6 observations à propos de Gabriel Nadeau-Dubois

Rien ni personne ne polarise autant l’opinion publique que Gabriel Nadeau-Dubois. À part peut-être la coriandre.

PC / Ryan Remiorz

On serait mûrs pour une psychanalyse

Le degré de haine et d’amour que génère l’aspirant chef est… spectaculaire. À part la coriandre, je ne connais rien qui déchaîne autant les passions en faisant si peu.

Et ça n’a rien à voir avec ce qu’il dit ou ce qu’il fait. Le jeune homme pourrait se pointer à Marina et parler de scrapbooking qu’il polariserait quand même le public et se ferait accuser de vouloir mettre le Québec à feu et à sang avec ses ciseaux à denteler.

Ce n’est ni sain ni normal.

On a tendance à oublier à quel point 2012 était une drôle d’année. On se souvient que ça brassait, que c’était tendu, mais on a oublié à quel point c’était émotif.

En fait, on ne l’a pas oublié: notre cerveau l’a enfoui au fond de nous-mêmes, pour ne pas avoir à gérer ça au quotidien. L’inconscient du Québec est donc rempli d’émotions refoulées qu’on laisse remonter chaque fois que l’ancien leader étudiant se pointe à la télévision.

Si on veut pouvoir évoluer en tant que société, il faudra peut-être prendre un rendez-vous de groupe chez le psychanalyste.

GND est plus jeune que le batteur de Hanson

Hanson, le trio de frères qui chantaient «MMMBop», fait carrière depuis 25 ans. Gabriel Nadeau-Dubois a 26 ans.

Il n’y a aucun lien entre les deux et ça ne veut rien dire, mais ça me fascine quand même.

Est-ce qu’on a trop parlé de lui?

Je l’ignore, mais je sais que si le préambule de tes deux heures de radio à son sujet, c’est qu’on parle trop de lui, y a quelque chose qui cloche dans ton plan.

Mais… est-ce qu’on en a trop parlé?

Disons seulement qu’un extraterrestre débarqué il y a deux semaines s’attendrait à une victoire de QS aux prochaines élections. (SVP, ne lui dites pas que le Parti libéral va encore gagner. Laissez-le vivre avec ses illusions un peu. Il vient d’arriver et il est si loin de sa planète…)

Pendant ce temps, il y a une course à la direction au NPD, et si vous me demandiez de nommer deux des candidats, je dirais… heu… que j’ai un rendez-vous urgent, j’avais complètement oublié, faut absolument que j’y aille, O.K., bye!

Il l’a facile dans les médias, mais…

Dans ses 4 721 apparitions médiatiques, on aurait souvent pu le questionner un peu plus durement. C’est clair. J’imagine que ce sera pour après le rendez-vous chez le psychanalyste. (Quelqu’un en a un bon à recommander?)

Mais s’il l’a facile à certains endroits, il a également droit à des textes extraordinairement acides de la part de ses détracteurs.

Après quelques paragraphes sur la façon dont Radio-Canada le présente en Moïse venu séparer les eaux du capitalisme, ils alignent inévitablement une série de délires dans lesquels un gouvernement solidaire (qui est à nos portes, rappelons-le) ramènerait les goulags, enfermerait ses opposants et fusillerait les riches au square Émilie-Gamelin.

Parce que, évidemment, si tu n’es pas férocement capitaliste, tu es obligatoirement pour le retour d’un communisme à la russe, exécutions publiques incluses. Au Journal de Québec, une chronique de Michel Hébert, qui décrit Nadeau-Dubois comme «l’enfant prodige du conseil central» est même coiffée de cette image:

Hebert

Encore une fois, la psychanalyse s’impose. J’attends avec impatience la chronique qui va décrire un futur Québec caquiste comme le Chili de Pinochet. Ben quoi? Les deux tripent sur le capitalisme!

Il faut dire que…

On a le «radical» vraiment facile

Paraît que Gabriel Nadeau-Dubois est un radical. Rien de moins. Il faut dire qu’on a le «radical» facile quand on parle de la gauche au Québec.

GND est radical.

Amir Khadir est radical.

N’importe quelle personne dans une manifestation est radicale.

Le café qu’on sert à l’UQAM est radical.

Et si tout ça est radical, le Black Bloc qui casse une vitrine en gueulant «Mort au capitalisme patriarcal et à l’hégémonie occidentale!», lui, doit être extra-méga-super-ultra-radicalement radical.

