20 enfants et 6 adultes abattus, les États-Unis sous le choc et le premier ministre Harper ‘tweete’

On me dira que c’est accessoire et qu’au bout du compte, on se fiche pas mal de la réaction du premier ministre Stephen Harper à la tuerie de Sandy Hook, au Connecticut. Mais sa réaction est la nôtre.

Il est coutume pour les chefs d’État et de gouvernement et pour les leaders des principaux partis politiques d’émettre des déclarations officielles dans ce genre de circonstances. Pour exprimer finalement toute leur sympathie et celle des Canadiens.

Et c’est exactement ce qu’ont fait hier (vendredi) le chef néo-démocrate Thomas Mulcair et le chef intérimaire libéral Bob Rae. Le premier ministre, lui? Il a réagi dès qu’il a eu connaissance de la fusillade, mais en émettant un petit tweet. Puis, rien. Il n’a rien dit lors d’un événement public tenu en après-midi. À l’heure où j’écris ces lignes, il n’y a toujours aucune déclaration officielle sur son site auquel tous les Canadiens ont accès. C’est le ministre des Affaires étrangères, John Baird, qui a finalement émis une brève déclaration en fin d’après-midi, vendredi, mais de la part du premier ministre, plus rien. Encore ce matin (samedi), son bureau n’avait qu’un tweet à offrir.

Le président américain réagirait de cette manière à une tragédie de la même ampleur au Canada et nous serions vexés. Avec raison. Un premier ministre n’est pas un citoyen comme un autre. Quand il réagit à des événements semblables, il le fait au nom de tout un peuple. Il a par conséquent le devoir de le faire avec le décorum, la dignité, le respect et l’empathie que commandent les circonstances. Ce qui veut dire, s’il est pour réagir, qu’il doit le faire dans les formes. On parle quand même ici de notre plus proche allié et voisin et tout ce que le premier ministre trouve suffisant de faire est d’émettre un gazouillis.

Comme dit la chanson, il y a les mots et la manière et ici, la manière n’est pas à la hauteur de la fonction. Je n’en reviens pas, mais moi, j’étais incapable de vous le dire en moins de 140 caractères.

Laisser un commentaire

C’est incroyable comment ce gouvernement nuit à notre pays c’est gênant et tellement déplorable.

C’est simple: Harper n’en pense pas davantage. Il va laisser passer la tempête d’outrage public en espérant que nous allons oublier son « mauvais coup » d’abolir le registre. De toute façon, il n’y a qu’une solution avec ce type: le remplacer à la première occasion.

En attendant, ayons honte… et travaillons à la mettre à la porte!

Je ne veux pas défendre Harper, mais ce matin j’ai entendu un spécialiste à RDI à l’émission de Louis Lemieux, dire que pour une circonstance comme celle-là, c’était la meilleure façon pour le premier ministre de s’exprimer. Au lieu de lire un laconique communiqué, écrit par quelqu’un d’autre, il exprimait ses sentiments sur Twitter qui rejoignait ceux qu’il voulait vraiment rejoindre. Hola! 2013 bientôt.!!!

Je ne sais pas ce que M. Harper a écrit sur son Tweete. Pourquoi M. Obama ne s’est-il pas contenté de tweeter lui aussi?

J’ai toujours en mémoire le jours de la rentrée scolaire où les autres parents embrassaient leurs enfants du même âge que celui de M.Harper.

M. Harper, lui, s’est contenté d’une poignée de main. Ah! Autre école de pensée…

Quand aux armes semi automatiques et pire encore, les armes automatiques, leur seule fonction est guerrière. Ce n’est pas la chasse. Qu’a-t-on besoin de ces armes dans une société civiles?

Armée, police, ont comprend ça, mais de simples citoyens… ? Une carabine qui tire un coup à la fois et que l’on doit recharger après chaque coup est elle aussi très dangereuse. La carabine qui a tué John Kennedy se chargeait manuellement. Pourtant Lee Harvey Oswald s’en est assez bien tiré, et très rapidement. Si on en croit la Commission Warren.

Dirions-nous l’inverse que nous serions traités de débiles ou d’inconscient. Harper n’est pas qu’un sans-coeur, il a remisé ses sentiments dans un coffre-fort fermé à quadruple tour et jamais il ne l’ouvrira. Pour quoi? Parce qu’un signe de »piastre » n’a aucun sentiment et que Harper est un billet de banque folttant sur une banquise du Pôle sud. Vous savez qu’au Pôle sud, la température est encore moins clémente qu’au Nord et qu’il y fait plus froid. Regardez-le bien lorsqu’il intervient en chambre, un iceberg de 100kg qui rattache sa veste et qui parle comme une machine à sous : cling cling clang… je me rasseois et c’est terminé. Ce n’est pas un homme à sentiments et il nous l’a prouvé plus d’une fois depuis 5 ans. J’en suis même devenu à me demander s’il émet un couic lors de la copulation. Le coit se doit d’être accompagné d’une sorte de cri primal. Il est trop primaire pour le primal. Et puis, à part craquer, est-ce qu’une banquise s’émeut???

Harper est un des seuls politiciens qui ne s’est pas servi de ce tragique événement pour se faire du capital politique.
Mulcair, Rae, Marois et bien d’autres n’ont qu’un Kodak et un micro à la place du coeur

Bravo Stéphane

Les plus populaires