

@ Christian: je ne crois pas qu’on doit tout mélanger ensemble. Est-ce que je suis un sale pollueur parce que je vais reconduire mon fils en auto à son cours de violon ou bien un citoyen responsable parce que j’encourage le développement de la culture?
L’Homme (avec un grand H) a toujours cherché à aller plus loin, plus haut. C’est comme ça qu’on a découvert l’Amérique, qu’on peut traverser l’Atlantique en avion, qu’on peut étudier l’espace… Si le tourisme spatial peut contribuer au développement de la technologie avec du financement privé plutôt que public (qui, by the way, est de plus en plus mince), et bien voilà une belle idée. Prochaine étape: une colonie lunaire?

si j,avais 3 millions d,euros je réserverais ma place et au diable les biens pensant et les poli-
tiquement correct.