Pendant ce temps, le conservateur Maxime Bernier est un libertarien qui tripe tellement sur la main invisible du marché qu’il doit en avoir une reproduction dans son bureau, comme Céline Dion a une reproduction de la main de René Angélil. Bernier et Nadeau-Dubois sont au même point de radicalité dans leurs philosophies respectives, mais je n’ai jamais entendu personne qualifier le candidat conservateur de dangereux radical.

Gabriel Nadeau-Dubois, qui a gagné sa vie en collaborant avec plusieurs médias de masse, se présente aux élections. Voilà deux assez bons moyens d’être conspué par les vrais radicaux, qui crieront sans faillir: «Élections: piège à con», en rappelant que si on te donne une tribune dans les grands médias, c’est que tu ne menaces personne.

Bref, calmons-nous le radical un peu. Bernier et GND ne sont pas radicaux: ils sont cohérents dans leurs idées. Ils suivent une ligne idéologique claire et cohérente. On a peut-être perdu l’habitude de ça en politique.

Sinon, les jeudis après-midi, pour la psychanalyse, ça vous irait?

**

Mathieu Charlebois blogue sur la politique avec un regard humoristique.


À lire aussi:

Chronique sur la chronique


Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

35 commentaires
Les commentaires sont fermés.

« Le café qu’on sert à l’UQAM est radical. » Certains membres de l’AFESH doivent le prendre assez fort. En tout cas, Mathieu Bock-Côté, lui, en est certain.

« … je n’ai jamais entendu personne qualifier le candidat conservateur de dangereux radical ». C’est là qu’on constate que Mathieu n’est pas agriculteur, parce qu’eux n’en pensent pas moins. De mon côté, je cherche toujours la cohérence et la clarté du libertarisme.

L’idée de participer à des groupes de psychanalyse me semble particulièrement séduisante et gagnerait certainement à être approfondie. Nonobstant, pour faire de cette remarquable idée une réalité, faudrait-il encore que le bon peuple du Québec ait quelques notions des bases en psychanalyste. Sur ce point je ne suis pas sûr que nos concitoyens possèdent en très grand nombre ce prérequis.

Un autre obstacle…. Mais aucun obstacle n’est théoriquement insurmontable…. Il est vrai…. Un autre obstacle donc… serait de trouver les ressources humaines pour pouvoir animer ce genre de groupes. Si on voit la difficulté toujours présente pour obtenir un simple RDV avec un médecin de famille. Si on observe combien trouver un psychothérapeute relève encore du « parcours du combattant » actuellement ; il est impossible dans notre « parfait » système de santé de pouvoir conserver un psychothérapeute très longtemps en raison de leurs extrêmes sollicitations et des crédits limités qui sont alloués par le système pour votre guérison.

Alors recommander un psy « bon » ou « mauvais » est probablement plus difficile que de donner les numéros gagnants du « gros lot » de la Loto. Hors gagner à la Loto, Ça ne change pas le monde… mais… ça peut être « très » thérapeutique pour les heureux gagnants !

Si on considère que le temps est un facteur essentiel dans tout processus de guérison, ce manque de ressources thérapeutiques conduit à mettre les patients dans une situation souvent pire après thérapie que celle qu’on pouvait observer avant….

— Conclusion : Dans ce contexte, cela risque de prendre beaucoup de temps avant qu’on ne se débarrasse de GND une bonne fois pour toute. Et le mieux serait sans doute qu’il prenne conscience de lui-même que nous ne sommes pas encore entrés dans une ère messianique… pour le moment.

PS : Intéressante cette association entre GND et Maxime Bernier. Moi, je voyais plutôt en GND une sorte de clone de Jean Charest.

Franchement Drouginsky, à votre place je mangerais un peu plus de coriandre. C’est recommandé contre l’anxiété et il semble que ça soulage des ballonnements.

@ koldo,

Étiez-vous en colère lorsque vous avez écrit vos commentaires ? À part recommander des remèdes de grand-mères auriez-vous quelques choses de plus substantiel à nous préconiser ?

Peut-être devriez-vous, vous intéresser aux causes de votre frustration. Cela contribuerait certainement à étayer votre argumentation.

Quant à mon transit intestinal, il est très bon. Merci tout de même pour vos conseils et vos recommandations.

PS : Je vous ourdis… pour mieux saisir votre détresse et votre isolement… à lire les commentaires de Sophie D. sur GND et sur la coriandre. J’espère que cela vous aidera.

