Afghanistan: le multimatum d’Obama

Qui a fait sa part pour l’Afghanistan ? Le Canada (135 morts), dont le Québec (25), c’est sûr. Les Britanniques (236 morts), aussi. Les Français (36), en se tenant loin des zones de combats, pour l’essentiel. Les autres membres de l’Otan impliqués, bien timidement. Et les Américains, qui se dirigent vers 1000 morts. (Si le Québec était un pays, il serait le 8e avec le plus de décès sur les 22 membres de la coalition, juste après l’Espagne et loin devant l’Italie. Voir le détail ici. )

Dans la tête d'Obama... (Photo: Maison Blanche)
Dans la tête d'Obama... (Photo: Maison Blanche)

Mais il y a, dans cette affaire, ce que le jargon politico-militaire appelle les Free riders, les passagers clandestins. Ceux qui profitent du voyage sans payer leur billet. Qui sont-ils ? Par ordre d’importance: la Chine, la Russie, l’Iran, l’Inde. Est-ce à eux qu’Obama parlait mardi soir ?

Pour cette démonstration, je vais emprunter sa technique à Max Gallo (Napoléon, César…) et prétendrai être dans la tête d’Obama pour lire sa pensée:

L’Afghanistan ? C’est probablement foutu. Ils n’ont pas réussi à me convaincre, depuis janvier, que c’était gagnable. Mais ce serait mauvais pour moi, et pour l’image des États-Unis, si on quittait maintenant, comme des malpropres. Alors on va donner un dernier coup. Pas pour faire semblant, mais un vrai dernier coup: 30 000 GI, et on va faire pression sur mes supposés alliés pour 10 000 de plus. Bush avait réussi, en Irak, à sortir d’un bourbier qu’on disait sans fond, en faisant son propre dernier effort — envers et contre tous. Évidemment, ça n’aurait pas marché si la chance n’avait pas tourné en sa faveur et si les factions chiites et sunnites n’avait pas décidée, elles-mêmes, d’arrêter de s’égorger. Mais pourquoi n’aurais-je pas un peu de chance, moi aussi ?

Alors je lance un ultimatum, à tous. A ce fraudeur corrompu de Karzaï, d’abord. Et je ne me suis pas gêné pour dire, dans mon discours, que le régime était corrompu et que l’élection était truquée. Il doit s’organiser pour que, dans 18 mois, lui et ses amis corrompus et souvent sanguinaires et rétrogrades — parfois autant que les Talibans — puissent prendre progressivement la relève. Sinon, je ne donne pas cher de son béret quand les Talibans seront aux portes de Kaboul.

L’ultimatum, je le lance aussi à mes propres militaires. Ils ont voulu me vendre cette salade de la stratégie d’occupation du territoire et d’engagement avec les Afghans. Mais j’ai vu Obama’s War, sur PBS, en ligne, qui démontre clairement que malgré toute cette bonne volonté, il est impossible de convaincre les Afghans de collaborer avec nous au quotidien. Ils ont trop peur des représailles des Talibans. Et maintenant qu’ils savent qu’on part bientôt…  Alors, le général McChrystol peut bien pavaner, il doit maintenant prouver qu’il a raison. Je lui souhaite bonne chance.

Un ultimatum au Pakistan, ensuite. Ils ont constamment joué sur les deux tableaux en acceptant notre aide financière mais en laissant leur armée et leurs services secrets aider les Talibans, voire Al Quaida. Depuis peu, une partie de leur armée a compris que les Talibans étaient leurs ennemis aussi. Ils ont 18 mois pour assécher une partie des bases arrières talibanes, toutes sur leur territoire. Je n’en ai pas parlé mardi, mais j’ai ordonné à la CIA de décupler son action au Pakistan. Si on pouvait seulement capturer Ben Laden, que cet idiot de Rumsfeld a laissé filer…  Enfin, cessons de rêver. Les Pakistanais sont avertis. Dans 18 mois, je compte les laisser en tête à tête avec les amis d’Ossama.

