À montrer aux indécis qui vous entourent

Laisser un commentaire

En plein ça. Vous voulez nous faire un bon gouvernement. Nous, nous voulons quelqu’un qui veut nous faire un pays.

M. Lisée,

Ce discours empreint de passion vous sied bien, vous qui avez un profil plutôt cartésien :). Vous devriez développer davantage cet aspect de votre personnalité.

J’ai voté PQ par anticipation dans saint-Jérôme et pour souligner à mes amis lecteurs l’importance d’en faire autant, j’aimerais attirer leur attention, et la vôtre, sur la toute récente réédition d’un livre tombé dans l’oubli: La question du séparatisme – le combat du Québec pour la souveraineté, de Jane Jacobs. Brillant, intelligible, pragmatique et s’appuyant sur des concepts urbanistiques, ce livre publié suite au référendum de 1980 démontre qu’un référendum n’est pas la fin, ni le moyen, pour parvenir à l’autodétermination. L’exemple de la Norvège sur la Suède, l’un des seuls exemples comparables à notre situation en 1980, y est décortiqué. Mme Jacobs, une angloaméricaine émigrée (voyez que je n’utilise pas le mot immigrée ici) à Toronto et décédée en 2006, et dont les théories sont enseignées dans toutes les écoles d’urbanisme, souligne comment la Norvège s’y est pris, sur une échelle de plusieurs décennies, pour lentement affirmer sa souveraineté sur la Suède. Pour ce faire, il faut confronter le Gouvernement de l’autre pays, décider unilatéralement de rapatrier nos compétences, nos pouvoirs et notre argent. Cela demande du courage, de la détermination et une vision claire du gouvernement. Or, le PQ a toujours géré notre État, le Québec, dans un cadre fédératif, en respectant les ententes fédérales-provinciales. De même, le PQ n’a toujours misé que sur une seule façon pour affirmer notre souveraineté: le référendum. Le référendum n’est pas un moyen d’influence de l’opinion publique vers la souveraineté. Au contraire. Il divise. Le PQ doit tasser le référendum et rappatrier unilatéralement nos pouvoirs, un à un. Le référendum est la dernière étape de ce processus, lorsque ce rapatriement de pouvoir aura cré des imbroglios et des vides constitutionnels et juridiques, lorsque plus rien n’ira entre nos deux pays. Jacobs nous en fait la démonstration à de multiples occasions. À lire! Vraiment. Éditions VLB

Bonjour monsieur Lisée. En fait, rebonjour, je viens de vous croiser par hasard au marché de légumes sur Beaubien. C’est moi qui suis dans le comté de Mme Nitoi. J’ai oublié de vous dire que ce matin j’avais regardé votre vidéo, et que René Lévesque serait fier de vous, vous avez les mêmes valeurs! Bon courage jusqu’à mardi!

M. Lisée, avez-vous lu la chronique de Michel David de ce jour dans le journal Le Devoir ?
Quelle réflexion vous inspire-t-elle ? Voici le commentaire que j’y ai fait:

Depuis 1996, suite à la démission de Jacques Parizeau comme Premier ministre du Québec, j’ai sans cesse pourfendu le PQ sur le renoncement par Lucien Bouchard à une poursuite de la lutte pour l’indépendance du Québec.

Il demeure inadmissible que durant les 15 dernières années il n’y ait pas eu dans nos médias de masse l’occasion de lire et entendre plus d’écrits, entrevues, exposés et analyses ayant trait à cette incroyable et incompréhensible volte-face insensée du seul parti voué entièrement jusqu’alors au pays du Québec, projet porté à bout de bras pendant plus de trente ans par les René Lévesque, Jacques Parizeau et autres grands Québecois ayant récolté l’aval d’une majorité absolue de Québécois arrachée illégalement par le clan du Non lors du référendum de 1995 par un tout petit demi point de poucentage.

Si René Lévesque était avec nous, ce n’est pas compliqué monsieur Lisée, il voterait Option Nationale, le seul parti ayant la même audace qu’il a eut.

Reste à savoir laquelle des politiques les indécis choisiront; la vôtre M.Lisée, positive et rassembleuse ou négative, celle de François Legault, belliqueuse et haineuse.

