Sur les traces du Yéti chinois

Un groupe de scientifiques chinois est en train de monter une expédition pour partir à la recherche du Yeren, cousin chinois du Yéti, l’abominable homme des neiges de l’Himalaya.

Le pic du Shennong, dans la réserve Shennongjia - Brookqi/Wikimedia Commons
Le pic du Shennong, dans la réserve Shennongjia - Brookqi/Wikimedia Commons

D’après le Telegraph de Londres, cette expédition fera suite à celles menées par l’Académie chinoise des sciences, en 1977, 1980 et 1981, lesquelles avaient permis de rapporter des « preuves » de l’existence de la bête, à savoir des traces de pas, des poils roux et même des «sites de nidification», preuves jugées non concluantes, par la suite.

Cette fois, l’expédition aurait à sa disposition toute une batterie de gadgets modernes et concentrerait ses efforts sur cinq régions-clé où le Yeren aurait été aperçu, dans la province de Hubei (centre-est de la Chine). Au bas mot, on y a recensé 400 témoignages visant cette créature, qui vivrait dans les forêts montagneuses de la réserve naturelle Shennongjia, connue pour avoir donné naissance à de nombreuses légendes, et pas seulement sur le Yeren.

Mais les scientifiques qui sont en train de monter cette expédition, initiée par la Hubei Wild Man Research Association (eh oui, elle existe), croient qu’il pourrait s’agir d’une variété inconnue d’orang-outan. Les témoignages entendus font d’ailleurs état d’une créature d’un peu plus de 2 mètres de haut, entièrement couverte de poils plutôt roux.

Pour l’heure, l’expédition en est à l’étape du financement et du recrutement: elle nécessite un investissement d’environ 1,5 million $, et des volontaires sont recherchés pour former cinq équipes distinctes. On leur souhaite bonne chance…

https://www.youtube.com/watch?v=SqWXgDqlCY8

Les plus populaires