New York, 10 ans plus tard: arts de la scène et musées

Qu’est-ce qui a changé à New York, depuis le 11 septembre 2001? Dans une série de plusieurs billets, le blogue Voyage vous convie à redécouvrir la métropole la plus fascinante des Amériques. Aujourd’hui: la transformation de certaines des institutions muséales et culturelles de la ville.

Le Museum of the Moving Image - /Nick C. Prior/Wikimedia/CC 3.0

En 2006, le Bronx Museum of the Arts a inauguré de nouvelles ailes, conçues à la manière d’une sorte de soufflet architectural par la firme Architectonica.

En 2007, le New Museum of Contemporary Art a déménagé ses pénates dans un nouvel immeuble à la fois déluré et épuré. Créé par les architectes japonais Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, il a contribué à valoir à ces derniers le prix Pritzker 2010 – ni plus ni moins que le Nobel des architectes.

En janvier dernier, le Museum of the Moving Image a rouvert ses portes dans un immeuble agrandi et modernisé, après des rénovations de 67 M $. Dédié à l’histoire, la technologie et la culture cinématographiques et télévisuelles, il est situé à Astoria, dans Queens.

En avril, la NASA a offert un prototype de la navette spatiale Enterprise à l’Intrepid Sea, Air & Space Museum, un musée éducatif bordant la Hudson River, dans le West Side.

Le Lincoln Center, ce complexe culturel regroupant une douzaine d’institutions et de compagnies artistiques, a entrepris d’importantes rénovations, en 2006. Presque entièrement complétées, celles-ci ont permis de moderniser ses salles, d’ajouter des espaces verts et d’aménager une aire d’acceuil pour les visiteurs, le David Rubenstein Atrium.

Une partie du Lincoln Center - Nils Olander/Wikimedia/CC 3.0

Ce mois-ci, les National Academy Museum Galleries rouvriront leurs portes après une série de rénovations. Cette institution new-yorkaise est la seule du genre à intégrer un musée, une école d’art ainsi que des associations d’artistes et d’architectes, qui ont pour mission d’encourager et de préserver l’histoire de l’art américain.

En novembre prochain, le MET inaugurera de nouvelles galeries consacrées à ses collections d’art islamique, complètement renouvelées, et qui comptent parmi les plus riches du monde. En janvier, d’autres nouvelles galeries dédiées à la peinture, à la sculpture et aux arts décoratifs américains seront également ouvertes.

Un mirhab originaire d'Ispahan, en Iran, qu'on pourra bientôt voir au MET - Crédit: Metropolitan museum of arts

 

Les plus populaires