Analyse des sondages : l’effet Duceppe sur le Bloc québécois

Ce qui change pour le Bloc avec l’arrivée de Gilles Duceppe, c’est le nombre de circonscriptions où le candidat bloquiste est dans la course. 

PolitiquePeu de gens ont vu venir le retour de Gilles Duceppe à la tête du Bloc québécois le mois dernier, et ce, même si un changement de garde n’était pas forcément illogique. Au moment de la démission de Mario Beaulieu, le parti se dirigeait vers une défaite majeure aux élections cet automne.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Le retour de Duceppe à la tête de la formation souverainiste a-t-il amélioré la posture du Bloc ?

Un mois après l’annonce du 10 juin, nous avons suffisamment de sondages sous la main pour mesurer «l’effet Duceppe» sur l’électorat québécois. Le graphique ci-dessous montre les intentions de vote au Québec au cours des deux derniers mois (vous pouvez voir tous les sondages ici). Une tendance non linéaire a été ajoutée.

tableau-2close2call-Duceppe

À première vue, l’effet Duceppe n’est pas évident : la popularité du Bloc est à peu près où elle était au mois de mai. Cependant, si l’on fait la moyenne des sondages un mois avant et un mois après son retour, on obtient les résultats suivants :

Parti conservateur Parti libéral NPD Bloc québécois
Avant Duceppe 16,7 % 22,9 % 36.3 % 17.6 %
Après Duceppe 17,4 % 23,5 % 33,0 % 22,4 %

On constate que la popularité du Bloc aurait augmenté d’environ quatre points et que c’est surtout auprès des néo-démocrates qu’il aurait ravi des électeurs. Pourquoi n’est-ce pas plus visible dans le graphique ? Probablement parce que «l’effet Duceppe» a déjà commencé à s’effriter. On voit une hausse soudaine suivant le retour de Duceppe, mais depuis, le Bloc semble en légère baisse. La hausse s’expliquerait surtout par le fait que le Bloc a bénéficié d’une couverture médiatique bien plus importante qu’à l’habitude au moment de l’annonce.

Bien que Duceppe ait aidé le Bloc dans une certaine mesure en revenant à sa barre, les bloquistes ne devraient pas s’attendre à un miracle. Après tout, Duceppe était à la tête du parti en 2011 lorsqu’il n’a fait élire que quatre députés. Il serait irréaliste d’espérer un bond similaire à celui que le PLC a connu après l’arrivée de Justin Trudeau pour remplacer Michael Ignatieff.

Cela dit, «l’effet Duceppe» peut être important, même s’il ne se concrétise que par quelques points de plus au scrutin. Pour le Bloc, la différence entre une récolte de moins de 20 % d’appuis et de plus de 20 % d’appuis peut représenter la différence entre une délégation de 0 député ou de 20 députés. C’est d’autant plus vrai que le NPD pourrait voir ses appuis au Québec reculer par rapport au résultat de 2011.

J’ai fait 5 000 simulations (où je tiens compte de l’incertitude des sondages ainsi que du mode de scrutin) au Québec avec les appuis avant et après le retour de Duceppe. En moyenne, si un vote avait lieu aujourd’hui, le Bloc passerait de 3 à 6 députés, tandis que le NPD passerait de 55 à 51. Une faible hausse pour le Bloc, mais ce n’est pas là qu’il faut regarder.

Ce qui change avec Duceppe, c’est le nombre de circonscriptions où le candidat bloquiste est dans la course. Prenons l’exemple de Chicoutimi. Avant le retour de Duceppe, le Bloc n’avait qu’environ 5 % de chances de remporter cette circonscription et le NPD, 79 %. Avec Duceppe, les chances du Bloc bondissent à 37 %, alors que le NPD n’aurait que 38% de chances de conserver ce siège. La différence est majeure.

Le graphique ci-dessous montre les chances de gagner du Bloc dans chacune des 78 circonscriptions au Québec, avant et après le retour de Duceppe. Sur l’axe horizontal, vous avez les chances de gagner et sur l’axe vertical, le nombre de circonscriptions dans cette catégorie. Notez bien que le nombre de circonscriptions où le Bloc n’a aucune chance de gagner (0 %) chute de 40 à 23.

tableau-2close2call-Duceppe-2

Avec Gilles Duceppe, le Bloc revient donc dans la course dans un nombre non négligeable de circonscriptions. On est loin du temps où ce parti dominait le Québec, mais il peut soudainement envisager une récolte d’au plus 20 circonscriptions. Avec Mario Beaulieu, le plafond était de cinq députés.