GND est un jeune homme très brillant solide cohérent et solide pour élever les progressistes du Québec . Les autres parties n’ont qu’à bien se tenir. Il prôneras des valeurs de solidarité, chose rare , des gouvernements des 30 dernières années au Québec. La corruption et les abris fiscaux des grandes entreprises out . Vive la politique autrement avec Québec Solidaire.

@ Jacques Lecours,

Avez-vous remarqué que la politique et la religion ont au moins un point commun ? L’une et l’autre porte son lot de croyants.

Le mahatma Gandhi estimait qu’il valait mieux commencer par manger des yaourts lorsqu’on se donnait pour mission de faire la Révolution.

— Bonne croyances naturellement !

@ beauly,

En psychologie, il n’est pas rare qu’on projette sur l’autre son ignorance ou encore ses peurs. La peur des formes révolutionnaires et notamment du communisme ou de l’anarchie est très répandue en Amérique du Nord tout particulièrement. Mais est-elle fondée ?

Non , je ne pense pas mais par contre la communismophobie a été pendant longtemps présente et encouragée par le clergé et le gouvernement de Duplessis!

Très drôle l’association entre GND et Jean Charest. En effet, ils ont tous les deux le verbe facile et la langue bien pendue. Mais aux antipodes idéologiques on finit par se rejoindre.

GND chez plusieurs médias de masse? Radio-Canada, oui, bon, et à la radio, qui est à la masse ce que le vide est au volume.
Vouloir nationaliser les moyens de production et privilégier coopératives et économie sociale, aux dernières nouvelles, ça s’appelait encore du communisme. Et on se rappelle tous des beaux succès que furent Tricofil et Québecair.
Avancer que les générations précédentes ont trahi le peuple, sans nuance ni discernement, encore une fois, c’est du populisme crasse et radical, de la sorte qu’on a habituellement déjà laissé tomber à 26 ans à moins de camper dans l’atrium de l’UQAM et de militer pour l’AFESH.

GND est un charmeur de serpents et n’ a pas commencé à parler encore , il balbutie comme un enfant ! Lorsqu’ il commencera à se faire poser les questions qui tuent ( comme à TMEP ) il devra sans doute cesser de jouer de la flûte devant les journaleux de la gogauche et répondre en français S.V.P !

Tant et aussi longtemps qu’il enlèvera des votes au PQ, ça me va.

En quelques jours, il a déjà réussi à faire augmenter les intentions de plus de 50% pour QS et tout ça aux dépens de Lisée… Bravo au jeune. Et ça en dit long sur la solidité des appuis au PQ.

Imaginez, un jeunot sans aucune expérience et dont la passé est tumultueux, orageux et tapageur et qui est clairement associé à la branche radicale du socialisme (je dirais plus qu’il est communiste!) réussit le tour de force de couper net l’herbe sous les pieds du pseudo « fin stratège » qu’est sensé être Lisée qui, lui, s’agenouille humblement devant son bourreau.

Plus dégradant de ça…

…..s’agenouille humblement devant son bourreau.
Et si nous pouvions nous exprimer de façon plus concrète au lieu que d’utiliser de la poésie de l’époque Médiévale ! nous pourrions continuer le travail déjà amorcé d’une fierté que l’on place facilement sur le billot.

Très humblement…

Actuellement ce que fait Lisée est vraiment dommageable pour les souverainistes! La convergence n’ a pas de prix aussi élevé; le jeune crache sur tout le monde et démontre son narcisisme et se croit le défenseur de l’ opprimé !!! La classe moyenne qui paient leur impôts eux n’ achètera pas cela !

François 1 C’est vraiment pathologique votre façon de faire des textes en ne parlant que des Péquistes. Je n’en reviens pas qu’il vous soit impossible d’avoir un autre discours.Vous devriez sans doute évoluer un peu car ça devient ridicule de vous lire. Justement M. Lisée pourrait peut-être vous aider car lui au moins a beaucoup de culture ce qui lui permet de voir plus grand que vous….

Grand bien vous fasse surtout que mon commentaire est basé sur des FAITS et non des émotions.

Bon…ça peut sembler incongru pour vous en ce moment mais il y a un VRAI monde qui existe à l’extérieur de votre univers parallèle.