M.Lisée
Avez-vous réussi à approcher François Robello pour savoir ce qu’il pense de la conversion ultra-fédéraliste de son chef? Au départ, la CAQ devait être un parti de toutes les allégences, plus maintenant.

Merci! Pauline Marois connait le mieux les dossiers du gouvernement. Aucuns doutes n’existent selon moi que c’est la plus expérimentée et qu’elle mérite le poste de première ministre du Québec.

À propos de votre encouragement à « voter stratégique » que certains vous reprochent:

Je répondrais: pourquoi le diaboliser? Celui-ci est un atout de notre système qui permet de faire un compromis démocratique localement dans notre compté.

Il faudrait être davantage sceptique envers les gens qui recommandent de « gaspiller » notre vote au profit de partis à vision dramatiquement opposée (ex: fédéralistes), ce « par principe » – avec « notre cœur ».
Ceci est trompeur! Par exemple, dans le Devoir d’hier, Mme David et M. Khadir avouaient vouloir faire plier le gouvernement « plus à gauche » dans le cas d’un PQ minoritaire, et ce avec seulement 2 sièges d’obtenus et une député sans expérience à l’assemblée nationale (quelle prétention!).

Deux arguments contres un système électoral proportionnel, tel que promouvoit ON et QS:

– Dans un système proportionnel, les gens des régions et les minorités verront leur influence diminuer au profit des masses des métropoles.
– On ne pourra plus voter pour les candidats mais uniquement pour un parti. Or parfois on voudrait encourager un candidat même si son parti est plus faible que celui que l’on désire au pouvoir…

Il me semble que le seul parti à élire le 4 septtembre est le Parti québecois. Il nous ramènera la paix avec les étudiants qui méritent qu’on écoute leur message.

cé vrai que pas tout les partis sont pareils. y a juste le PQ qui nous a defendu les etudiants quand on a bloquer les cours et sortis dans la rue. et qui a porté le carré rouge? le PQ. y me semble que cé clair. moi cé certain que je vous appuie.

Je trouve cette pub vraiment très faible. C’est bien beau, la fierté, mais il n’y a aucun contenu sérieux dans cette minute 50 secondes. Croyez-vous convaincre les indécis avec si peu d’arguments?
Décevant, vraiment!

Vous voulez que Lévesque soit fier de vous ?

Alors pourquoi avoir effacé de votre programme l’an dernier, pour la première fois de votre histoire, la réforme du mode de scrutin, chère à son cœur ? Réforme qui devait rendre plus représentatif notre vieux système bipartiste inéquitable, vieil héritage de l’époque colonial anglais et que Lévesuqe lui-même désignait comme « démocratiquement infect ».

Pire: comment pouvez-vous défendre cette nouvelle position consistant à maintenir ce vieux système et l’abandon de cette réforme démocratique ?

Ah! Je sais pas, j’hésite entre Françoise David et François Legault. Ah, pis foutte, je vais voter Jean Charest.

Mon cher M. Lisée, avec tout le respect que je vous dois, des indécis, ça n’existe pas. les seuls qui puissent exister sont ceux qui pourraient tenir le raisonnement que je viens d’écrire. Pure foutaise.

Les indécis comme on les désigne dans les sondages votent pour le statu quo, en l’occurrence Libéral. Sauf, qu’en bons écoliers qu’ils sont, ils n’osent pas l’affirmer.

C’est aussi simple et triste que cela.

Et si Le PQ avait fait l’offre suivante à QS et à ON:
Si vous acceptiez de vous retirer de certains comtés névralgiques pour que le PQ obtienne un majorité d’élus, en contre-partie je nommerais un représentant de QS et un de ON ministres de mon gouvernement. Ce serait encore mieux pour ces deux formations que d’avoir un ou 2 représentants sur les bancs de l’opposition ou pire, n’avoir aucun représentant élu.

