Pour faire de l’auto-stop, portez du rouge et soyez blonde

Vous comptez partir en voyage, seule ou avec une amie, et faire du pouce pour vous déplacer du point A au point B? Voici le portrait-robot de l’auto-stoppeuse idéale, dans l’inconscient du conducteur (plus souvent mâle, présume-t-on): blonde, souriante, la poitrine plantureuse et portant du rouge, rapporte le plus sérieusement du monde Libération. Le quotidien français explique en effet que depuis 10 ans, le psychologue comportemental Nicolas Guéguen, de l’université de Bretagne-Sud, effectue de larges études expérimentales en prenant pour cible les conducteurs automobiles. Comme le souligne Libé, les conclusions du chercheur n’ont rien de surprenant, « mais cela méritait d’être démontré expérimentalement. » Tous les détails ici.

Dans It happened one night (1934), Colette Colbert et Clark Gable auraient eu avantage à lire Nicolas Guéguen - Wikimedia

 

Les commentaires sont fermés.

À noter, ça n’influence que les hommes et pas les conductrices, toutefois… Mais en France, contrairement à la Scandinavie, elles sont très minoritaires à prendre des auto-stoppeuses.

La différence est beaucoup moins marquée au Québec, soit dit en passant, où les couples et femmes seules sont plus enclins à oser prendre une auto-stoppeuse qu’en France !