Un ultimatum à la Chine. Ils sont plus riches que nous (en fait, possèdent notre dette), leur économie tourne à plein régime et, vous savez quoi ? Ils ont une petite frontière commune avec l’Afghanistan. Ils investissent là-bas dans les mines de cuivre, veulent les réserves d’or et d’uranium du pays, et ils pensent qu’on va leur servir longtemps de gardes du corps ? Le retour des Talibans au pouvoir, c’est la fin des espoirs chinois pour les ressources afghanes, mais aussi pour le passage du pétrole et du gaz dont ils ont besoin. Mais c’est le retour d’une base arrière pour les agitateurs ouïgours. Combien de divisions chinoises en Afghanistan ? Aucune. C’est un non sens. Ils doivent faire leur part.

Bon, les Russes. On peut dire qu’ils ont déjà donné, beaucoup de sang, en Afghanistan. Et sous leur règne, au moins, les filles pouvaient aller à l’école. Reste qu’ils ont vachement intérêt à ce qu’on réussisse, sinon la contagion talibane se propagera au nord, donc sur toutes les républiques instables, mais riches en ressources pétrolières et gazières, qui constituent le ventre mou russe. Dans 18 mois, camarades, si on part, que ferez vous pour éviter le pire ? La question viendra vite.

Les Indiens, alliés du régime Karzaï, craignent comme la peste un retour des Talibans. Ils auraient sur leur frontière Nord le Pakistan, islamique, nucléaire, fragilisé, puis encore plus au Nord un autre pays islamique, pour l’instant non nucléaire, mais enragé. Bon, les Indiens ont sorti leurs chéquier: un milliard de dollars en aide financière. Et s’il fallait qu’ils envoient une brigade, les Pakistanais en ferait une syncope. N’empêche, ils devront, d’ici 18 mois, dire comment ils comptent contribuer à la solution.

Finalement il y a aussi les Iraniens, également voisins de l’Afghanistan, également opposés aux Talibans, qu’ils considèrent comme des rustres et des concurrents potentiels dans la grande course pour dominer le monde musulman. Ils nous ont rendu plusieurs petits services au cours des années, malgré notre rivalité sur d’autres plans. Nous leur avons déjà fait un énorme cadeau en délogeant Saddam et en leur permettant, à cause de cet incompétent de Bush, de devenir une force en politique intérieure irakienne. Maintenant, on leur rend service en gardant les Talibans en retrait. Ça ne peut pas durer indéfiniment.

Vous comprenez mon dilemme ? Quand Bush a envoyé les troupes, il y a 8 ans, Washington était à l’apogée de son hyperpuissance. Aujourd’hui, nous sommes au bord de la faillite. Je n’en reviens pas encore d’avoir du dire dans le discours: « En tant que président, je refuse de poser des objectifs qui dépassent notre responsabilité ou nos moyens ou nos intérêts. » Imaginez si Roosevelt avait dit ça après Pearl Harbor: Nous allons nous battre contre le Japon et les Nazis, mais seulement si nous en avons les moyens ! On est vraiment en déclin ! Et c’est moi qui doit gérer ça ! Mais j’ai dit aussi que nous n’allions pas viser des objectifs qui dépassent notre responsabilité. C’est fini le temps ou l’Oncle Sam était responsable de tout. Et en Afghanistan, clairement, il y a des gens qui ont plus de responsabilités que nous et qui ont plus à perdre que nous.

Bon, là, j’ai joué ma carte. Mon grand défi maintenant est de rendre crédible ma menace de commencer le retrait dans 18 mois. Ça va aussi rassurer mon aile gauche, dans le parti démocrate, qui a peur que je m’embourbe. D’autant que, dans 18 mois, on va être à un an de la présidentielle. Si je réussis mon pari, que les passagers clandestins paient au moins une partie de leur billet, et que l’Afghanistan a un gouvernement stable — corrompu, vendeur d’Opium, islamique, misogyne — mais stable, les boys vont revenir et je vais être réélu. Mais si j’échoue et que les Talibans prennent Kaboul, alors je suis mûr pour une retraite anticipée. Les Républicains, même l’écervelée Palin, ne ferait qu’une bouchée de ce qui me resterait de crédibilité en 2012.

