.

Le paradoxe du Made in China

Quand j’étais très jeune, il n’y avait rien de plus dérisoire, de plus fragile, de plus incertain qu’un produit Made in Japan. Une automobile ou même une radio fabriquée au Japon était la preuve que vous ne l’aviez pas payée cher et que la qualité était douteuse. Les temps ont changé. Rien n’est plus prisé,…

L’important, c’est l’idée

Les statistiques tendent à démontrer que le Québec n’est pas une société très entrepreneuriale. Nous ne créons pas suffisamment d’entreprises. Je ne m’en inquiète pas trop. Par contre, je suis beaucoup plus inquiet pour toutes ces entreprises qui ne misent que sur leur faible coût de production pour s’imposer dans un marché de plus en…

Pavarotti

Faut-il dans un blogue d’affaires insister sur le fait qu’il a vendu au-delà de 100 millions de disques, chanté devant des millions de spectateurs et accumulé une fortune de plus de 100 millions de dollars ? Luciano Pavarotti est mort. Ayons une pensée pour cet immense artiste.

Privatiser ou ne pas privatiser

L’Institut économique de Montréal croyait relancer hier le débat sur la privatisation d’Hydro-Québec. Cela s’annonçait mal, les deux auteurs de l’étude divergent sur la marche à suivre : l’un veut tout privatiser, l’autre seulement 25 %. Surtout, ce ballon n’ira pas loin puisque aucun parti politique ne veut reprendre au vol ce dossier lourd en…

Le nationalisme économique a-t-il encore un sens ?

Je suis le premier à me réjouir quand une entreprise du Québec a du succès. Je me sens très fier et souvent rempli d’orgueil quand j’explique à un non Québécois les prouesses du Cirque du Soleil, de Bombardier ou de Power Corporation. Et, en même temps, je préfère les Pharmaprix aux Jean Coutu, je n’ai…

D’où viendra l’argent ?

Les anglophones ont un mot terrible pour exprimer une personne très pessimiste, on dit qu’elle est gloomy. Le dictionnaire français-anglais traduit le mot par sombre, triste ou mélancolique. L’expression gloom and doom est aussi souvent utilisée pour définir la position des économistes ou financiers particulièrement inquiets de l’avenir. Je me sens un peu comme ça…