G7 à la Malbaie : un homme dans l'ombre de Justin Trudeau
Politique

G7 à la Malbaie : un homme dans l’ombre de Justin Trudeau

Sous-ministre à Affaires mondiales Canada, Peter Boehm est le sherpa du premier ministre pour la présidence canadienne du G7, qui se tiendra les 8 et 9 juin à la Malbaie. Voici son CV. 

1954

Naît à Kitchener, en Ontario, de parents réfugiés de la Roumanie quelques années plus tôt. L’allemand est sa langue maternelle. Il parle également l’anglais, le français et l’espagnol..

1966

Joue au basketball à l’école secondaire. Un détail dans son CV que remarque le président cubain Fidel Castro, qui l’invite à jouer quelques parties avec lui en 1985, lorsqu’il est numéro deux à l’ambassade canadienne à La Havane.

1983

Obtient un doctorat en histoire de l’Université d’Édimbourg, en Écosse. Sa thèse porte sur les relations internationales du Canada pendant la Deuxième Guerre mondiale.

« Je voulais être professeur d’université, mais ça n’a pas fonctionné. J’ai donc passé l’examen d’admission à la fonction publique canadienne et j’ai fait mon entrée au ministère des Affaires étrangères. J’ai commencé au bas de l’échelle, comme agent de pupitre. »

1988

Est nommé premier secrétaire et consul à l’ambassade du Canada au Costa Rica.

1997

Représente le Canada à l’Organisation des États américains, à Washington.

2008

Est nommé ambassadeur du Canada à Berlin, en Allemagne.

2012

Devient sous-ministre désigné dans l’équipe de préparation des G7, G8 et sommets nucléaires internationaux.

Il croise à plusieurs reprises le sherpa du président de la France de l’époque, François Hollande, un certain… Emmanuel Macron, aujourd’hui président.

« La France et le Canada sont de grands alliés, alors on a travaillé ensemble à la préparation de plusieurs sommets. On a tissé des liens, ce sera agréable de le revoir à Charlevoix, en juin, lors du G7. »

2013

Agit comme sherpa de Stephen Harper au sommet du G8 en Irlande du Nord.

« J’ai étudié l’histoire, alors contribuer à l’écrire, à mon échelle, en conseillant les premiers ministres lors de ces grands rendez-vous, est un privilège immense. »

2017

Est nommé sherpa de Justin Trudeau pour la présidence canadienne du G7, en 2018, et responsable de l’organisation du Sommet de Charlevoix, qui se tiendra les 8 et 9 juin.

« Travailler à la rédaction du communiqué final du Sommet est un grand défi. Il faut concilier des points de vue parfois très différents.  Je dois aussi m’assurer que le Sommet facilite les discussions informelles entre les plus importants dirigeants du monde. L’environnement doit être agréable, aussi détendu que possible, et doit provoquer des discussions spontanées. »