La CAQ se maintient en territoire majoritaire
PolitiqueÉlections 2018

La CAQ se maintient en territoire majoritaire

L’écart entre la CAQ et le PLQ s’est creusé la semaine dernière, observe Philippe J. Fournier. Grâce à un vote dispersé, la CAQ remporte en moyenne plus de 30 sièges de plus que le PLQ.

Trois sondages de trois firmes différentes ont été publiés au cours de la semaine dernière et chacun de ces coups de sonde dresse un portrait plutôt similaire des intentions de vote des Québécois.

Mercredi, le sondage Recherche Mainstreet/Groupe Capitales Médias accordait six points d’avance à la CAQ sur le PLQ. Jeudi, les chiffres de Ipsos/La Presse montraient une tendance similaire avec une avance caquiste de sept points. Finalement, vendredi, le sondage CROP/Cogeco mesurait un écart plus serré avec seulement deux points d’avance pour la formation de François Legault.

Nous ajoutons donc ces nouvelles données au modèle Qc125 et mettons à jour ici la projection électorale (une brève explication de la méthodologie se trouve à la fin de cet article).

Projection du vote populaire

Globalement, malgré toutes ces nouvelles données, il n’y a que très peu de mouvement dans les intentions de vote cette semaine. Le modèle électoral Qc125 accorde un vote populaire moyen de 35,2% à la Coalition avenir Québec, une avance d’un peu plus de cinq points sur le Parti libéral du Québec dont la moyenne est de 29,9%.
Le Parti québécois se trouve loin en troisième place avec 18,1% des intentions de vote. Finalement, Québec solidaire obtient 10,6%.

Voici les moyennes des projections du vote populaire avec les intervalles de confiance de 95%:

Projection des totaux de sièges

L’écart entre la CAQ et le PLQ s’est marginalement agrandi au cours de la semaine, mais il n’en demeure pas moins que, grâce à un vote dispersé et efficace dans notre mode de scrutin, la CAQ remporte en moyenne plus de 30 sièges de plus que le PLQ:

Évidemment, nous devons faire preuve de prudence avec les projections de sièges, car elles demeurent toujours incertaines. Considérez la figure suivante. Il s’agit des moyennes des totaux de sièges avec les intervalles de confiance de 95%:

Voici les densités de probabilités pour la CAQ, le PLQ et le PQ:




En arrondissant les moyennes des totaux de sièges à l’unité, voici ce que nous obtenons:


Avec une telle avance, la CAQ remporte plus de 95% des 50 000 simulations de la projection. Les trois quarts des simulations accordent à la CAQ un total de sièges supérieur à 63, soit le seuil pour une majorité à l’Assemblée nationale.

Distribution régionale

Pour consulter la carte complète de la projection, visitez ce lien. Sur les cartes, les circonscriptions pâles indiquent les comtés pivots, où les probabilités de victoire du parti en tête sont sous les 80 %.

En conclusion

Pour conclure, quelques observations:

À propos de la méthodologie:

Cette projection électorale Qc125 est basée sur les sondages publiés au Québec au cours du mois dernier provenant des firmes Léger, CROP, Recherche Mainstreet et Ipsos (ainsi que le tracking quotidien de Recherche Mainstreet/Groupe Capitales Médias). Également, le modèle utilise les données du recensement canadien et l’historique électoral des 125 circonscriptions du Québec afin de déterminer les tendances et corrélations entre les régions du Québec. De plus, il utilise une distribution non proportionnelle des indécis en lien avec l’historique des performances des sondages électoraux au Québec.

Chaque sondage utilisé dans cette projection est pondéré selon la taille de son échantillon et sa date de terrain. Les sondages récents possèdent une pondération plus importante. Au cours de la campagne, l’étendue des sondages utilisés ne dépassera pas deux semaines, mais comme nous sommes en tout début de campagne, les sondages du dernier mois ont été considérés. Pour plus de détails sur la méthodologie Qc125, visitez cette page.