Politique

Automne chargé à Québec

Burkini, relations de travail, élections partielles… L’automne politique sera chaud.

(Photo-montage: Nuages: iStock; parlement et urne: Shutterstock; dollars: Dreamstime; burkini: Getty images; maires Coderre et Labeaume: La Presse Canadienne)
(Photo-montage: Nuages: iStock; parlement et urne: Shutterstock; dollars: Dreamstime; burkini: Getty images; maires Coderre et Labeaume: La Presse Canadienne)

Les villes au front

Deux projets de loi — 106 et 110 — mobilisent les acteurs municipaux. Le 106, sur la mise en œuvre de la Politique énergétique, veut encadrer l’exploration et l’exploitation des énergies fossiles. Mais les maires, qui craignent de perdre leur autorité sur l’aménagement urbain et la gestion de l’eau — nécessaire pour extraire le pétrole — sur leur territoire aux mains des entreprises, veulent une réécriture complète de ce volet de la loi.

Dans le cas du projet de loi 110, les maires souhaitent que Québec tienne bon contre les syndicats municipaux. La loi vise à rééquilibrer le rapport de force dans la négociation des conventions collectives — puisque les villes ne peuvent pas décréter de lockout ou imposer les conditions de travail. Les syndicats veulent garder le système actuel.

LAT_12_rentree_politique_separateurBurkini et autres sujets délicats

Le projet de loi 62, qui vise à encadrer les accommodements religieux, sera étudié en commission parlementaire. La controverse soulevée fin août par le burkini, ce maillot de bain qui couvre la quasi-totalité du corps, prouve que le sujet demeure délicat. Le débat sur les seuils d’immigration, amorcé cet été, risque aussi d’être corsé. Le Québec doit-il accueillir plus ou moins que les quelque 50 000 immigrants qu’il reçoit chaque année ?

LAT_12_rentree_politique_separateurQuatre tests électoraux

Les élections partielles qui auront lieu cet automne au Québec représentent un test important pour la CAQ. Des victoires sont peut-être à portée de main dans deux circonscriptions, ce qui confirmerait la remontée de François Legault dans la faveur populaire. La CAQ sera en effet au cœur de deux rudes batailles, l’une contre le PQ (dans Saint-Jérôme) et l’autre contre le PLQ (dans Arthabaska). Les deux autres partielles ne devraient pas causer de surprises. Dans Verdun, à Montréal, les libéraux sont largement favoris, alors que dans Marie-Victorin, à Longueuil, le PQ est quasi assuré de l’emporter.

LAT_12_rentree_politique_separateurDes surplus qui divisent

L’année financière 2015-2016 s’est terminée avec un surplus budgétaire estimé à 1,8 milliard de dollars, grâce au contrôle serré des dépenses du gouvernement. Cette somme servira à rembourser la dette, mais ce que fera le gouvernement des prochains surplus sera l’objet de débats. Maintenant que l’équilibre budgétaire est atteint, doit-on baisser les impôts, rembourser la dette ou réinvestir en santé et en éducation ? La réponse pourrait venir en novembre, lors de la mise à jour fiscale et budgétaire du ministre des Finances, Carlos Leitão.

LAT_11_arts_samian_filet

Alec Castonguay 2016VOUS VOULEZ EN DISCUTER?

Posez vos questions en direct à notre chef du bureau politique, Alec Castonguay, à l’occasion d’entrevues sur Facebook.
Rentrée politique à Québec: en direct le jeudi 15 septembre à 14 h.