Enfin, on verra. À chaque jour suffit sa peine. Je vais faire ce que je fais depuis mon inauguration, escalader, au péril de ma vie politique, un Everest par semaine. Maintenant, il faut que je vous quitte, je dois aller à Copenhague pour sauver la planète…

******

Pour les intéressés: sur le fond, comme c’est souvent le cas, Andrew Sullivan résume ma pensée mieux que je ne pourrais le faire dans son Daily Dish. Extrait:

As always with Obama, look a little deeper. He has made the very best of a very bad situation. And he is playing a long game for a win or a necessary withdrawal or both. I retain all my doubts; but I give him and Gates and McChrystal and Clinton and the troops all my support for the two years ahead. This much he and they deserve. One more try, guys.

Et Robert D. Kaplan résume mieux que moi les intérêts Chinois, Russes et Indiens en Afghanistan dans le NYTimes du 7 octobre dernier.

In nuts-and-bolts terms, if we stay in Afghanistan and eventually succeed, other countries will benefit more than we will. China, India and Russia are all Asian powers, geographically proximate to Afghanistan and better able, therefore, to garner practical advantages from any stability our armed forces would make possible.

Everyone keeps saying that America is not an empire, but our military finds itself in the sort of situation that was mighty familiar to empires like that of ancient Rome and 19th-century Britain: struggling in a far-off corner of the world to exact revenge, to put down the fires of rebellion, and to restore civilized order. Meanwhile, other rising and resurgent powers wait patiently in the wings, free-riding on the public good we offer. This is exactly how an empire declines, by allowing others to take advantage of its own exertions.

(Ce billet est également visible sur le blogue Les États-Unis d’Obama, du Cérium)

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

19 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Je n’ai jamais entendu un discours aussi franc de la part d’un homme d’état encore moin d’un président américain. Je ne sais pas si il sera entendu d’abord par ses compatriotes et ensuite par les autres nations clairement ciblées; ou si se sera son arret de mort. Quoiqu’il en soit il joue gros. Ça passe ou sa casse. Malheureusement l’histoire nous apprend que les politiciens trop honnètes ne restent jamais longtemps au pouvoir.

Monsieur Obama a tout mon respect.

Sur l’implication de la Chine :
1. Les troupes chinoises ne se placeraient jamais sous le commandement de qui que ce soit. Il faudrait donc leur donner un bout de terrain à gérer tout seul… et c’est exactement ce qu’ils feraient, mais dans leur intérêt en premier lieu. Ils sécuriseraient leur frontière en nettoyant la région, sécuriseraient leurs intérêts sur place comme ils le font en Afrique et on peut être certain que l’instauration d’institutions démocratiques serait la priorité 72 d’un gouvernement communiste. Pas optimal pour nous.

2. Une fois le retrait général commencé dans 18 mois, que devraient faire les Chinois? Rester seuls sur place? Parce que l’armée nationale afghane sera alors encore une utopie, comme elle l’est aujourd’hui: Karzai (s’il est chanceux et qu’on le laisse en place) réussira à « s’entendre » avec les Talibans les moins radicaux et l’Afghanistan redeviendra un patchwork de petits fiefs contrôlés par des seigneurs de guerre. La Chine ne tiendra pas l’Afghanistan à elle seule. Ce sera donc retour à la case départ en 2012. Pas optimal pour eux.

Puisque personne n’a de levier sur la Chine, surtout pas les États-Unis, il faudrait des avantages à longs termes clairs pour que les Chinois se déploient. Ce qui n’est pas le cas.