«Toutes les grandes vérités commencent par être des blasphèmes.»
[George Bernard Shaw]

Quelle mauvaise publicité! Ok, jouer sur la corde sensible, ça peut marcher. Mais Monsieur Lisée, on l’a déjà essayé la PQ. Ce PQ si cher à René Levesque qu’il disait qu’il ne devrait pas durer plus d’une génération car après il serait sclérosé, pareils à ces vieux partis qu’il combattait. Vous auriez été un candidat de QS, j’aurais compris le type de pub que vous venez de faire. En ce qui concerne ON, ils s’adressent plus aux pragmatiques donc ça « fitterait » mal. Mais dire « essayez-nous » comme argumentation des derniers jours, quand on est un parti qui a accédé au pouvoir un aussi grand nombre de fois, c’est rire du monde. Non, je ne montrerai pas votre vidéo à mes ami-e-s indécis-es. Je vais leur suggérer d’aller voir des regroupement qui ont réellement de nouvelles idées. J’ai été très déçue (mais pas surprise) de votre choix de vous joindre à l’équipe péquiste. Au lieu de faire le vrai saut en politique, vous avez pris la voie facile. Et vous voilà maintenant entrain de faire des messages pour rire du monde.

René Lévesque est une référence et celle ci mérite mieux que certains commentaires cyniques lus ici.

La réforme proportionnelle n’est viable que si balisée que si partielle. Système mixte uninominal-proportionnel. La proportionnelle intégrale c’est le détachement du territoire du député, c’est un député exclusivement sélectionné par le strict pourcentage accordé au parti. La représentation intégrale par le pourcentage c’est de procurer une force inégalée au PLQ qui maîtrise un électorat captif. Alors!

En reprenant ici cette phrase d’une de mes commentaires.

-Vaut mieux un René Lévesque qui trouve un miroir partiel dans J.F.Lisée qu’un Maurice Duplessis qui trouve son miroir plus égratigné encore en Jean Charest. Puisque Duplessis est supérieur en Charest par sa lutte pour l’autonomie provinciale que notre PM actuel a ignoré délibérément comme tous les dossiers à part celui du ministère des transports et de la voirie pour les raisons que l’on sait-!

Pourquoi je désire une majorité pour le PQ ?
Voici mes 15 raisons (non-exhaustives).

Mais avant, je tiens à vous dire que ce message, sans prétention, n’a que pour seul but de m’aider à être capable de me regarder dans le miroir le 5 septembre au matin: j’aurai tout fait ce qui m’était possible, comme citoyenne ordinaire, dans ce débat démocratique. Si, par mes raisons, j’ai pu vous aider à clarifier votre position ou à avoir quelques arguments de plus pour convaincre les indécis autour de vous, ce sera la cerise sur mon gâteau. : )

Tout ce qui suit ne pourra jamais être fait par un gouvernement péquiste minoritaire, encore moins par Option Nationale ni Québec solidaire à cette élection. Malheureusement, ON et QS ne détiendront pas la balance du pouvoir si on croit les 5 scénarios possibles élaborées dans Le Devoir ce matin (Élection 2012- Les 5 scénarios possibles: http://www.ledevoir.com/politique/elections-2012/358267/election-2012)
Bien entendu, la CAQ ou le Parti libéral ne feront pas non plus ce qui suit car c’est contre leurs intentions et leurs valeurs.

Ces raisons ne sont pas en ordre d’importance.

Avec le PQ majoritaire:

1. La crise sociale étudiante sera réglée par un gel des frais de scolarité en attendant les résultats d’un forum national sur le rôle de l’université dans notre société et l’apport des étudiants au niveau financier.

2. La centrale nucléaire Gentilly 2 sera démantelée. Ce matin, dans Le Devoir, on y lit: 27% de plus de cancer infantile dans l’environnement de Gentilly 2 que dans l’ensemble du Québec ( Cauchemar en vue/Autour de Gentilly-2, les taux de cancers infantiles dépassent de 27% la moyenne québécoise/http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/358333/cauchemar-en-vue)
Avec la fermeture de Gentilly 2 = amélioration de la santé, économie de 3 milliards prévus pour la réfection (ce que la CAQ et le PLQ veulent), argent réinvesti dans une compétence québécoise en démantèlement (emplois durables au niveau international).

3. La subvention à la mine Jeffrey (amiante) sera annulée et l’argent prévu pour la subvention à cette compagnie servira à diversifier l’économie de la région. On mettra les études sur la table et j’espère que le PQ adhérera au fait qu’il ne faut plus exploiter l’amiante pour sauver ainsi la vie de travailleurs québécois et dans le monde.

4. Le moratoire sur l’exploitation des gaz de schiste demeurera tant qu’une politique globale ne sera pas élaborée suite à une commission sur l’exploitation de nos richesses.

