Quand Jane Birkin part en voyage…

Samedi dernier, le quotidien britannique The Independent publiait une entrevue où l’actrice et chanteuse Jane Birkin parle de ses pérégrinations et de ce qu’elle en retire.

Scène des îles Samoa, en 1911 - Bartlett Tripp/Wikimedia

On y apprend notamment que:

-un enfant est un compagnon de voyage idéal, ce qu’elle a découvert en partant en Egypte avec Roman, son petit-fils;

-quand elle part, elle trimballe toujours avec elle des cahiers de dessin, qu’elle noircit frénétiquement à chaque voyage et ce, depuis son enfance;

-elle a le béguin pour Venise, Istanbul, les balades à pied dans Paris et les îles Samoa, où elle a séjourné pour le tournage d’un film dans lequel elle joue le rôle de l’épouse de Robert Louis Stevenson;

-en voyage, elle apporte toujours un Marcel Proust mais n’arrive jamais à en terminer la lecture, et elle finit par lire un auteur local ou un livre qui traite du lieu où elle se trouve, comme un traité sur les hiéroglyphes;

-elle n’aime pas le flafla des hôtels chics et apprécie dormir à la dure sur le plancher…

Pour lire l’intégrale de l’article, c’est par ici.