Le retour de la Course destination monde?

Tandis qu’Yves Pelletier souhaitait voir renaître la Course destination monde, hier soir à Tout le monde en parle, une nouvelle circulait à grands renforts de microbillets sur Twitter: l’émission-culte de toute une génération de voyageurs rêveurs pourrait bientôt revenir au petit écran.

Le diffuseur ne serait plus Radio-Canada, mais le canal Évasion, et le rôle de Pierre Therrien serait tenu par François Bugingo, journaliste à Radio-Canada et déjà animateur de l’émission De gare en gare, au même canal Évasion.

Ce dernier confirme implicitement cette information, toujours sur Twitter: « Les sources de @herbymoreau [qui a propagé cette nouvelle] sont toujours fiables. Rdv en août, j’amènerais alors 10 jeunes futurs grands dans une course autour du monde ». La « fanpage » Facebook du journaliste-animateur indique aussi, sans plus de détails, que sa collaboration avec Évasion se poursuivra en 2011, « cette fois-ci à la barre de l’émission “La Course Evasion autour du monde” en tant qu’animateur et rédacteur-en-chef. »

Si ces affirmations se vérifient, c’est là une excellente nouvelle, si les « conditions gagnantes » de la Course destination monde sont réunies. Car celles-ci ont permis à une pléthore de talentueux novices de catalyser leur créativité et d’apprendre en accéléré les métiers des médias, tout en nous faisant voyager grâce à plusieurs petits bijoux de reportages, souvent très personnels et dans lesquels on sentait déjà les prémices de futurs auteurs.

Aujourd’hui, la plupart des anciens « coursiers » sont cinéastes, réalisateurs, animateurs, journalistes, chroniqueurs et autres acteurs de la scène médiatique, dont plusieurs sont connus: Philippe Falardeau, Ricardo Trogi, Robin Aubert, Jennifer Alleyn, Karina Goma, François Parenteau, Patrick Masbourian, le journaliste Etienne Leblanc (spécialisé en environnement à Radio-Canada), l’humoriste Guy Nantel, Philippe Desrosiers (notamment réalisateur des Francs-Tireurs), de même que Bruno Boulianne, François Prévost, Hugo Latulippe, Manuel Foglia et, non le moindre, Denis Villeneuve (gagnant de la Course Europe-Asie, en 1989-90).

Diffusée de 1988 à 1999, inspirée par la Course autour du monde, la Course destination monde et ses variantes (des Amériques, Amérique-Afrique, Europe-Asie) permettait chaque année à huit « jeunes » allumés et passionnés (parfois jusqu’à 44 ans) de partir courir le globe, caméra sur l’épaule, pour produire 26 reportages de 4 minutes, sur une période de 6 mois.

À l’époque, les « coursiers » disposaient d’une semaine pour atterrir quelque part, trouver leur sujet (parfois sans avoir eu le temps ou les ressources pour effectuer du repérage), filmer, faire un plan de montage, le coucher sur papier et l’envoyer par FedEx, avec une grosse cassette VHS contenant plusieurs heures de « rushes », à un monteur de Radio-Canada, à Montréal.

Plus souvent qu’autrement, les coursiers étaient seuls au monde parce qu’ils ne pouvaient se permettre d’entrer régulièrement en contact avec leurs proches,sinon par l’entremise de coûteux interurbains – quand ils pouvaient trouver un téléphone, voire du temps pour téléphoner.

Aujourd’hui, un coursier disposerait de moyens techniques à des années-lumières de ceux de l’émission originale: grâce à Internet, il aurait accès à une source infinie d’informations pour son repérage, établir ses contacts et préparer son arrivée. Une fois sur place, il pourrait aisément contacter quiconque, se diriger ou glaner des compléments d’information avec son téléphone multifonctions. Sa caméra tiendrait dans la paume de sa main et il pourrait aisément procéder au montage de son reportage sur un ordinateur portable, avant d’envoyer son film par Internet – ou carrément le diffuser directement en mode Webtélé -, le tout en étant suivi et encouragé sur Twitter et sur Facebook par ses admirateurs et amis.

Sur le Web, quelques initiatives récentes, vaguement inspirées de la Course, confirment cette réalité, dans des registres et des formules quelque peu différentes, avec ou sans concours de présélection (le Rallye MüvmediaVacancier Transat, Espadrilles et Champagne, la Meilleure job d’été au monde, etc.)

À quoi ressemblera la Course Évasion destination monde, si elle a bel et bien lieu? On a bien hâte de le savoir. Souhaitons cependant qu’elle n’intègre pas les défauts de la version originale: juges pas toujours pertinents (s’il y en a), sujets pas toujours enlevants, films pas toujours excellents, ce que fait bien ressortir cette truculente parodie de RBO…

Les commentaires sont fermés.

Est-ce possible de rappeler que l’exemple le plus significatif du retour de La Course autour du monde ont été les trois éditions de Müvmédia (2006-2008), dont les 2 dernières années ont été diffusées à Télé-Québec et à TV5?

Un concept ultra intéressant et original à lequel Yves P. Pelletier a d’ailleurs été le porte-parole lors de sa première édition?

Vous avez tout à fait raison, et j’y avais moi-même pensé ce matin en écrivant mon billet… avant que ça me sorte complètement de l’esprit! Merci de le souligner.

Les plus populaires