5. Les garderies à 7$ seront maintenus, de nouvelles places en CPE et en garderie seront offertes.

6. Pas de conflit avec les commissions scolaires (proposition très couteuse de la CAQ), pas de conflit avec les syndicats (comme le fera la CAQ) pour évaluer les profs (les directions d’école ont déjà ce pouvoir) et changer la rémunération.

7. Un comité étudiera le vote proportionnel ou tout autre moyen pour rendre la représentation des plus petits partis plus démocratique.

8. Le Plan Nord sera réévalué selon des normes environnementales. Le contrat qui a « donné » l’ile d’Anticosti sera revu. Tous les projets pétroliers seront soumis aux normes environnementales.

9. Les minières seront taxées comme en Australie: sur le minerai qui sort de terre ET sur le profits.

10. L’anglicisation de Montréal sera freinée. La loi 101 renforcée.

11. Le PQ dévoilera les secrets entourant le traité de libre-échange entre le Canada et l’Europe, traité que Harper et les premiers ministres des provinces concoctent dans le plus grand secret. Jean Charest a refusé catégoriquement de dévoiler les clauses qui pourraient nuire grandement à nos services publics en les ouvrant au privé et à la concurrence étrangère. Je suis contre la marchandisation des services, je suis pour la préservation d’agir en fonction du bien commun et non du profit des multinationales. (Le Devoir 20 aout 2012 Accord économique entre le Canada et l’Europe – Le libre-échange canadien et la campagne électorale/http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/357200/le-libre-echange-canadien-et-la-campagne-electorale)
Voici un extrait de cet article:
(…) Le Canada et les provinces semblent prêts à garantir aux multinationales européennes un accès très large à notre marché. Les Européens, quant à eux, demeurent nettement plus prudents : ils ont établi dans les mêmes secteurs de solides « réserves », c’est-à-dire qu’ils refusent de les ouvrir inconsidérément à la concurrence des entreprises canadiennes. Cet accord ne se négocie donc pas dans la réciprocité. (…)
« Le futur parti au pouvoir aura donc d’énormes responsabilités, puisqu’il devra décider de ce qui affectera sa population pendant de longues années, malgré les éventuels choix électoraux des citoyens. Les libéraux ont décidé de maintenir le secret le plus opaque autour des négociations. Pressés de s’expliquer à ce sujet par des députés de l’opposition, ils ont fermement maintenu leur position : les Québécois ne sauront rien de ce que leur gouvernement est prêt à offrir aux Européens dans les négociations, même si celles-ci affecteront les secteurs les plus vitaux de notre économie. »

12. L’amélioration du transport en commun d’abord avec la poursuite du métro vers l’est. Je voudrais bien que le PQ opte pour le mono-rail électrique (http://www.trensquebec.qc.ca/) tel que ON l’a fait. Mais je vais en parler sérieusement à ma députée et militer fortement en faveur de ce mono-rail, invention québécoise géniale.

13. Compte tenu que le PQ a été poussé dans le dos par ON sur la question de la souveraineté, je crois Pauline Marois lorsqu’elle dit qu’elle et ses députés nous donneront constamment les preuves que la souveraineté sera la meilleure option pour faire grandir le Québec. Ce n’est pas un référendum à tout prix. C’est de la pédagogie.

14. La plate-forme économique du PQ est celle qui me donne le plus confiance, celle qui est la plus réaliste et la mieux équilibrée.

15. Je crois en la compétence de Pauline Marois. Ses passages antérieurs à la tête de différents ministères et au Conseil du trésor m’ont prouvé que, même si elle manque de charisme ou de talent comme orateure, elle a l’étoffe d’une première ministre. Sa résistance et sa résilience aux attaques depuis 2 ans ont démontré sa force de caractère et sa capacité à rassembler. Je veux faire partie de ceux et celles qui auront élu la première femme à la tête du Québec.

P.S. Pauline Marois a dit qu’elle entendait bien ceux qui prennent la rue ! Alors, si jamais le PQ ne tenait pas ses promesses, je descendrai de nouveau dans la rue pour qu’on soit écouté !

Moi aux indécis je fais entendre un clip audio où Lisée dit qu’un Français est supérieur à un Chinois (même s’il parle français).

