Syrie: l’entente entre les États-Unis et la Russie repousse la menace militaire

GENÈVE – Une entente diplomatique sur le démantèlement de l’arsenal d’armes chimiques de la Syrie a repoussé la menace d’une intervention militaire américaine, et pourrait avoir des répercussions qui iraient jusqu’à mettre fin au terrible conflit civil qui y fait rage.

Un marathon de négociations entre les États-Unis et la Russie dans un hôtel de Genève a mené à un accord d’envergure qui nécessitera l’une des plus ambitieuses opérations de contrôle des armements de l’histoire.

L’entente prévoit l’inventaire et la saisie des armes chimiques de la Syrie, ainsi que des représailles si le gouvernement du président Bachar el-Assad ne se conforme pas aux termes de l’accord.

Après des jours et des nuits de négociations entre le secrétaire d’État américain John Kerry, le ministre russe des Affaires étrangère Sergueï Lavrov et leurs équipes respectives, les deux puissances ont annoncé la mise en place d’un échéancier pour débarrasser le monde des armes chimiques syriennes.

Les États-Unis soutiennent qu’une attaque chimique ordonnée par le régime syrien, perpétrée le 21 août en banlieue de Damas, a fait 1400 morts parmi la population civile. Ces allégations ont poussé le président Barack Obama à brandir la menace d’attaques militaires aériennes en Syrie. Il a finalement décidé d’obtenir l’aval du Congrès avant d’intervenir. Puis, une proposition de la Russie a mené M. Obama à demander au Congrès, déjà largement opposé à une intervention militaire, de repousser le vote.

M. Obama a affirmé que l’entente «représente une étape importante et concrète vers le contrôle international des armes chimiques afin qu’elles soient ultimement détruites».

«Cet échéancier fournit l’opportunité d’éliminer les armes chimiques de la Syrie d’une manière transparente, expéditive et vérifiable, ce qui pourrait mettre fin à la menace que représentent ces armes non seulement pour les Syriens, mais pour la région et le monde entier», a affirmé le président américain par voie de communiqué.

Les plus populaires