Le retour de Gilles Duceppe n’a pas provoqué de changement majeur dans les intentions de vote au Québec, mais il aura au moins permis au Bloc de commencer la campagne avec un certain potentiel. La nouvelle est cependant moins bonne pour Thomas Mulcair. Le NDP devrait terminer bon premier au Québec, mais il faudra désormais que Mulcair se méfie du Bloc s’il veut former le prochain gouvernement.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

61 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Prédiction: le Bloc va rafler la majorité des sièges au Québec soit au moins 40
Mulcair ce n’est pas Jack Layton. L’effet de la cane à TLPM ne marchera pas avec la barbe de l’ex d’Alliance-Québec

Comme d’habitude, en voulant préserver la chèvre et le chou (un peu de nationalisme, un peu de fédéralisme, on ne sait jamais…), les québécois se tirent dans le pied. Harper conservera le pouvoir. Les souverainistes seront contents, puisqu’ils ont besoin de l’épouvantail « Harpeur » à Ottawa.

« Harper conservera le pouvoir. »

Ça dépend de l’humeur de l’Ontario, je doute fortement que le PCC obtienne le même résultat qu’en 2011 dans cette province, surtout avec Justin Trudeau à la chefferie du PLC et la popularité relative de Mulcair dans le Canada anglais.

En fait, il faudrait que les sondages soient complètement dans le champ, ou que la situation vire complètement, pour que Harper reprenne le pouvoir.

Merci au Bloc d’enlever des sièges au NPD! Au niveau national cela va ma donner une meilleure chance d’obtenir un autre mandat majoritaire car ma base est solide à travers le pays et les 3 partis pouvant constituer le gouvernement sont au coude à coude. Mon règne va continuer pendant encore 4 belles années pour moi et mes fidèles disciples et peut-être même plus. Merci Gilles du fond de mon coeur et je te revaudrai ça.
Stephen Harper, Premier ministre du Canada pendant encore longtemps.

Les québécois, tout comme pour le rappatriement de la constitution de 1982, ne comptent pour rien dans la démocratie canadienne. C’est comme de croire que la Colombie-Britannique sera un jour à majorité francophone! Une belle illusion!

60 comtés jaunes au Québec n’ont pas suffi à arrêter Harper
Là on vient d’en ajouter 30 autres dans le ROC
Alors si vous pensez que le Québec peut arrêter Harper, vous devriez retourner à l’école et apprendre à compter jusqu’à 170, le nombre que les Bleus ont besoin pour être encore majoritaire, sans le Québec

Y-a-t-il quelqu’un qui a prétendu que le BLOC ou le Québec pouvait arrêter harper?
J’ai beau lire et relire, je n’y comprend rien de ça.
Je dois-être dur de comprenure!

L’argument des Jaunes c’est de dire aux nationalistes qui détestent Harper: votez pour nous. Ne votez pas pour le Bloc c’est un vote perdu, votez pour le NPD qui peut renverser Harper.
L’argument est absurde. Pour battre Harper faut que l’Ontario vote rouge ou jaune. Le Québec ne compte plus dans la game
C’est d,ailleurs un argument massu pour le Bloc. Mais je ne suis pas sûr qu’ils sont assez allumés pour s’en servir

Mais qui est donc ce parti Jaune dont vous parlez?
Et moi qui croyais que la vague du NPD au Québec lors des dernières élections fédérales était orange.
Dur de comprenure ou la mémoire qui fait des siennes?
Quoi qu’il en soit, je les ai trouvés plutôt citron depuis!

Si le Québec veut VRAIMENT compter dans les décisions qui se prennent à Ottawa, c’est simple: voter Conservateur!

Moi les statistiques ça ne m’ émeut pas ! Avec Mario Beaulieu c’ était évident que le Bloc disparaissait de la mappe; avec l’ ex – chef du Bloc Duceppe, il y aura sans doute quelques petits sursaults séparatiste et avec la collaboration très mitigée du PQ et le cheuf PKP , je ne crois pas que le Bloc va renaître de ses cendres encore chaudes!! C’ est l’ environnement politique de la campagne électorale , c’ est a dire 30 jours avant le vote qui va faire foi des résultats! En ce qui me concerne le Bloc n’ a aucune nouvelle substance qui pourrait faire revenir les voteurs vers le réchauffé!