D’accord sur le fond. La seule chose que les Américains ne pardonnent pas à leurs commandants en chef, c’est la faiblesse…Il faudra voir pour la suite des choses, mais Obama préserve ses options.
Sur la forme, j’ai la marotte de vouloir remplacer toute expression anglaise par son équivalent français, lorsqu’il s’en trouve un.Pour l’expression très utile de « free riders », j’utilise « resquilleurs », un joli mot que le provençal nous prête depuis bientôt un siècle.Pour la prochaine fois, peut-être…

1) Harper et Chrétien ont fait tuer 8 fois plus de Québécois dans cette guerre inutile, que les 10 années de bombes du FLQ

2) La guerre va couter 22 milliards, dont 5 qui vont venir du Québec. C’est l’équivalent de 4 autoroutes des Bleuets payés par les Québécois pour les Afghans

3) Hier soir, The Journal nous apprenait que le Canada donnait encore de l’argent en aide internationale à …la Chine! Plus de 50 millions par année!

Quand Obama dit que la sécurité des USA est menacée, il ment….
Les talibans ne menacent pas les USA, c’est plutôt Al Quaida qui menace toujours l’Occident mais ils ne sont pas en Afghanistan….

Ça me surprendrait beaucoup que la Russie veuille s’impliquer dans ce conflit. Ils ont déja donné comme on dit!
La guerre d’Afghanistan des années 80 est une des raisons qui ont entrainé la chute de l’Empire soviétique ,ne l’oublions pas.

Quand à la Chine, elle laisse faire le travail par les occidentaux en souhaitant qu’ils viennent à bout du problème. Ça ne leur coûte rien et ils gardent une image internationale intacte dans leurs négociations pour leurs investissements économiques avec les pays du tiers-monde.

Il ne faut pas non plus exagérer la puissance des talibans. On parle ici d’une guérilla peu équipée militairement,formés de barbus en sandales avec des AK47 et des lances roquettes qui protègent l’invasion de leur pays par des attaques ponctuelles et posent des bombes sur le bord des routes.
Ils n’ont pas la puissance militaire pour menaçer les pays que vous mentionnez dans votre savante analyse.
Ce qu’ils ont pour eux par contre c’est le temps. Un jour les soldats occidentaux devront inévitablement quitter le pays. Cette guerre aura été bien payante pour les entreprises du compelexe militaro-industrielle des pays impliqués et très couteuses pour les populations occidentales,mais ça les gouvernements s’en souçient très peu.

La guerre serait finie si les Américains avaient rebâtis les infrastructures du pays comme ils l’avaient promis,donnés du travail à une partie de la population et amélioré les conditions de vie des Afghans au lieu de bombarder les populations civiles du haut des airs et ne démontrer aucune sensibilité face aux pertes civiles qu’ils causent.
Ils ont préféré envahir L’Irak et ses richesses pétrolières et compter sur l’OTAN pour combattre les talibans.

Aujourd’hui Obama essaie une nouvelle stratégie semblable à celle qui a arrêté les massacres en Irak. Mettre plus de soldats pour combattre les talibans et leur couper leurs sanctuaires à la frontière pakistanaise et les diviser en offrant de l’argent à une partie des insurgés.
Est-ce que ça marchera ,l’avenir le dira…

Obama a bien cerné la différence entre le début de cette guerre en Afghanistan et aujourd’hui.

En effet, au début, les USA avaient l’argent, la motivation, et surtout, ils étaient unis !

Aujourd’hui, il doit composer avec une situation désastreuse à plusieurs points de vue, et surtout, avec un peuple désuni, fractionné, lassé, aigri même.

Redonner du souffle et le sens de la cohésion au peuple américain est la pierre d’assise du succès de son entreprise.

Excellente analyse géo-stratégique. Depuis le début, l’Afghanistan est bien secondaire pour les américains. Bush n’y a envoyé des troupes que pour s’attribuer le titre de grand défensur des démocraties, afin de donner un peu de crédibilité à son invasion de l’Irak, qui a toujours été le vrai objectif, i.e: Où les américains ont le plus d’intérêt.

J’ai un petit bémol pour Ben Laden. J’ai toujours soupçonné que Ben Laden a été tué à Tora Bora, et que les américains ne l’ont jamais rendu public afin d’éviter d’en faire un martyr.

Je ne me rappelle pas avoir vu une seul video (certifié authentique) de lui après Tora Bora. Est-ce que je suis dans l’erreur. Si oui, de quand date sa dernière apparition crédible?