Je trouve ça exagérément bonbon comme article, et, à n’en point douter, il sera périssable. Moi je l’appelle Gab. Ça le banalise. Néanmoins, je dois m’en confesser : j’aime bien ce type avec sa fange de bon fils à papa et son blazor un peu trop étroit. Quoique j’ai réalisé que je n’aime pas tout de lui. Autant il peut cadrer avec QS autant ton extraterrestre se demanderait pourrait logiquement se demander ce qu’il foutte avec eux. C’est vrai : il est à des lieues du problème d’image de granos finis que le parti a la manie d’inspirer. Il lui manque quelque chose comme. Ah oui… Une barbe. Mais je le vois pas dans ma soupe comme je voyais Jack Layton, très classe avec son sourire impérissable et ses pelletées de promesses à revendre. Gab c’est certainement le pion qui se change en dame dont QS avait tant besoin. Mais on va attendre un peu… Quelque chose me dit qu’il va rater son coup. En tout cas il aurait plus fitté dans Option Nationale à mon avis. Je pense que les attentes sont grandes envers lui et qu’on va en revenir. Il aime bien qu’on l’aime, mais il aime encore plus qu’on parle de lui.

Pour moi, le principal défaut de GND est que visiblement il a une très haute opinion de lui-même. Mais peut-être ne peut-on pas faire de la politique si ce n’est pas le cas. Quant à la coriandre, elle ne fait rien, sauf goûter horriblement mauvais, la fraîche du moins – pour mes papilles gustatives, en tout cas.

Bienvenue dans cette grande masse de narcissisques qui s’écoutent parler. Ce qui ce conçoit bien, s’énonce clairement n’est pas sa devise et tout comme B-Côté il croit qu’en faisant des discours à plusieurs centaines de mots, sans lien les uns avec les autres pour ne rien dire épatera la gallerie.

Son père était un syndicaliste acharné et le fiston se fait manipuler par son syndicat. Au bout de cette exercice, c’est l’argent facilement gagné qui l’intéresse et rien d’autre. Il n’ira pas bien loin.

Gabriel dubois est un communiste (je deteste les trois noms et 4 noms)et la caq est pas de droites, et le capitaliste est ce qu’ont a eu de mieux pour les canadiens. C’est simple.

Wow Errol, on croirait entendre quelqu’un des années quarante… Bonne chance avec ta conception de la politique. La CAQ est vraiment de droite, GND est loin de prôner le communisme et le capitalisme est loin d’être ce qu’il a de mieux pour les Canadiens et Canadiennes… C’est avec des raisonnements semblables que l’on condamne un peuple à demeurer simple…

errol tremblay a raison!

Prenez la peine de lire le programme de QS auquel adhère GND (nationalisation des banques, des richesses naturelles et des grandes sociétés québécoises pour ne tolérer que les petites PME dans le monde du privé, expansion totale du syndicalisme, etc…) et voyez à quels organismes s’est associé GND dans le passé et vous constaterez que ce personnage a clairement une tendance communiste. Un petit Chavez du Nord quoi…

La CAQ est de centre-droit et non de droite (il préconise l’intervention de l’État à toutes les sauces!) et effectivement, le capitalisme est le pire système au monde…mis à part tous les autres.

“Le vice inhérent au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses. La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère » – Winston Churchill

@ errol tremblay,

Est-il possible qu’ici vous simplifiez les choses à l’extrême ?

Presque 50% d’analphabètes fonctionnels au Québec…(merci a notre système d’éducation québécois public!!!).

Faut garder ça simple si on veut être compris.

<;o)))

@ François 1,

Est-ce que vous trouvez que je ne fais pas les choses assez simples habituellement ???

La différence entre GND et Bernier c’ est que ce dernier est élu depuis plus de 10 ans dans son comté et qu’ ila été ministre et qu’ il a toujours eu une grande majorité aux élections fédérales ! Alors comparé un junior qui brigue le suffrage dans un comté provincial et que dans son curriculum vitea a un dossier très agressant ( leader étudiant de la classe, défiance des tribunaux, syndicaliste sans avoir travailler, encourager des casseurs, vote non démocratique des associations étudiantes ect….) C’ est plutôt aberrant cette comparaison ! Comparer un junior d’ extrême gauche ( avez-vous lu le programme de QS ?) a un élu conservateur membre d’ un parti reconnu de centre droit pouf !!! C’ est pas fort !

GND: ceux qui ont trahi le Québec depuis les trente dernières années ???? Pauvre petit pitt! Ça s’ adonne que c’ est presque son âge HI!HI! Comme c’ est bizarre! Son prof de sociologie à l’ UQUAM aurait dû lui dire de se tourner la langue avant de parler !! Faudrait que les journaleux de Radio Canada finissent un jour par lui demander d’ expliquer le programme incommensurablement supérieur de son parti qui est sans aucun doute beaucoup mieux que les programmes d’ avant qu ‘ il n’ ait été conçu !!!