Donc pour m’ avancer un peu sur le résultat du( match); je pense que les NPD vont maintenir leur pôle position , les libéraux seront deuxième et sans nul doute que les conservateurs vont faire élire plus de députés que lors des dernières élections fédérales et s’ il reste de la place , ce sera des bloquistes perdu dans la masse. En gééral les québecois n’ aiment pas mangé du réchauffé surtout qu’ il n’ a jamais été assaisonné!

On a tous des souhaits auxquels on aime croire!
Le peuple n’a pas de mémoire.
Voter pour ceux qui étaient au pouvoir, ce n’est pas du réchauffé?

Non pas du tout car le restaurant est rentable ( promesses électorales tenues) et la carte du menu est très variée! Tandis que le Bloc a le même ( osti ) de menu depuis 20 ans ! Défendre les intérêts du Québec comme s’ il y avait seulement les séparatisses pour défendre nos intérêts!

Tant qu’à moi, sans besoin d’utiliser de la violence, je peux affirmer qu’autant les conservateurs actuels et les libéraux offrent des menus sans saveurs pour les Québécois. On a pu le constater. Le NPD majoritaire au Québec, n’a pas soufflé mot pour supporter des contrats de bateaux, à part de dire qu’il n’avait pas de commentaire.
À la veille des élections, oups une entente pour des réparations de consolations.
Difficile d’avoir un plus vieux menu souillé des plus vieilles tactiques de la part du pc vieillot à la mode des religieux de l’ouest de droite!
Eil, je n’ai pas eu besoin d’utiliser un osti pour m’exprimer.
On peut partager même sur ceux qui nous répugnent dans le respect, enfin sans juron inutile et aussi archaïque que les bonnes vieilles tactiques et des magouïlles politiques à la veille des élections!

Osti est synonyme de : réchauffé, répétition,même cassette,redire,répétitif,,redoublé,rabâcher,radotage ect…

Par beauly02 le 15 juillet 2015 à 11 h 49 min:
je n’ai pas vu ça dans mon dictionnaire des synonymes!
Pourtant vous ne semblez pas manquer de vocabulaire!
Ça doit-être un dialecte régional?
Il sera peut-être ajouté au dictionnaire de la langue française lors d’une révision.

Par beauly02 le 16 juillet 2015 à 15 h 30 min
Pour cette fois-ci, on s’entend sur vos présomptions.
En me relisant, je comprends que je n’avais pas autre chose de très important à faire.
Je vous taquinais. Mais j’aurais pu m’abstenir aussi!

vaut mieux un menu sans saveurs qu’un plat empoisonné de homard réchauffé à la même sauce depuis 20 ans qu’existe le Bloc qui, selon son fondateur, sera jugé un succès s’il disparaît rapidement. Or c’est le contraire qui arrive, plus le Bloc perdure, plus la possibilité de faire l’indépendance diminue. C’est un parti qui défend les intérêts du mouvement souverainiste en essayant de nous faire croire que les intérêts du Québec sont ceux du mouvement.

Ça pas l’air de marcher.

Du réchauffé???

Et que dire de voter pour un chef qui a été botté au derrière et qui revient en tentant de nous convaincre qu’il incarner le renouveau indépendantiste?

Je vais passer outre le fait que vous faites de la désinformation en écrivant que Duceppe essaie de nous convaincre qu’il incarne le renouveau indépendantiste pour soulever le principal problème avec votre raisonnement : plusieurs chefs politiques ont subit des défaites cuisantes et sont revenus avec succès par la suite.

L’exemple le plus probant sera Robert Bourassa pendant l’élection de 1976 où le PLQ a perdu 76 sièges. Selon votre logique, Bourassa n’aurait pas dû se représenter comme chef du PLQ parce qu’il « a été botté au derrière » ? Évidemment vous allez dire le contraire parce qu’il n’est pas souverainiste.

Comment appelle-t-on une personne qui utilise deux poids, deux mesures déjà?

Voter pour des gens qui n’ont AUCUNE chance d’avoir le pouvoir…

Only in Quebec!

« Nous mesurerons note succès à la brièveté de notre mandat » – Lucien Bouchard lors de la création du Bloc québécois!!!

Case closed.

« Magétophone »???

Vous voulez probablement dire magnétophone…

Je vous souligne que la déclaration de Lucien Bouchard, « Nous mesurerons note succès à la brièveté de notre mandat » date du…15 juin 1991!!!