S’il serait vivant, il fait peu de doute qu’il serait sur le net régulièrement afin de faire la promotion de sa guerre sainte.

En choisissant les guerres sales en assasinant des millions d’Iraniens d’Irakiens de Palestiniens, d’Afghan et de Pakistanais depuis 1948 et surtout depuis 1980 au lieu de choisir le respect dans le dévellopement les USA et la Canada ont choisis le déclin de l’empire américain en confiant en plus leurs pays à des fils et filles d’esclaves collaborant avec leurs institutions esclavagistes . (Oussama Obama et Michaelle Jean)
Ils pensent tromper tout le monde tout le temps en méprisant ainsi l’humanité entière mais en réalité ils éveillent des forces pires que les Bolchéviques et les SaxonsTeutons et ces forces sont l’Islamisme tentaculaire et les Triades asiatiques mafieuses ingouvernables .
Obama n’a pas eu le courage d’affronter la dictature militaire mise en place au USA par les Bush de 1933 à 2008 et de risquer de mettre en faillites ses marchands de canons et son industrie de tortionnaires pour les remplacer par des marchands d’évolutions donc de développement .
Les guerres sales car toutes les guerres sont sales ne font que retarder les changements favorables à toute l’humanité qui de toutes façons se produiront suite aux massacres et suite aux dizaine de murs en construction par les massacreurs dans le monde

1-merci pour votre démo.
Que dire de plus.

2-J’aimerais bien voir l’armée chinoise sur le terrain, voir comment ils opèrent contre des non-civils. Voir où il font des erreurs. Ça pourrait servir pour d’autre opérations de libération/protection.

Ils ne peuvent plus se contenter de jouer dans leur carré de sable.

Ce sont les Talibans qui ont fait le plus pour l’Afghanistan. Le compte des morts n’est pas sur votre liste mais il le plus élevé c’est sûr.

Sous les Talibans, la culture du pavot était interdite. Et les femmes ? Je me souviens du témoignage d’une Afghan il n’y a pas si longtemps : « sous les Talibans, c’était la loi stricte de séparation des rôles entre les hommes et les femmes, mais en ce temps je pouvais oublier mon sac et mon argent sur le coin d’une rue bondée et lorsque je reviendais le chercher une heure plus tard il serais toujours là. Ce n’est plus du tout la même chose aujourd’hui sous les seigneurs de la guerre ».

Pendant qu’on « libère » les femmes là bas, ici, il y en a pour nous faire la morale de tolérance envers les minarets.

Saint-Barack (prix Nobel de la paix 2009, je vous le souligne!) enverra 30,000 hommes DE PLUS QUE BUSH là-bas et les pacifistes trouvent ça normal???

Quand c’était Bush ou Harper qui tenaient ce genre de discours, les pacifistes de salon lui tombaient dessus à bras raccourcis pendant des mois parce qu’il « ciblait le mauvais objectif », ou parce qu’il « voulait s’approprier indûement les richesses de ce pays », ou « qu’est-ce qu’on fait là-bas à vouloir imposer les valeurs occidentales à un peuple qui n’en veut pas », etc… Bref, n’importe quoi!

Et maintenant que c’est Saint-Barack qui le tient, ces mêmes pacifistes à la noix lui trouvent toutes les excuses et les justifications pour AUGMENTER le nombre de guerriers sanguinaires sur place. Eh ben…

Bonjour,
M. Pascal donnez une place aux Chinois en Afghanistan et vous verrez la différence avec les occidentaux, la peine de mort n’est pas un crime pour eux et avec leur puissance économique ils se foutent éperdument de l’opinion publique voir les 5 dernières condamnations à mort)la place serait nettoyée en peu de temps et plus personne ne le délogerait de là. Harper a bien fait de répondre à la remarque que pendant 5 années aucun premier ministre canadien n’est pas allé en Chine, au moins il s’est tenu debout devant l’arrogance chinoise, elle commence à être plus grande que celle tant décriée des Américains.Le futur nous dira si on est sortis gagnants à vouloir à tout prix détruire l’empire américain en laissant naître l’Empire chinois. Je pense que les Chinois seront plus coriaces.