Mon tweet de ce soir: « Gros problème avec Legault: c’est un Charest de remplacement. Le monde s’est assez fait fourrer comme ça. Il est temps de voter pour NOUS!! »

NOUS, c’est le peuple, qui se détaille en bourgeois, salariés, pauvres, immigrants, jeunes et étudiants.

Le grand capital non seulement ne fait pas partie du peuple, il le saigne, le ronge par les banques et autres institutions dites financières, il se sert dans le peuple comme dans un enclos à bestiau.

Le grand capital est l’ennemi du peuple, c’est pourquoi je vote Québec Solidaire! Votez pour l’avenir! Votez selon votre cœur.

Si le Part québécois était sérieux et voulait réellement ne pas diviser le vote souverainiste, il demanderait aux péquistes de voter pour les candidats de Québec solidaire et d’Option Nationale là où ceux-ci sont mieux placés pour gagner. Et on verrait au parlement François David, Amir Khadir et Jean-Martin Aussant. Comme le disait le futur ex-député Clément Gignac, ce qui est bon pour pitou est bon pour minou!

Le ton mièvre de cette vidéo est alarmant et un preuve qu’on tombe dans le langage populiste pour aller chercher les derniers votes.

C’est correct, ça arrive et ça fait parti de la politique après tout.

Cependant, M. Lévesque serait fier de voir de nouveaux partis. Il serait fier de voir que les gens sont prêts à se renouveler ailleurs.

Utiliser le nom Lévesque pour convaincre du monde, c’est signe que le seul argument que vous avez pour nous c’est le nom du politicien fondateur il y a plus de 40 ans…

Vivement Québec Solidaire et Option Nationale.

Monsieur Lisée, j’ai beaucoup de respect pour vous, et je crois que vous seriez beaucoup plus à votre place dans un nouveau parti de gauche.

Très bon vidéo. Pour ce qui est de cette fin de campagne, est-ce que quelqu’un au PQ va finir par dire que les RIP étaient une idée de l’ADQ??? Monsieur Legault juge irresponsable un référendum déclenché avec 850 000 signatures alors que Deltell, Sylvie Roy et compagnie défendaient (il y a moins d’un an) un référendum déclenché avec 500 000 signatures! Vous avez dit contradiction? Je ne peux croire que l’on se refasse remettre sur la défensive sur ce sujet alors que tout le monde sait qu’il n’y a pas 850 000 « radicaux » ou « extrémistes » au Québec sur la question de l’indépendance. Décidément, il est temps que cette campagne finisse. Legault avec ses « tests de sang » me fait déjà regretter Jean Charest. Et Gaëtan Barrette est en train de me faire apprécier Yves Bolduc. Sans compter le fait de s’être fait donner des leçons de gestion par un parti dont on découvre maintenant qu’il compte 14 candidats qui ont fait faillites (et pas seulement des « poteaux »! Il y en a dans des comtés aussi prenables pour la CAQ que Masson, La Prairie, Bellechasse, Beauce-Nord, Lotbinière-Frontenac et Côte-du-Sud, tous ont voté pour l’ADQ en 2007). J’espère que le PQ va mettre toute la gomme pour que ce soit la CAQ qui se fasse mettre sur la défensive sur cette question durant les deux derniers jours de la campagne.

Cher M. Lisée,

Je suis américaine, journaliste de métier, j’ai fait mes études à Ottawa et je suis sur le point de m’installer à Québec afin de poursuivre mes études à l’Université Laval. Je peux vous assurer que je parle français courrament et que je n’ai aucun problème à vivre dans une société francophone. Je l’ai choisie, après tout, comme la majorité des immigrants (on espère) qui viennent au Québec.

C’est pour ça que je me sens personnellement insultée par les propos de votre parti en matière de l’immigration, qui favoriseraient les francophones de souche.

Je suis pour presque n’importe laquelle politique au Québec pour promouvoir la langue française; je comprends qu’une certaine réglémentation est nécessaire pour donner au français chez vous le même statut de l’anglais hors du Québec.

Je suis pour des telles politiques–envoyez des enfants d’immigrants aux écoles francophones? EVIDEMMENT, comment vont-ils s’intégrer autrement?

Je suis pour des telles politiques–JUSQU’A ce qu’elles me donnent un désavantage social basé non sur ma maitrise ou non de la langue mais de mon origine ethnique.

