[Élections] Des vérités sur le Québec : Éducation

L’actualité a regroupé les thèmes clés pour comprendre la campagne en cours. Autant d’indicateurs qui permettent de faire une radiographie du Québec et de la lire sous un nouvel éclairage, afin d’aider les électeurs à faire leur choix le 7 avril. Ici : l’éducation.

Finances publiques, éducation, santé, emploi, immigration, langue… Une campagne électorale est le moment idéal pour ausculter le Québec. Comment va le patient ? A-t-il besoin d’un simple remontant ou d’un remède de cheval ?

À écouter François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec, il est sous respirateur artificiel. À l’autre bout du spectre, la chef péquiste, Pauline Marois, juge qu’il n’est pas au sommet de sa forme, mais qu’il se porte mieux depuis 18 mois. Le Parti libéral, qui a veillé sur le patient pendant des années, veut revenir à son chevet avec Philippe Couillard et une nouvelle équipe, tandis que Françoise David, de Québec solidaire, estime qu’on s’est trompé de maladie et qu’il faut tout réévaluer, y compris la manière de concevoir la société.

Chacune des formations y va de ses promesses pour remettre le Québec sur pied. Mais au-delà des lignes partisanes, il faut poser le bon diagnostic sur son état.

L’actualité a regroupé les thèmes clés pour comprendre la campagne en cours. Autant d’indicateurs qui permettent de faire une radiographie du Québec et de la lire sous un nouvel éclairage, afin d’aider les électeurs à faire leur choix le 7 avril.

 

education

Les commentaires sont fermés.

250 000 places en garderie pour 447 000 enfants, c’est sans compter les places en garderie non subventionnée qui donnent droit au crédit pour frais de garde. Or toutes les familles dont le revenu est inférieur à 120 000 $ ont une compensation (quebec +federal) qui rend le cout équivalent à celui d’une garderie à 7$. Ce n’est pas nouveau….

Trop peu Trop tard… Et ne me dites pas que c’était pour protéger le contenu du format papier, qui lui, doit être acheter….