5 idées pour sauver Bixi

Bixi, le célèbre système de vélos en libre-service de la ville de Montréal, s’est placé lundi sous la protection de la Loi sur la faillite. Pour qui aime avoir de la difficulté à monter la côte du boulevard Saint-Laurent au guidon d’un vélo beaucoup trop lourd, c’est là un véritable drame. Comment sauver Bixi ? Voici les cinq idées (humoristiques !) du blogueur Mathieu Charlebois.

Photo: George Pimentel/WireImage
Photo: George Pimentel/WireImage

1— Louer des Véro plutôt que des vélos

Tout le monde aime Véro.

Argument bonus : on pourrait appeler le petit panier à l’avant «un Louis».

2— Profiter de l’expérience d’un service qui a réussi

Bien avant Bixi, il y avait les quadricycles du Vieux-Port de Montréal. Chaque été, c’est un véritable succès, et les véhicules se louent malgré des prix tout à fait prohibitifs (jusqu’à 40 $ pour 30 minutes). Je propose qu’on leur confie la gestion de Bixi.

quad

Argument bonus : la possibilité d’embarquer quelques amis pour aller au travail. Lentement, mais sûrement.

3— Une ville mieux conçue pour le vélo

Personne n’aime devoir grimper des côtes abruptes et de longues pentes. On pourrait doubler le nombre de cyclistes à Montréal en s’assurant simplement que toutes les rues soient en pente descendante. On pourrait alors tranquillement se laisser rouler sans effort.

Évidemment, il s’agit là d’un défi pour les urbanistes, mais je crois que c’est un investissement qui en vaudrait la peine.

Argument bonus : si je me fie à ma dernière visite, toutes les rues de la ville de Québec sont en pente ascendante. Labeaume serait mort de jalousie.

4— La technique «réseau Admission»

À partir de l’été 2014, il n’en coûtera que trois dollars pour s’abonner à Bixi (plus 30 $ de frais d’administration, 27 $ de frais de gestion, 32$  de frais d’impression et 43 $ de frais de livraison, même s’il n’y a rien à livrer ni à imprimer).

Argument bonus : quand il n’y a plus de vélos disponibles, vous pouvez toujours vous rabattre sur un «scalper» de Bixi.

5— La technique «Air Canada»

Ho ? Vous vouliez un siège sur votre Bixi ? C’est un supplément de 20 $. De l’air dans les pneus ? Non, ça ne vient pas par défaut, mais je peux vous en ajouter pour 15 $.

Et en passant, tout ce qui n’entre pas dans le petit panier à l’avant est considéré comme une surcharge.

Argument bonus : désolé, vous n’aviez pas demandé l’option «argument bonus» au moment de l’achat de cette idée. Je peux vous le facturer à part si vous voulez.

 (Ce billet est inspiré du mot-clic #SauverBixi, initié par @FausseSTM)

Laisser un commentaire