Je me sens personnellement insultée. Le message que vous envoyez à moi, qui a fait des efforts d’apprendre le français dans le but de vivre et travailler au Québec, est, peu importe si je peux faire mon travail en français sans la moindre hésitation et aussi bien qu’en anglais, peu importe si je travaille pour Le Devoir, si j’écoute La Bottine Souriante (et je le fais), si je suis fan des Canadiens (et je le suis)– peu importe! Je serai jamais assez bonne pour vous.

Vous n’auriez pas pu faire une pire décision, à court de bannir l’immigration. Une société qui n’accepte pas le changement est vouée à mourir– et pas avant que le monde entier se moque d’elle. Triste.

Et pour bâtir un pays, il faut pas oublier d’inclure
Les citoyens d’autres ethnies et leur culture….

-Cowboys Fringants, « Lettre à Lévesque »

Bonjour,

Je voudrais dire ce que Monsieur LKévesque a commencé, Mme Pauline va le terminer.

Enfin le Québec prend confiance aux femmes et j’espère que les québécois penseront que Mme Merkel, celle qui a rendu l’Allemagne le pays le plus performant d’Europe, le Québec sera fier de Mme Pauline car je crois qu’elle a beaucoup plus que Mme Markel qui va si bien pour ses compatriotes.
Aux urnes citoyens

René Levesque….serait rassuré de voir émerger un parti comme le PQ était de son temps…Québec Solidaire.
Je pense beaucoup à lui aussi, je pense à la passion qui nous animait, au profond sentiment de faire la bonne chose en votant alors PQ…et cela même si les premières fois le vote n’était pas stratégique. En mettant mon « x », je me sentais partie prenante d’un avenir à l’image de mes valeurs, de mes convictions, de mes rêves.
Le PQ…j’ai toujours la basse politicaillerie populiste d’Agnès Maltais en travers le coeur. Le PQ en est là. Heureusement que QS me permet encore d’espérer. Je suis convaincue que René Levesque fume en paix. Votre discours M. Lisée, est excellent pour Québec Solidaire. Dommage que vous n’y soyez pas candidat. Je voterais pour vous.

Dans une région lointaine, on raconte qu’il y avait un village où depuis des années plusieurs groupes de citoyens se chicanaient en vain après chaque incendie à propos de la couleur rouge ou bleue d’un camion de pompier à acheter.

Or une nuit, des rats avaient mis le feu dans l’édifice municipal et encore une fois tout le monde fut appelé par la cloche fausse de l’église à apporter son sceau d’eau.

Un groupe de gens, probablement trop endormis, nièrent qu’il y avait le feu et retournèrent dormir.

Tous les autres accoururent pour lancer leur sceau d’eau, mais cette fois-ci plusieurs au lieu de s’assurer de d’abord bien éteindre l’incendie décidèrent de lancer préventivement leur eau sur les maisons voisines tout en discutant de l’achat nécessaire d’un camion de pompier d’une couleur autre que le rouge ou le bleu.

D’autres encore, très nombreux, se mirent à lancer leur sceau d’eau n’importe où dans les rues du village en criant qu’il fallait d’abord faire le ménage et chasser les rats qui s’échappaient de l’édifice en feu.

D’autres, assez nombreux, restant bouche bée devant cette cohue dans la pénombre hésitèrent un long moment avant d’y voir clair et de décider où il serait utile de lancer leur eau.

Personne ne sait vraiment encore ce qu’il advint de ce village après cette nuit-là, des gens qui dormaient, des gens qui luttaient contre le feu, des gens surpris par la cohue, des gens qui discutaient de la couleur idéale du camion, des gens qui criaient en chassant les rats, des rats eux-mêmes.

Mais dans les villages voisins, puisqu’on n’y entendit plus jamais sonner la cloche fausse, plusieurs rumeurs circulent toujours. Un certain ouï-dire rapporte tantôt avec tristesse, tantôt avec une pointe d’ironie, qu’ils n’ont plus jamais eu besoin d’acheter un camion de pompier puisque le village complet avait disparu dans cet ultime incendie.

Une autre rumeur, optimiste et plus tenace, raconte qu’à la lumière du lever du jour plus de gens avaient finalement décidé de se rallier pour gagner contre le feu afin d’ensuite acheter un camion de plusieurs couleurs et tant qu’à y être de s’équiper d’une cloche qui sonne juste. Une certaine version raconte même avoir vu dans le ciel un héros disparu trop jeune venir applaudir avec fierté cette nouvelle harmonie.

