Le vol inaugural d’un avion de la CSeries de Bombardier prévu vers 9 h 30 lundi

MONTRÉAL – Le suspense tire à sa fin chez Bombardier: un avion de la CSeries pourra finalement prendre son envol lundi matin après moult tergiversations.

Vendredi, l’entreprise avait indiqué qu’elle pencherait vraisemblablement pour un premier essai en matinée, un scénario qui semble vouloir se concrétiser selon son porte-parole, Marc Duchesne.

Lors d’une brève entrevue à La Presse Canadienne dimanche soir, M. Duchesne a précisé que l’appareil devrait décoller autour de 9 h 30 à partir de l’aéroport de Mirabel.

L’accès au site de Mirabel sera contrôlé rigoureusement. Seuls des membres des médias, des employés de la compagnie, des clients, des fournisseurs et quelques invités triés sur le volet pourront assister à ce vol inaugural qui intervient neuf mois plus tard que prévu.

Bombardier tiendra une conférence de presse pour fournir des renseignements supplémentaires environ une heure après la fin du vol inaugural, qui pourrait varier de 45 minutes à 3 heures. Ce vol visera entre autres à confirmer les économies de carburant qui constituent l’un des principaux arguments de vente mis de l’avant par l’entreprise.

En entrevue vendredi, Marc Duchesne ne cachait pas son optimisme et a fait remarquer qu’un «tout nouveau chapitre de l’histoire aéronautique de Bombardier» est sur le point d’être écrit.

Pour développer cette innovation , la direction de l’entreprise a misé sur un programme d’investissements de 3, 5 milliards $ US.

En bout de piste, elle s’attend à ce que cette nouvelle gamme d’avions dotés de 100 à 160 sièges lui rapporte entre cinq et huit milliards.

Les deux versions de l’appareil ont déjà charmé une dizaine de clients ayant passé près de 180 commandes fermes. Ce nombre grimpe à 388 lorsqu’on ajoute les lettres d’intention.

M. Duchesne pense que l’engouement ira croissant dès que l’étape hautement symbolique du vol inaugural aura été franchie.

Selon toute vraisemblance, les premières livraisons devraient avoir lieu dans environ un an.