Il est ridicule d’envoyer des soldats pour les retirer quelques mois plus tard.

Si Obama avait été courageux, il aurait rapatrier tout le monde immédiatement.

Mais non, il a voulu faire plaisir à toute le monde en promettant plus de soldats et un retrait.

Résultat: parce qu’Obama a voulu joué une « game politique », des soldats vont mourir pour rien.

Les Chinois n’ont pas la palme de la barbarie car les islamistes mutiles, torturent et exécutent pour un oui ou un non et les USA ont appris des nazis en exécutant les malades mentaux ( encore une de ces exécutions hier sous Oussama Obama) les moins de 18 ans et en généralisant la torture et les camps de concentration.

l’ecervelee de palin ( venant de votre part c’est un compliment ),Karzai le corrompu ( drole de facon de traiter son allie),Bush le chanceux! Obama est meme en train de finir sans le savoir de realiser sa prophetie;stabiliser le Moyen- Orient en le democratisant et en faisant tomber les dictatures comme de vulgaires dominos.Bush l’incompetent qui libere les populations de deux pays( 56 000 000 d’habitants c’est presque la France!)aide et voit l’Algerie ce democratiser mais permetrait a l’Iran,un jour, de si ingerer nonobstant les manifestation pro occident de sa propre population et qu’elle a la puissante armee americaine sur deux de ses propres flancs et pret ,si Obama le veut(…),a intervenir pour l’empecher de realiser sa propre prophetie…Avant que Israel ne le fasse!(…) Les democrates etaient pour l’intervention en Irak monsieur Lisee.Le vote du congres en est la preuve.Biden et Hillary etaient pour.Vrai que Obama n’ayant pas encore fait ses 150 jours dans la peau d’un senateur,avant de devenir president des USA, plus realiste,pavoisait deja sur les armes de destructions massives en irak(les Kurdes atrocement illimines a l’arme chimique vous diraient en avoir vue s’ils avaient la chance d’etre encore en vie ),pavoisait comme bien des pacifistes,l’hote
meme de ce blog, sur l’inteligence d’un Bush,Blair et son parlement,Bill Clinton meme (ils etaient pour comme Bush),sans savoir (l’inexperience est fatal en politique) qu’il devrait un jour avoir a confronter la meme situation,Saddam en moins, que son illustre predecesseur,mais maitenant face a un Iran qui veut probablement la bombe.
L’aile gauche de Obama qui veut influer sur la
direction que prendra sa politique au moyen-Orient
est justement ce qui le perdra au prochaine elections.Cette aile gauche qui aime voir le president des Etats-unis ce prosterner devant un empereur,un roi, ou presenter des excuses de la part de son pays qui a sauver le monde libre,fait tomber le communisme,le nazisme,le racisme,le fascisme,l’islamisme radical, alors quíl devrait en etre farouchement,comme Palin,l’avocat.Cette
meme gauche qui devrait quand meme etre gener de voir
son idole ne pas recevoir le Dalai Lama pour ne pas froisser une Chine qu’elle croit maintenant plus riche que les Etats(! )qui ont en realite un GDP
plus gros que l’Inde ( une democratie ),La Russie
( parti unique jusqu’a preuve du contraire),la Chine ( parti unique )reunis.

Correction d’une phrase de mon post.

Bush l’incompetent qui libere les population de deux pays ( 56 000 000 d’habitants c’est presque
la France !),aide et voit l’Algerie (30 000 000
d’habitants ) ce democratiser et vaincre le fondamentalisme,mais
permettrait a l’Iran,un jour,de s’ingerer en Irak
nonobstant les manifestations pro-Occident de sa propre population etc…

Bonjour, il y’a 5 ou 6 ans de ça je bloguais sur un site italien tous des communistes, je disais que l’Empire chinois s’en venait,ils m’ont répliqué : toi tu es fou, voyez maintenant ou mieux dans quelques années. Moi je préfère être sous l’emprise d’É.-U. que de la Chine populaire et vous???????????