Bonjour cher Député et Stratège-conseiller

Avec tout mon respect et souvent encline à entendre et partager plusieurs de vos points de vue; Je n’aime pas beaucoup cette façon de promouvoir le faire plaisir à papa… pour décider librement.

S’il ne faut pas voter que pour le plaisir… alors pourquoi le faire pour faire plaisir à un grand être décédé qui, s’il suit la campagne, peut-être est aussi fier de la jeunesse d’option nationale. QUI sait…

J’en profite pour vous remercier d’avoir fait le saut et d’ être en politique très active, plus près de vos concitoyens… Bon succès et bonne route.

Christine**

@Jacques B.
Ça se peut que des « shy liberals » existent mais je connais des gens qui hésitent entre PQ et CAQ ou CAQ et PLQ ou qu’ils n’iront pas voter parce qu’ils sont convaincus par personne. Nous, on connaît les différences entre les partis, mais croyez-moi: ce n’est VRAIMENT pas le cas de tout le monde…

@ Irene Pratka

« Je me sens personnellement insultée. Le message que vous envoyez à moi, qui a fait des efforts d’apprendre le français dans le but de vivre et travailler au Québec…peu importe! Je serai jamais assez bonne pour vous. »

À mon avis vous êtes dans l’erreur Irene Pratka.

Juste pour vous donner un exemple et il y en des centaines:

Je suis amateur de cuisine et j’ai la réputation d’être un excellent cuisinier. C’est mon dada.

vous nous dites:
« Et pour bâtir un pays, il faut pas oublier d’inclure
Les citoyens d’autres ethnies et leur culture…. »

Bien justement le Québec est un champion à ce sujet dans le monde. Comme références, vous pouvez trouver et simplement sur le plan de la cuisine au Québec, qui est reconnu dans le monde pour sa gastronomie, des plats fabriqués par des Québécois qui sont français, italiens, espagnols, vietnamiens, cambodgiens, canadiens, québécois, américains et bien d’autres qui garnissent les tables du Québec.

S’il y a un état qui accepte et qui même partage la culture américaine et autres dans le monde même si elle est anglophone, c’est bien le Québec, y compris la bouffe et les arts.

Il est aussi à noter que plusieurs Québécois sont allés se battre et ont versé leur sang pour libérer les USA de l’Angleterre. Et si nous, Irene Pratka, nous voulons nous libérer les USA, votre pays d’origine, est prêts à faire quoi pour nous aider à se libérer pour protéger notre culture?

Alors, Irene Pratka, comment pourrions-nous en tant qu’américains nous-mêmes, avoir l’affront de vous insulter en tant qu’immigrante américaine?

Finalement si vous êtes réellement Américaine bravo madame pour votre français et votre intégration. Ce sont des immigrants comme vous dont le Québec a besoin.

@ Jean-François Lisée

Moi M. Lisée j’ai décidé dès mon enfance de me prouver à moi-même ce que j’étais capable de faire. Je passe droit pour les détails.

Alors, même si j’aurais aimé que René Lévesque soit mon père, soyez sûr que j’aurais continué a me faire des preuves plutôt qu’aux autres et à lui.

À mon humble avis, René Lévesque a servi de père à de nombreux Québécois. Aussi, Jaques Parizeau a servi de grand-père à plusieurs autres et encore aujourd’hui. Maintenant, ce que les Québécois ont besoin et ce dont ils ont besoin, c’est d’un grand frère, d’un ami pour continuer à construire ce pays. Vous correspondez d’après moi à cette lourde image.

Aujourd’hui, à partir de maintenant, vous avez à vous faire la preuve à vous-même que vous êtes capable d’aider à réaliser ce pays dont rêvent vos frères, et ce même s’ils ont peur. Vous avez le choix, travailler pour vous ou pour vos frères. Vous avez fait de grandes réalisations et vous pouvez en faire encore d’autres pour vos semblables et évidemment pour vous.
+++++

John F. Kennedy disait « …demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. »

Je ne suis pas d’accord avec cette déclaration et on peut en voir aujourd’hui les résultats dans ce pays. Je refuse que le pays veule que je sois ce qu’il veut que je sois et c’est ce que je dis aux Américains.