Si l’on se fie à cette déclaration de Monsieur Lucien Bouchard, le « taux de succès » du Bloc est…comment dire…pitoyable? désastreux? médiocre? minable? piteux? lamentable?

Je vous laisse le soin de choisir le qualificatif mais je persiste à croire que voter pour un parti qui n’a AUCUNE CHANCE de prendre le pouvoir est tout aussi imbécile que le parti qui offre une telle alternative.

Lucien Boucard? L’humoriste?

Vous savez, ça prend plus qu’une canne pour me convaincre!

Les gens de l’extrême droite n’ont pas la faveur de mon coeur.

J’ai toujours pris ce Lucien pour un homme plus dangereux que mon pire adversaire.
Il est pas mal de la trempe des docteurs et banquiers au pouvoir actuellement avec leurs nombreux conflits d’intérêts qui ont déjà accomplis beaucoup plus de ce qu’ils n’avaient jamais parlé et qui continueront avec leurs intentions véritables à contraindre le Québec à leurs philosophies qu’ils se sont bien gardés de parler avant d’être élus. C’est du Bouchard au carré. La dictature et ça, c’est assez comparable!
Par contre, Bouchard avant de faire ses grandes coupes sauvages avait réuni une quantité importante d’acteurs significatifs du Québec d’alors et il avait obtenu une certaine approbation. J’étais tout de même contre alors. Sauf qu’à part ma chaise, le Québec ne me reconnait pas de poids…enfin pas encore!

Lucien Bouchard est celui qui a emmené les séparatistes aux portes de leur grand soir en 1995 et vous devriez lui en être reconnaissant.

Avant qu’il ne s’implique dans la campagne référendaire, le oui sous la férule de Parizeau « toppait » à à peine 40% et encore. C’est Lucien Bouchard et seulement lui qui a fait la différence.

«««««Voter pour des gens qui n’ont AUCUNE chance d’avoir le pouvoi

Comme les Albertains qui ont voté bleu pendant 40 ans, pendant tout le règne des rouges

Il y a une différence notable. Les Albertains ont voté pour un parti national qui pouvait aspirer à prendre le pouvoir. Ils n’ont pas dis, nous voulons le pouvoir, nous votons pour le gagnant! Ils ont choisi un parti national et je dirais même qu’ils l’ont façonné de l’intérieur pour qu’il représente une bonne partie de leurs aspirations. Les québécois pourraient s’inspirer de cette logique, influencer de l’intérieur un parti qui représenterait leur aspiration, à moins bien sûr que nos aspirations soient de braillées dans un coin entre nous…

Et???

Les « Bleus » avaient un minimum de chances d’accéder au pouvoir (ils l’ont fait avec Mulroney, Harper et plusieurs autres fois.

Le Bloc? ZÉRO CHANCES!!!

Voter Bloc c’est malade!!!

Le bloc n’ a aucune chance de prendre le pouvoir! C’EST CLAIR! Alors les séparatistes sont mieux de se concentrer au provincial a mon avis!

« Voter pour des gens qui n’ont AUCUNE chance d’avoir le pouvoir…

Only in Quebec! »

Une autre preuve de votre aveuglement volontaire : l’Ouest du pays continuait de voter Reform et Progressistes-conservateur quand ces partis n’avait aucune chance de l’emporter, ce sera la première élection où le NPD a une chance de prendre le pouvoir.

Oh, bien sûr vous allez surement ré-utiliser l’argument que le NPD présente des candidats dans toutes les circonscriptions et qu’ils ont techniquement une chance. Vous faites quoi alors des petits partis, comme le Parti Vert par exemple, qui n’ont pas pu mathématiquement remporter le pouvoir au cours d’élections précédentes et qui obtenaient quand même des votes dans les autres provinces?

Je l’ai dit et je le répète encore, pourquoi se préoccuper des faits quand on peut simplement les ignorer?

« Parti progressiste conservateur »

Case closed.

FAUX!!!

TOUS les autres partis politiques ont une chance d’accéder au pouvoir. TOUS!!!

PAS le Bloc. C’est mathématiquement IMPOSSIBLE!

Si voter pour l’opposition était logique, je suis assuré que votre PKP ne s’acharnerait pas comme un hyperactif maladif sur Facebook etc… pour discréditer notre Premier Ministre provincial, Monsieur Philippe Couillard, et espérer ainsi le battre aux prochaines élections non?

