«Andrew Scheer est à Justin Trudeau, ce que Donald Trump est à George W. Bush»

En ce début de campagne, notre collaboratrice Léa Stréliski est en grande forme. Et grâce à Andrew Scheer, elle est même en train de retomber en amour avec son Justin.

Maxime Bernier en Beauce, affrontera donc… Maxime Bernier. Grâce au parti Rhinocéros qui a trouvé un candidat du même nom et ça c’est la meilleure nouvelle que j’ai vue depuis que, finalement, c’était du chocolat dans mes rideaux.

Parce que ça nous rappelle le seul message important quand on parle de ce genre de candidats polémistes, c’est que ce sont des clowns. Tsé, on sait jamais si il faut qu’on parle d’eux, s’il faut qu’on les ignore. Ça c’est une bonne manière de les traiter, à leur étage, par le ridicule. Parce que j’en reviens pas à quel point on analyse de manière intelligente leurs mots comme s’ils voulaient dire quelque chose. Y a rien que Donald Trump dit qui veut dire quelque chose. Ça sert juste à avoir le pouvoir par le chaos.

Comme quand mon gars est fâché parce que je le laisse plus jouer à la X-Box et qu’il se met à chialer sur le souper. C’est pas vraiment qu’il aime pas ce qu’on mange, c’est qu’il a pas eu ce qui voulait alors sa manière de reprendre le contrôle de la situation c’est de nous faire chier.

Maxime Bernier il est pas devenu chef du parti conservateur. Alors là, la seule chose qu’il peut faire c’est du bruit. Belle tactique d’enfant de 10 ans, Maxime. Et s’il vous plaît, n’analysez pas ce qu’ils disent.

Pour retrouvez cette chronique de Léa Stréliski, écoutez Esprit de campagne, un balado présenté par Salomé Corbo, avec Alec Castonguay, Philippe J. Fournier… et un invité différent à chacun des épisodes !

Parlant de conservateur, je pense qu’Andrew Scheer est à Justin Trudeau, ce que Donald Trump est à George W. Bush. C’est un peu exagéré comme comparaison, mais personne m’engage pour que je sois raisonnable. Depuis Trump, Georges W Bush a l’air d’un génie, on est d’accord? Ben je pense que grâce à Andrew, on dirait qu’on retombe en amour avec Justin. Tsé on se dit « Ouinnn, Justin. Le pipeline, SNC-Lavalin, ses plus gros statements, c’était genre ses chaussettes de couleurs… Mais en même temps : Andrew Scheer… »

Et en terminant, Steven Guilbeault, qui je dois dire sur ses pancartes, met le «beau» dans Guilbeault… Se présente dans mon comté, parce que oui, attention ne tombez pas en bas de votre chaise, je suis une artiste moitié française qui habite sur le Plateau. Et je prédis aujourd’hui qu’il va non seulement rentrer, mais qu’il va faire un coup de circuit jusqu’à devenir le maire du plateau.

Donc il va falloir qu’il « deale » avec tous les gros problèmes qu’on a dans ce quartier comme « oh non, faut qu’on dorme chez la nounou pendant qu’on change notre duplex en cottage. ». Alors attache-toi Steven, sur le plateau, on jette des briques dans les magasins pas assez gentrifiés. Bienvenue chez nous.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Laisser un commentaire