Alors moi je vous dis à tous: Exigez de ce pays qu’il soit ce que vous êtes, ce que vous vous voulez être et ce que vous voulez qu’il soit. Exigez de Jean-François Lisée et de Pauline Marois et de tous le pays que vous voulez, un pays où vous serez maître chez-vous, égal et indépendant pour vous et pour votre fierté.

un tiers des contés sont dans le 450 et vous avez osé dire que le transport en commun entre la banlieu et lile passe apres celui sur lile.
Ça fait des années que je vous rabache les oreilles avec lener du 450 et des régions alors le tgv monorail pour les personnes pour l’urbain et lInterrubain mais AUSSI pour le transport des MARCHANDISES. une pierre 2 coup et des élections dans la poche. Ceux qui continuent de voir ça comme une dépense de rapprocher les régions et de permettre une meilleure circulation entre les 2 rives autant pour les personnes que pour les biens, partout au QUÉBEC.
Meilleurw intégration des immigrants qui pourront sétablir en régions, plus déchangent économiques, culturels et sociaux entre toutes les régions celles qui regorges de rssources et celles qui sont plus populeuses, développer LE QUÉBEC pas juste région par région.
Plus de coopératives de travail, développer une économie de propriétaires mais qui est transférbles aux québécois et non vendables aux étrangers. Plus de coopératives dhabitations. Un meilleur code du travail pour tout les travailleurs (les syndicats ne laimeront pas mais ils ne votent pas)
développer lautonomie
alimentaire, lacces au travail de qualité et au territoire. Bon chance

@ lagentefeminine

« …alors le tgv monorail pour les personnes pour l’urbain et lInterrubain…voir ça comme une dépense de rapprocher les régions et de permettre une meilleure circulation entre les 2 rives… »

Voulez-vous dire que le monorail devrait zigzaguer entre les deux rives du Saint Laurent?? Et entre l’île et le 450?

Qu’est-ce que René Lévesque avait que les politiciens n’ont pas?
Un petit égo. Parce qu’il est gaspésien il a toujours cru qu’un homme ne vaut pas plus qu’un autre mais que des personnes de bonnes volontés pouvaient ENSEMBLE faire de grandes choses. Il a toujours misé sur ce qui rassemble plutot que ce qui divise. En faisant centrer tout le monde sur des objectifs communs prioritaires en cherchant des compromis acceptables pour ralier les gens autour de leurs différences, en mettant de côté les égos et centrant sur les objectifs rationnels. Il a utilisé les passions pour centrer sur des objectifs rationnels. Comme ça il pouvait ralier autant les raisonnables que les émotifs en domptant les égos en empêchants représentants de prendre plus d,importance que les objectifs. Ce qui n’a pas été le cas dutout des parizeau, landrix, bouchard mais qui pourrait bien etre le cas dune David et dun Lisée si le lisé en question est capable de resté centré sur les objectifs. Pas facile pour un homme de dompter son égo. Normalement avec l,age ça devient plus facile. Jaime lidée dun tandem homme-femme a condition quil se consultent au moment de faire des déclaration pour assurer de rester au diapason et empecher légo de spontanément vouloir épater la galerie en faisant des coups déclats et des déclarations qui nont pas été réfléchis et décidé au préalable. Vaut mieux quelqu’un qui dit je vais consulter et vous revenir la dessus que de vouloir avoir lair davoir une position clair et lancer des réponses qui nont pas fait lobjet de décisions. Kadir a un égo démesuré et prend continuellement ce genre dinitiative incapable de laisser une quetion en suspend il veut avoir lair de CELUI qui décide. Alors quun parti en principe est représenté par des chefs mais ce sont bel et bien des représentants et non des individus qui comme les parizeau etc qui simprovisent souverain. La reine a des conseillés ele ne fait aucune déclarations sur son opinion personnelle, elle doit dabord consulter. Cest pourquoi les questions sont normalement approuvées avant les entrevues et celles qui en sortent sont esquivées.

On louange un mort de gauche présumé qui n’y peut rien afin de faire plaisir à la gauche et la droite et on descend les vivants de gauche présumé pour faire plaisir à la droite.

Très typique de l’ultra droite genre ty parti.

on dénigre tout ce qui nest ps brainwashé autocratie syndical trèes typique des dépendants de gouvernemaman

Les plus populaires