Je le répète: voter Bloc, c’est MALADE!!!

C’est comme espérer que les pompom girls qui s’agitent sur les lignes de côté gagnent une partie de football.

Le reform pouvait espérer gouverner le Canada?
Êtes-vous sérieux?
J’aime apprendre tous les jours en vous lisant François 1!

Leurs chances étaient minces mais oui, il pouvait prendre le pouvoir; d’ailleurs, devant le mur qui se dressait devant eux, les Réformistes se sont alliés aux Progressistes-Conservateurs pour faire le grand parti que les Conservateurs sont aujourd’hui.

À votre avis, quelle alliance peut espérer faire le Bloc pour prendre le pouvoir?

Réponse:……..bruits de criquets.

« TOUS les autres partis politiques ont une chance d’accéder au pouvoir. TOUS!!! »

Pendant l’Élection de 1997, par exemple, il y avait 4 partis politiques qui ne présentaient pas de candidats dans plus de la moitié des 301 circonscriptions : Natural Law, Christian Heritage, Canadian Action et le parti Marxiste-Léniniste.

Donc ce que vous dites est faux.

pas tout à fait vrai, pendant de nombreuses année les gens de l’ouest votaient pour le Reform Party qui n’avait pas plus de chances de prendre le pouvoir que le Bloc.

Voter Bloc, c’est voter pour les conservateurs à la sauce Harper. C’est à dire des gens qui ne croient pas dans la démocratie. Musèlement des scientifiques, sénateurs verreux, lois liberticides, opacité en veux-tu en v’là, concentration du pouvoir au bureau de PM, etc. La liste est longue. J’ose espérer que les québécois voteront utile.

Si les Québécois votent utiles, ils vont se séparer du plus beau pays au monde et de ses rocheuses!

Vous êtes enfin (!) devenu un solide fédéraliste?

BRAVO!!!

Vous avez finalement vu la lumière…

Voici qui contredit, mais alors là, TO-TA-LE-MENT vos écrits:

http://www.forbes.com/sites/susanadams/2015/07/15/the-worlds-most-reputable-countries-2015/

Extrait:

« The list ranks the 55 countries with the highest GDPs. In the No. 1 slot this year: Canada, which has been the winner four out of six times. The other two years, in 2014 and 2010, it was No. 2. »

Fin de l’extrait…

Ah…Ah…Ah…encore une fois, notre bonne gogoche sauce PQ/QS se couvre de ridicule!!! Ainsi qu’une bonne part des « journaleux » qui critiquent sans discernement et sans retenu notre Premier Ministre, Monsieur Stephne Harper.

Mettez ça dans votre pipe les boys!

Vous répondez à quelqu’un qui dit que de voter pour le Bloc revient à voter conservateur…

Je présume quer vous parlez de Stéphane Harper ou plus exactement Stephen Harper?
Le premier ministre d’un autre pays?
Mais lequel?
Voilà « la » question!

Erreur d’orthographe mais j’aimerais en savoir plus sur votre opinion devant le fait que notre beau et grand pays, Le Canada, est ENCORE UNE FOIS élu comme le « plus meilleur pays au monde » et SURTOUT pourquoi tenez-vous tant à le détruire?

Vous citez un sondage d’opinion, ensuite vous dites que le Canada est factuellement le meilleur pays du monde sur la base ce sondage. C’est ce qui s’appelle une dissonance cognitive, mais je suis persuadé que vous ne savez pas ce que c’est.

Passons. J’aimerais connaître votre opinion pourquoi vous croyez que le Canada serait détruit si le Québec devenait indépendant? Est-ce que le Royaume-Uni a été détruit quand l’Irlande a voté en faveur de son indépendance? Est-ce que le Danemark a été détruit quand l’Icelande a voté son indépendance?

La seule chose qui va serait détruit, à mon avis, c’est la croyance que le Canada anglais a à coeur le bien-être du Québec. Même le nationalisme canadien dont vous vous abreuvez tous les jours restera intact suite à l’indépendance du Québec, j’en suis persuadé.

