Un projet de loi veut mieux protéger les animaux des corps policiers

EDMONTON – Un projet de loi d’initiative parlementaire qui accorderait une protection spéciale en vertu du code criminel aux animaux utilisés par les forces policières a été inspiré par un délit de fuite fatal pour un cheval de la police à Toronto.

Le député fédéral conservateur ontarien Costas Menegakis a dit avoir été touché par la mort du cheval Brigadier, ayant dû être euthanasié après avoir eu les pattes brisées dans l’accident en 2006.

Lors de son élection à la Chambre des communes en 2011, Costas Menegakis avait dit vouloir tenter d’agir pour mieux protéger les animaux dans les corps policiers.

Le projet de loi de M. Menegakis a gagné en intérêt cette semaine à la suite de la mort de Quanto, un chien de la police d’Edmonton poignardé au cours d’une arrestation.

L’homme politique a dit être à la recherche d’un autre simple député pour faire avancer le projet de loi puisque il a été récemment désigné secrétaire parlementaire et ne peut donc plus déposer des projets d’initiative parlementaire.

Tout de même, il a dit s’attendre à ce qu’il n’y ait aucune opposition à la mesure, et a dit espérer que le projet de loi puisse être adopté avant les prochaines élections fédérales de 2015.

Les plus populaires