Votre argument est FAUX.
On a donné 60 comtés aux NPD et ca n’a pas empêché Harper d’être majoritaire
Avec la nouvelle carte électorale, c’est encore pire. Le Québec ne compte plus dans le Canada

Les Québécois forment un peuple déjà SOUVERAIN depuis 33 ans, mais personne n’ose le dire, même pas le P.Q. et le BLOC, des partis devenus fédéralistes; et ce n’est pas Gilles Duceppe qui va changer les choses puisqu’il semble continuer dans la même veine éculée. Les partis séparatistes doivent fournir à la population les raisons économiques et culturelles de la séparation. Comme le fait que 650 000 Québécois ont payé plus d’impôts sur leurs dividendes que les autres Canadiens; pendant 7 ans, perte de 21% de revenus. Comme le fait de se faire voler par Ottawa une somme de 14 milliards de dollars dans le fonds d’assurance-emploi devant servir pour les cas de chômage; Ottawa a résorbé son déficit de cette façon. C’est facile à comprendre quand on démontre que le Canada a imposé au Québec des exactions depuis toujours. J’en ai trouvé 50 sujets différents, j’ai envoyé mon dossier à l’ONU. Pourtant le Québec a été exclu depuis 1982 parce qu’il n’a pas signé la nouvelle Constitution, dixit Mme Wynne, première ministre de l’Ontario.

A ce que je sache et ce que j’ ai lu; en 1982 le Québec n’ a pas voulu signer la nouvelle constitution canadienne rapatriée! Franchement je suis éberlué de savoir qu’ on ( le Québec) s’ est fait voler 14 MILLIARDS$ au fond d’ assurance emploie!!!!! Faudra qu’ on se reparle!

« …j’ai envoyé mon dossier à l’ONU. » (sic)

Au conseil de Sécurité j’espère… N’importe quoi!

Si le Québec avait laissé Ottawa s’occuper des impôts comme il le fait parfaitement avec TOUTES les autres provinces, les Québécois n’auraient pas payé plus d’impôts que les autres Canadiens. De plus, votre déclaration sur l’Assurance-emploi est tellement grossière que c’en est pathétique. Les syndicats ont essayé de se « réapproprier » ce dossier devant différentes cours de justice et ils ont lamentablement échoué. Ottawa fait des surplus avec cette assurance et il devrait la retourner aux provinces selon vous? OK mais les provinces devraient en retour retourner tout l’argent que Ottawa a investi dans cette même assurance lorsqu’elle était déficitaire.

Pas sûr que les provinces vont gagner au change.

Ottawa envoie au Québec $20 MILLIARDS PAR ANNÉE DE PLUS que le Québec n’envoie à Ottawa.

Drette-là votre dossier fait probablement éclater de rire les gars de l’ONU.

« tout l’argent que Ottawa a investi dans cette même assurance lorsqu’elle était déficitaire »

Vous avez une source là-dessus?

Avec si peu de connaissances et d’information, je me demande ce que vous faites ici.

Je ne suis pas un prof de politique et j’ai autre chose à faire dans la vie que d’éduquer des ignares.

« Ottawa envoie au Québec $20 MILLIARDS PAR ANNÉE DE PLUS que le Québec n’envoie à Ottawa. »

Vous avez une source là-dessus?

Sacram… ça doit faire environ 20 millions de fois que j’envoie les références et en plus, si vous lisiez un tant soit peu les journaux ou que vous prêtiez attention à autre chose que la propagande péquiste, vous seriez mieux informé.

euhh les employés et employeurs du Québec contribuent pour 19 % des primes d’assurance emploi alors que les chômeurs québécois s’accaparent de 40 % des prestations. où est le vol svp si ce n’est que dans le sens inverse ?

Le Canada est- il géré seulement par l’ assurance-emploi? Ce thème cher au bloc il y a déjà quelques années a t,’ il été retenu par les autres vrais gouvernemets? Ex. un candidat no-name du bloc demande que le général en chef des forces armées canadiennes devrait alterné entre un francophone et un anglophone!!!!!! Allo le bloc avez- vous d’ autyres choses à discuter? C’ est n’ importe quoi! Parlez-nous des vrais enjeux comme par exemple les avantages ÉCONOMIQUES de se séparer du Canada!

La popularité de Duceppe s’essouffle déjà!!!

http://www.journaldemontreal.com/2015/07/19/la-popularite-de-duceppe-sessouffle-deja

Alors les bloqueux…des commentaires???

Avez-vous pris vous pilules dernièrement?
Je crois sincèrement que vous avez sauté, plusieurs doses, sauté!

On va voir le 19 oct 2015 au soir vers 22h:00 si ces sondages révèlent vraiment les faits! Mais pour le moment je ne gagerait pas ma chemise pour une résurection du Bloc!!